"articulation" de nos graves.

+20
Jef
tron_ic
besk
Phil*
Ilboudo
banzai
jimbee
lechat
mastro
œdicnème
Jesse
lamouette
Vintage02
GG14
Ha-Re
narshorn
Notepi
etmo
moonfly
Gilles
24 participants

Page 1 sur 11 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty "articulation" de nos graves.

Message  Gilles Jeu 8 Sep 2022 - 2:10

Bonjour,

Tout est dit dans le sujet.

j'ai choisi cette vidéo que j'ai connu par un membre d'un fofo d'à côté qui traduit très bien nos ressentis sur la qualité du grave chez nous avec des contraintes divers, WAF, RT (qualité acoustique de nos pièces d'écoute) , HPs, enceintes, électroniques etc...........




Cette guitare bass 5 cordes, j'imagine, qui démarre à 31 Hz illustre parfaitement, le rendu d'un grave bien défini, ensuite, que l'on regarde des mesures, decay, RT, courbe SPL, phase etc....... nous donnent que des indices, rien de plus banal maintenant qu'une courbe SPL de 20/20Khz

Chez moi, en ce moment j'ai 20/17Khz et j'utilise l'infraflex comme grave de 20 à 50 Hz et puis j'ai fait mes nouvelles boites encore en travaux et réglages qui peuvent se passer de l'infraflex ou sub 46 cm et c'est là que cela m'a donné l'idée de comparer en quelque sorte, la "diction" de mon grave, la mesure, il n'y a pas de différence même courbe SPL, même decay, même RT, même pulse etc....... bref normal, rien de transcendant mais ça fonctionne bien à mon gout.

j'ai fait des comparaisons et j'avoue que côté "diction grave" mes nouvelles boites me plaisent bien.

j'ai fait des captures avec deux MIC cardio et ça confirme une net différence entre les deux montages à l'écoute qui n'était pas aussi significative avec un sub 46 en rajout.

boites

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

infraflex

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Faîtes l'essais chez vous !!

Cdt. Gilles
Gilles
Gilles
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2365
Date d'inscription : 10/12/2019
Age : 58
Localisation : parc naturel du Verdon

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  moonfly Jeu 8 Sep 2022 - 7:19

Bonjour,
pour tester du grave il suffit de prendre un truc dans le genre:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

moonfly
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1370
Date d'inscription : 31/08/2020

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  etmo Jeu 8 Sep 2022 - 9:59

Ça reste toujours l'amortissement de la pièce et le placement avec le raccordement entre les enceintes et les SUB qui font le résultat.

On voit un peu tout sur les mesures.
Des salles fortement traitées avec un TR bas même à 60hz mais un mauvais placement donne un EDT qui reste élevé. Des salles moins traitées avec un meilleur placement qui donne une atténuation rapide au départ. Après, il y a des salles parfaitement étudiée THXRD et le regretté Rogero pour ne citer que eux.

Toujours le même principe un mur d'émission et un mur d'absorption derrière la zone d'écoute.
Résultat que de l'énergie dans le front d'onde émis et très peu de retour de la pièce. Mais il faut énormément de volume et d'absorption pour réaliser un telle acoustique.

Comme l'affirme Thevenot c'est le temps d'atténuation des 6 premiers dB qui donne l'impression d'impact.

Dans tout les cas le spectrogram ondelette et l'impulsion filtrée sont de très bons indicateur de la qualité du rendu et de l'impact.

_________________
"Ne soutiens jamais par colère quelque fait que ce soit, surtout s'il est douteux : La raison vainement t'offrira sa lumière, lorsque la passion te fermera les yeux." Denys Caton - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
etmo
etmo
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2416
Date d'inscription : 26/07/2021

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Notepi Jeu 8 Sep 2022 - 10:49

Pas plus tard que vendredi j'étais chez un internaute qui m'a fait écouter ses enceintes.
J'ai simplement mis le final de la 9eme de Beethoven.
J'ai bien entendu les coups sur les timbales, mais il n'y avait qu'une seule sonorité alors qu'il y a deux timbales différentes !!!
C'est l'expérience du concert acoustique qui parle, cette installation avait un problème...
Notepi
Notepi
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2268
Date d'inscription : 06/12/2019
Age : 65
Localisation : 63200

http://petoindominique.fr

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  etmo Jeu 8 Sep 2022 - 11:13

Notepi a écrit:Pas plus tard que vendredi j'étais chez un internaute qui m'a fait écouter ses enceintes.
J'ai simplement mis le final de la 9eme de Beethoven.
J'ai bien entendu les coups sur les timbales, mais il n'y avait qu'une seule sonorité alors qu'il y a deux timbales différentes !!!
C'est l'expérience du concert acoustique qui parle, cette installation avait un problème...
De façon humoristique je dirais:

"C'est sur que dans une salle ou la réverbération domine vous n'avez pas de modification des timbres et l'attaque des notes qui sont la signature reconnaissable instantanément permet de bien reconnaître les instruments de manière évidente."

On peut donc en déduire que votre expérience dans ce domaine me semble très pauvre pour juger à la fois de l'expérience concert et d'une bonne installation. Sinon vous pourriez donner plus de détails sur l'expérience concert et audio.

Personnellement dans la même salle de concert j'ai pu expérimentés plus de 10 placement différents. Le rendu et l'équilibre des pupitres est très différent selon la distance d'écoute. Donc comment fait vous pour comparer avec un enregistrement qui sera retravaillé pour un meilleur rendu et un meilleur équilibre des pupitres. Je ne parle même pas de la compression dynamique presque obligatoire même avec un support 16bits et indispensable en Vinyle.

La comparaison est très scabreuse

_________________
"Ne soutiens jamais par colère quelque fait que ce soit, surtout s'il est douteux : La raison vainement t'offrira sa lumière, lorsque la passion te fermera les yeux." Denys Caton - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
etmo
etmo
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2416
Date d'inscription : 26/07/2021

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Notepi Jeu 8 Sep 2022 - 14:03

Mon test n'était pas de faire la mise au point des enceintes écoutées.
Mon test n'était pas de trouver le placement optimal des enceintes.
Mon test n'était pas de régler une courbe cible.
J'ai écouté à un moment une installation, qui sur le critère du rendu des timbales n'était pas fidèle.
Fin du sujet.

Comment pouvez-vous juger mon expérience sur un critère cité ?
J'ai, chez moi, 7 versions de la 9eme de Beethoven, avec 7 rendus différents, et une constante : Il y a deux timbales différentes.
Ou que vous soyez dans la salle de concert, il y aura toujours deux timbales distinctes.
Donc pour moi si chez vous il n'y a qu'un seul son, vous avez un problème.
Notepi
Notepi
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2268
Date d'inscription : 06/12/2019
Age : 65
Localisation : 63200

http://petoindominique.fr

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  narshorn Jeu 8 Sep 2022 - 14:34

etmo a écrit:
Notepi a écrit:Pas plus tard que vendredi j'étais chez un internaute qui m'a fait écouter ses enceintes.
J'ai simplement mis le final de la 9eme de Beethoven.
J'ai bien entendu les coups sur les timbales, mais il n'y avait qu'une seule sonorité alors qu'il y a deux timbales différentes !!!
C'est l'expérience du concert acoustique qui parle, cette installation avait un problème...

De façon humoristique je dirais:

"C'est sur que dans une salle ou la réverbération domine vous n'avez pas de modification des timbres et l'attaque des notes qui sont la signature reconnaissable instantanément permet de bien reconnaître les instruments de manière évidente."

On peut donc en déduire que votre expérience dans ce domaine me semble très pauvre pour juger à la fois de l'expérience concert et d'une bonne installation. Sinon vous pourriez donner plus de détails sur l'expérience concert et audio.

Personnellement dans la même salle de concert j'ai pu expérimentés plus de 10 placement différents. Le rendu et l'équilibre des pupitres est très différent selon la distance d'écoute. Donc comment fait vous pour comparer avec un enregistrement qui sera retravaillé pour un meilleur rendu et un meilleur équilibre des pupitres. Je ne parle même pas de la compression dynamique presque obligatoire même avec un support 16bits et indispensable en Vinyle.

La comparaison est très scabreuse

Il n'y a pas amha de comparaison objective possible entre différentes versions enregistrées d'une symphonie et l'écoute qu'on en fait soi en salle en concert. Salles d'acoustiques différentes, orchestres différents, chefs différents (cela modifie aussi l'approche des musiciens donc les tempi ou la dynamique) et pour parler ne serait-ce que des timbales, suivant le jeu du percu, le style de baguettes qu'il utilise (plutôt bois, feutre dur ou plus souple, les peaux utilisées (synthétiques ou animales), marque conception et volume interne des timbales de concert en question, ... (plus petites à l'époque de Beethoven, pour les mêmes notes, celles généralement utilisées en concert traditionnellement de nos jours sont "modernisées" , sauf ensembles "spécialisés" utilisant un matériel spécifique suivant recherches musicologiques de pointe)
Sans parler des captations, toutes différentes dans leurs équilibres, nombres de micros et style d'approche sonore voulue par l'ingé son, Bref. C'est différent à chaque fois.
Crdt.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
---
"C'est un gros problème dans ces forums que les gens aient des opinions,
sans preuves à l'appui
, qui contredisent clairement les preuves disponibles -
cela s'appelle la religion et n'a pas sa place en audio."
  Earl Geddes - 2009

---
"Je traverse la rue et je vous trouve un travail"  
propos du "premier de cordée" aux "premiers de corvées" en 2018 -
propos réitérés en 2022

---
narshorn
narshorn
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 4460
Date d'inscription : 13/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Ha-Re Jeu 8 Sep 2022 - 14:56

expérience évoquée banale, réponse par attaque "technique basique" méprisante banale, réponse défensive catégorique banale... et c'est reparti !

Etmo même si l'acoustique est très déterminante, et particulièrement en modal (placement/traitement) dans cette bande de fréquence, tu abordes à peine par tes idoles ou le raccordement bas grave, qu'il y a aussi un point important initial, le trio ampli-moteur-membrane qui est quand même au départ de l'excitation et doit être articulé et timbré, ce qui n'est déjà pas facile sur ce point, après vient les difficultés acoustiques à réduire par compromis dont une part est subit, la pièce, c'est tout un ensemble : excitation puis sa propagation

cela s'entend bien avec l'infraflex de Gilles en proximité dans une salle peu traitée

toutes ses difficultés et perturbations, ont un effet de masque par bande de fréquences redondantes, soit une uniformisation timbrale, ce qu'évoque Dominique

pour la qualité du grave, vu les difficultés de gestions ou de moyens pour les grandes profondeurs, il peut être plus intéressant ou facile de limiter la descente, filtre passe-haut, ainsi limiter l'excitation donc les perturbations, pour l'intégrité du grave choisi ou d'autres techniques comme le caisson en proximité avec volume d'excitation réduit

l'articulation n'est pas ou peu dans l'extrême grave, c'est plutôt le "poids/sensation" et sa dimension, le corps de l'impact

Ha-Re
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 323
Date d'inscription : 27/01/2022

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Notepi Jeu 8 Sep 2022 - 15:46

Je ne vais pas chercher midi à 14H. (Quoique avec l'horaire d'été !!!)
Au concert je vois et j'entends deux timbales.
Chez moi j'entends deux timbales. (3 coups sur l'une, 2 coups sur l'autre, 4 coups sur la première, et un roulement rapide sur les deux, par exemple).
Quand chez un internaute je n'en perçois qu'une, je parle de non fidélité.
Fin de l'histoire.
Notepi
Notepi
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2268
Date d'inscription : 06/12/2019
Age : 65
Localisation : 63200

http://petoindominique.fr

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  GG14 Jeu 8 Sep 2022 - 15:52

pour la qualité du grave, vu les difficultés de gestions ou de moyens pour les grandes profondeurs, il peut être plus intéressant ou facile de limiter la descente, filtre passe-haut, ainsi limiter l'excitation donc les perturbations, pour l'intégrité du grave choisi ou d'autres techniques comme le caisson en proximité avec volume d'excitation réduit

Tout à fait. Les amplis, pas tous, sont pourvus de filtre PH à 30 et 50 Hz. Peut aussi être paramétré sur filtre actif. La pente est à 24 dB/octave.
Cà a d'ailleurs été évoqué par Gilles.
L'avantage est immédiat et audible. Le room gain fait le reste et le grave est très propre et défini. Que des avantages en petits locaux.
GG14
GG14
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2823
Date d'inscription : 28/06/2019

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Vintage02 Jeu 8 Sep 2022 - 15:55

Notepi a écrit:Je ne vais pas chercher midi à 14H. (Quoique avec l'horaire d'été !!!)
Au concert je vois et j'entends deux timbales.
Chez moi j'entends deux timbales. (3 coups sur l'une, 2 coups sur l'autre, 4 coups sur la première, et un roulement rapide sur les deux, par exemple).
Quand chez un internaute je n'en perçois qu'une, je parle de non fidélité.
Fin de l'histoire.

Dominique,

Vous savez bien que dès que vous donner un avis, vos "meilleurs amis" sont là pour corriger vos errances ... vu qu'il n'y a qu'eux qui ont les connaissances et que vous n'y connaissais rien !!... Wink jocolor
Mais ne vous inquiétez pas il doit y avoir 1990 inscrits sur ce forum qui n'y connaissent rien ... on se sent moins seul du coup ... Very Happy

_________________
"Être vieux c'est avoir oublié qu'on a été enfant et ne plus savoir s'amuser avec pas grand chose"

Le subjectivisme n'écarte pas la part d'objectivité, c'est la maitrise des sensation-ressentis au service de l'objectivité.
Merci Jimbee ...
Vintage02
Vintage02
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2740
Date d'inscription : 04/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Gilles Jeu 8 Sep 2022 - 16:56

Ha-Re a écrit:expérience évoquée banale, réponse par attaque "technique basique" méprisante banale, réponse défensive catégorique banale... et c'est reparti !

Etmo même si l'acoustique est très déterminante, et particulièrement en modal (placement/traitement) dans cette bande de fréquence, tu abordes à peine par tes idoles ou le raccordement bas grave, qu'il y a aussi un point important initial, le trio ampli-moteur-membrane qui est quand même au départ de l'excitation et doit être articulé et timbré, ce qui n'est déjà pas facile sur ce point, après vient les difficultés acoustiques à réduire par compromis dont une part est subit, la pièce, c'est tout un ensemble : excitation puis sa propagation

cela s'entend bien avec l'infraflex de Gilles en proximité dans une salle peu traitée

toutes ses difficultés et perturbations, ont un effet de masque par bande de fréquences redondantes, soit une uniformisation timbrale, ce qu'évoque Dominique

pour la qualité du grave, vu les difficultés de gestions ou de moyens pour les grandes profondeurs, il peut être plus intéressant ou facile de limiter la descente, filtre passe-haut, ainsi limiter l'excitation donc les perturbations, pour l'intégrité du grave choisi ou d'autres techniques comme le caisson en proximité avec volume d'excitation réduit

l'articulation n'est pas ou peu dans l'extrême grave, c'est plutôt le "poids/sensation" et sa dimension, le corps de l'impact

C'est vrai que c'est difficile d'avoir des échanges intelligibles !! c'est pas grave !! Laughing

L'évocation de timbales par Dominique est pertinente aussi, j'ai eu entendu des graves qui confondaient contrebasse et guitare basse, c'est un peu pour ça que j'insiste sur l'articulation du grave qui est très difficile à obtenir en temps normal, à l'opposé avec ce qui suit à spectre similaire, comment vous entendez la chose ?


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
@Etmo,

Je suis certain que Roland est une personne sympa mais je me fous de son degrés de pertinence à coup de milliers d'Euro voir million et l'acoustique n'a pas démarré en 2000 ! Wink J'ai plus entendu de la merde dans les cinémas et autre salle de concert électrifié qu'autre chose.

on essaye d'échanger normalement et toute suggestion sera le bienvenue sans porter de critiques personnelles débiles non constructives, chacun à sa propre opinion et approche, c'est un peu pour ça que j'ai abordé de sujet.

Cdt. Gilles



Gilles
Gilles
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2365
Date d'inscription : 10/12/2019
Age : 58
Localisation : parc naturel du Verdon

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Ha-Re Jeu 8 Sep 2022 - 17:26

Pour équilibrer, Etmo dit des choses très pertinentes sur le fond même si c'est trop son dada et que la forme est problématique.
Il est pertinent de parler d'extinction, de durée, pour l'articulation que l'extinction soit celle de la salle ou du diffuseur.

Pour qu'il y ait articulation, il faut en partie que les durées soient maitrisées, que les informations ne traînent pas et se recouvrent, tout en gardant leur dimension/place voulue, ce qui est compliqué particulièrement sur le grave, par les résonances/traînages de salle et celles/amortissement de membrane (lourde à grand débattement ou multiple pour descendre)

Les techniques de contrôle sont multiples mais limitées en moyens, encore faut-il que ces informations articulées soient diffusées.

Une salle très mate favorisera l'articulation macro comme la définition par l'extinction rapide mais réduira le contenu (articulation micro, même si théoriquement faux) et la dimension, de la même façon qu'une enceinte très amortie, encore un équilibre technique ET perceptif à trouver, choisir.

C'est pourquoi suivant leur vocation, les salles d'écoute hifi, les home cinémas ou les différents types de studios (écoute critique) n'ont pas les mêmes critères/normes acoustiques ni de diffuseurs


Dernière édition par Ha-Re le Jeu 8 Sep 2022 - 17:57, édité 1 fois

Ha-Re
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 323
Date d'inscription : 27/01/2022

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Gilles Jeu 8 Sep 2022 - 17:53

Non mais j'ai précisé dans la même pièce donc même RT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Etmo n'est pas pertinent car il part de suite sur un traitement acoustique et je ne sais quoi dont ce n'est pas le sujet, je veux juste attirer l'attention de la façon comment perçoit-on un grave bien articulé dans nos murs.

Tu as remarqué comme moi, qu'entre l'infraflex que j'ai prit comme exemple et mes boites avec 2 38 en exemple on entend des choses différentes plus que des nuances avec des mesures très similaires moins flagrantes de différence dans le même lieu, si je met d'autres enceintes, j'aurais encore autre chose..........

Où est la vérité ? sans parler des effets physiques qu'un casque ne permet pas peut-on s'en référer ? je n'ai pas de studio à ma disposition Smile

Cdt. Gilles

Gilles
Gilles
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2365
Date d'inscription : 10/12/2019
Age : 58
Localisation : parc naturel du Verdon

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Notepi Jeu 8 Sep 2022 - 18:24

Gilles pour donner un avis sur votre source musicale, il faudrait que je l'écoute via la convolution, et pour ça que j'ai un fichier en wav ou en flac.

Ce dont nous pouvons parler, c'est ce qui, pour moi, il faut obtenir.
Les timbales sont un bon test qui ne pardonne pas.
Si ce test passe, vous ne confondrez pas guitare basse et contrebasse !!!

Je préfère, avec un HP qui a les T&S qui le permet, une enceinte close à une enceinte avec évent.
Vous êtes beaucoup à chercher à descendre le plus bas possible, je limite la bande passante à ce qu'accepte le couple HP et pièce, avec un filtre passe-haut Butterworth à 30 dB/octave, sans chercher à savoir si c'est le HP ou la pièce qui limite.
Enfin il y a la transformée de Linkwitz, méthode non académique, qui tient compte de Fc et Qtc mesuré avec l'impédance, mais aussi et surtout de la réponse mesurée dans la pièce à courte distance, 86 cm dans mon cas.
Ce dernier point mériterai vraiment d'être discuté, mais pas avec tout le monde.

Enfin votre sujet n'en est pas un pour moi, puisque je peux écouter fort un bon final de symphonie ou d'opéra, vous entendrez tout sans vous poser de questions : Les 4 solistes, les choeurs, les timbales, les cordes, bois et cuivre.
Je commence à avoir quelques auditeurs qui m'ont tous confirmé ce point.
Tous n'ont pas abandonnés leur multivoies, et je n'en voudrai aucun pour moi !!!
Notepi
Notepi
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2268
Date d'inscription : 06/12/2019
Age : 65
Localisation : 63200

http://petoindominique.fr

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Ha-Re Jeu 8 Sep 2022 - 18:48

comme tu le dis Gilles, avec la pièce il y a sûrement moins de différence car elle joue plus, ce que je perçois sur les enregistrements c'est l'apport de l'infraflex sur la descente, la puissance et la dimension = LE CORPS (peut-être un peu trop pour le micro) alors qu'avec les 38 plus courts, l'articulation et la définition est meilleure sans réel manque = LE "FONDAMENTAL"/L'IMPACT

je grossis le trait bien sûr pour me faire comprendre et ce serait sûrement encore plus significatif sans la légèreté et taille de l'infraflex en comparaison avec un 46 lourd pas bien motorisé ni tenu

Comme pour le passe-haut précédent, c'est un choix personnel+système+pièce qui font le résultat de cet équilibre entre le CORPS et l'IMPACT/"FONDAMENTALES"
pour être plus clair le corps (sa richesse, sa durée, sa dimension, sa résonance) peu nuire à la définition du jeu (sa fugacité, ses détails, sa finesse, son impact premier)

comme pour un timbre, un réverbe choisie au mix, le temps de décroissance de salle... résumé à place, durée et décroissance, c'est cet équilibre difficile à trouver vis-à-vis de la "fondamentale", et encore plus compliqué dans le grave par résonances et masques

ce qu'on peut résumer aussi à "KICK" son impact/fondamentales et (et "opposé") son corps/puissance et ce fameux temps/équilibre

c'est pourquoi pour le grave le traitement acoustique difficile est particulièrement important, que les nouveaux outils de contrôle (et puissance dispo) sont si efficaces sur le grave par leurs possibilités de corrections

entre toutes ses histoires de masques, de places, de durées et une fois que toute la recherche d'équilibre de système est posée et écoutée vraiment, il y a un petit intérêt à chercher finement sur la durée et de nombreux morceaux différents, par une égalisation fine sous les 300 Hz par essais à l'oreille au PE, à encore à réduire d'éventuels masques, à trouver plus d'articulation, de définition, d'impact ou d'équilibre suivant le niveau d'écoute et la perception de son auditeur


Dernière édition par Ha-Re le Jeu 8 Sep 2022 - 18:58, édité 5 fois

Ha-Re
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 323
Date d'inscription : 27/01/2022

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Gilles Jeu 8 Sep 2022 - 18:49

Notepi a écrit:Gilles pour donner un avis sur votre source musicale, il faudrait que je l'écoute via la convolution, et pour ça que j'ai un fichier en wav ou en flac.

Ce dont nous pouvons parler, c'est ce qui, pour moi, il faut obtenir.
Les timbales sont un bon test qui ne pardonne pas.
Si ce test passe, vous ne confondrez pas guitare basse et contrebasse !!!

Je préfère, avec un HP qui a les T&S qui le permet, une enceinte close à une enceinte avec évent.
Vous êtes beaucoup à chercher à descendre le plus bas possible, je limite la bande passante à ce qu'accepte le couple HP et pièce, avec un filtre passe-haut Butterworth à 30 dB/octave, sans chercher à savoir si c'est le HP ou la pièce qui limite.
Enfin il y a la transformée de Linkwitz, méthode non académique, qui tient compte de Fc et Qtc mesuré avec l'impédance, mais aussi et surtout de la réponse mesurée dans la pièce à courte distance, 86 cm dans mon cas.
Ce dernier point mériterai vraiment d'être discuté, mais pas avec tout le monde.

Enfin votre sujet n'en est pas un pour moi, puisque je peux écouter fort un bon final de symphonie ou d'opéra, vous entendrez tout sans vous poser de questions : Les 4 solistes, les choeurs, les timbales, les cordes, bois et cuivre.
Je commence à avoir quelques auditeurs qui m'ont tous confirmé ce point.
Tous n'ont pas abandonnés leur multivoies, et je n'en voudrai aucun pour moi !!!

Non mais là, vous partez ailleurs, on s'en fout ce qu'il y a comme HP, notre bande utile pour l'articulation du grave est de 30 Hz à 200 Hz donc bande pleinement audible par nos oreilles Wink

Dans cette plage de fréquence que ce soit des 38 ou un infraflex ou autre bientôt un 18" , tout ces HPs sont des large bande car ils sont capables de travailler dans cette bande sans correction, la correction  éventuelle que vous apporterez est celle de vos murs Wink et le sol aussi !! , si votre plafond est haut, il y aura moins d'incidences.

Cdt. Gilles
Gilles
Gilles
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2365
Date d'inscription : 10/12/2019
Age : 58
Localisation : parc naturel du Verdon

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  narshorn Jeu 8 Sep 2022 - 19:03

Qui confond guitare basse et contrebasse, ou bien le nombre de timbales dans un enregistrement,
doit amha sérieusement reconsidérer quelque chose dans ce qui lui sert de système audio,
en commençant par les qualités de sa pièce d'écoute, de son placement d'écoute, du placement et de la qualité supposée de ses sources émissives dans le grave.

En écoute symphonique sur les enregistrements il y a énormément plus de choses à écouter sur les parties de timbales que leur simple nombre de coups frappés.
Si ça se limite à la perception de 2 gamelles, c'est certainement une approche musicale très limitée.

Voir mon message précédent à propos des timbales : tout ce dont je parle s'entend, en concert et en enregistrement.

Mais différemment, car en concert il n'y a qu'une seule source émissive par instrument, captées par 2 oreilles (multiplié par le nombre d'auditeurs).
Chaque auditeur, de par sa position, récolte donc un équilibre sonore, un rendu subjectif des instruments très différent de celui de son voisin  Wink

Au disque, les appoints de proximité sont recalés sur le couple principal, temporellement, en niveau et au panoramique pour *recréer* une sensation de localisation et de profondeur plausible, sans jamais vraiment égaler celle entendue en vrai. Mais par contre (toujours sur les enregistrements) les appoints apportent plus de détail aux percussions que l'écoute réelle en salle au concert. Voilà pourquoi on ne peut comparer les deux objectivement, jamais. Ni à l'inverse non plus se baser sur une écoute en salle pour essayer de retrouver cette impression sur des réglages de système hi-fi domestique, car l'enregistrement n'a pas été du tout fait de cette manière ni dans cette optique. Il a été finalisé dans l'objectif de procurer un sentiment de réalisme *plausible*, mais absolument pas représentatif techniquement de ce qui a été capté. C'est les magies de la prod, pas du problème de reproduction sonore, l'étape création du directeur artistique.

Quant à systématiquement ressortir des exemples caricaturaux et mauvais prétendument rencontrés chez des audiophiles qui ne viennent jamais en témoigner sur les fora, et ce sans préciser les conditions d'écoute ni les HPs mis en oeuvre (DIY, constructeur ?) dans l'optique de *vendre* une soit-disant conception, c'est tout simplement amha une très sale manie.

Enfin, toujours amha encore sale habitude que de prétendre ad vitam (et nauseam) que le fait d'abandonner les multivoies conduit à un meilleur résultat en vieux large bande. Techniquement, nombres d'arguments pertinents s'opposent à cette pratique, sans qu'elle soit condamnable d'ailleurs (chacun fait ce qu'il veut) mais il ne faut pas espérer y tromper les spécialistes et les vrais passionnés de reproduction sonore.
Mais la porte vous est ouverte, vous pourrez venir écouter et comparer, amenez vos disques. Perso en ce moment je me régale des prises de timbales sur l’intégrale des symphonies de Beethoven par Savall, sortie tout récemment ... Enregistrements magnifiques sur lequel on se rend compte qu'il y a bien autre finesse à écouter dans les parties de timbales que de compter les coups ou les roulements. Mais pour ça il faut avoir une acoustique qui permette de bien apprécier toutes ces saveurs, ces différences, ces subtilités. Bien entendu.

Crdt.


Dernière édition par narshorn le Ven 9 Sep 2022 - 8:34, édité 1 fois

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
---
"C'est un gros problème dans ces forums que les gens aient des opinions,
sans preuves à l'appui
, qui contredisent clairement les preuves disponibles -
cela s'appelle la religion et n'a pas sa place en audio."
  Earl Geddes - 2009

---
"Je traverse la rue et je vous trouve un travail"  
propos du "premier de cordée" aux "premiers de corvées" en 2018 -
propos réitérés en 2022

---
narshorn
narshorn
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 4460
Date d'inscription : 13/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Gilles Jeu 8 Sep 2022 - 19:04

Ha-Re a écrit:comme tu le dis Gilles, avec la pièce il y a sûrement moins de différence car elle joue plus, ce que je perçois sur les enregistrements c'est l'apport de l'infraflex sur la descente, la puissance et la dimension = LE CORPS (peut-être un peu trop pour le micro) alors qu'avec les 38 plus courts, l'articulation et la définition est meilleure sans réel manque = LE "FONDAMENTAL"/L'IMPACT

je grossis le trait bien sûr pour me faire comprendre et ce serait sûrement encore plus significatif sans la légèreté et taille de l'infraflex en comparaison avec un 46 lourd pas bien motorisé ni tenu

Comme pour le passe-haut précédent, c'est un choix personnel+système+pièce qui font le résultat de cet équilibre entre le CORPS et l'IMPACT/"FONDAMENTALES"
pour être plus clair le corps (sa richesse, sa durée, sa dimension, sa résonance) peu nuire à la définition du jeu (sa fugacité, ses détails, sa finesse, son impact premier)

comme pour un timbre, un réverbe choisie au mix, le temps de décroissance de salle... résumé à place, durée et décroissance, c'est cet équilibre difficile à trouver vis-à-vis de la "fondamentale", et encore plus compliqué dans le grave par résonances et masques

ce qu'on peut résumer aussi à "KICK" son impact/fondamentales et (et "opposé") son corps/puissance et ce fameux temps/équilibre

c'est pourquoi pour le grave le traitement acoustique difficile est particulièrement important, que les nouveaux outils de contrôle (et puissance dispo) sont si efficaces sur le grave par leurs possibilités de corrections

entre toutes ses histoires de masques, de places, de durées et une fois que toute la recherche d'équilibre de système est posée et écouté  vraiment, il y a un petit intérêt à chercher finement sur la durée et de nombreux morceaux différents, par une égalisation fine sous les 300 Hz par essais à l'oreille au PE, à encore à réduire d'éventuels masques, à trouver plus d'articulation, de définition, d'impact ou d'équilibre suivant le niveau d'écoute et la perception de son auditeur

Très bon développement, on avance !! Very Happy

Maintenant, il faudrait parler du juste équilibre, alors peut-on dire que le moteur du HP grave sera puissant plus, on aura plus de dureté et en même temps de précisions ? et par la même, il sera plus impactant.

Gilles
Gilles
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2365
Date d'inscription : 10/12/2019
Age : 58
Localisation : parc naturel du Verdon

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Gilles Jeu 8 Sep 2022 - 19:10

narshorn a écrit:Qui confond guitare basse et contrebasse, ou bien le nombre de timbales dans un enregistrement,
doit amha sérieusement reconsidérer quelque chose dans ce qui lui sert de système audio,
en commençant par les qualités de sa pièce d'écoute, de son placement d'écoute, du placement et de la qualité supposée de ses sources émissives dans le grave.

En écoute symphonique sur les enregistrements il y a énormément plus de choses à écouter sur les parties de timbales que leur simple nombre de coups frappés.
Si ça se limite à la perception de 2 gamelles, c'est certainement une approche musicale très limitée.

Voir mon message précédent à propos des timbales : tout ce dont je parle s'entend, en concert et en enregistrement.

Mais différemment, car en concert il n'y a qu'une seule source émissive par instrument, captées par 2 oreilles (multiplié par le nombre d'auditeurs).
Chaque auditeur, de par sa position, récolte donc un équilibre sonore, un rendu subjectif des instruments très différent de celui de son voisin  Wink

Au disque, les appoints de proximité sont recalés sur le couple principal, temporellement, en niveau et au panoramique pour *recréer* une sensation de localisation et de profondeur plausible, sans jamais vraiment égaler celle entendue en vrai. Mais par contre (toujours sur les enregistrements) les appoints apportent plus de détail aux percussions que l'écoute réelle en salle au concert. Voilà pourquoi on ne peut comparer les deux objectivement, jamais. Ni à l'inverse non plus se baser sur une écoute en salle pour essayer de retrouver cette impression sur des réglages de système hi-fi domestique, car l'enregistrement n'a pas été du tout fait de cette manière ni dans cette optique. Il a été finalisé dans l'objectif de procurer un sentiment de réalisme *plausible*, mais absolument pas représentatif techniquement de ce qui a été capté. C'est les magies de la prod, pas du problème de reproduction sonore, l'étape création du directeur artistique.

Quant à systématiquement ressortir des exemples caricaturaux et mauvais prétendument rencontrés chez des audiophiles qui ne viennent jamais en témoigner sur les fora,
dans l'optique de *vendre* une soit-disant conception, c'est tout simplement amha une très sale manie.

Enfin, toujours amha encore sale habitude que de prétendre ad vitam (et nauseam) que le fait d'abandonner les multivoies conduit à un meilleur résultat en vieux large bande. Techniquement, nombres de bons arguments s'opposent à cette pratique, sans qu'elle soit condamnable chacun fait ce qu'il veut mais il ne faut pas espérer y tromper les spécialistes et les vrais passionnés de reproduction sonore.
Mais la porte vous est ouverte, vous pourrez venir écouter et comparer, amenez vos disques. Perso en ce moment je me régale des prises de timbales sur l’intégrale des symphonies de Beethoven par Savall sortie tout récemment ... Enregistrements magnifiques sur lequel on se rend compte qu'il y a bien autre finesse à écouter dans les parties de timbales que de compter les coups ou les roulements. Mais pour ça il faut avoir une acoustique qui permette de bien apprécier toutes ces saveurs, ces différences. Bien entendu.

Crdt.

Laughing Laughing Laughing

Pas besoin d'écouter le compte de coup, il suffit de lire la partoche !! Question

Je rigole............

@+
Gilles
Gilles
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2365
Date d'inscription : 10/12/2019
Age : 58
Localisation : parc naturel du Verdon

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Notepi Jeu 8 Sep 2022 - 19:17

Tous ces HP sont des large bande car ils sont capables de travailler dans cette bande sans correction

Vous oubliez le gain de la pièce, le gain des angles de la pièce dans mon cas, du sol dans tous les cas.
Il y a besoin de corrections, ce que montre parfaitement ma transformée de Linkwitz "non académique" avec rePhase, que personne n'a pris la peine de bien regarder.
Notepi
Notepi
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2268
Date d'inscription : 06/12/2019
Age : 65
Localisation : 63200

http://petoindominique.fr

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Ha-Re Jeu 8 Sep 2022 - 19:22

@ Narshorn pour relativiser ton développement niant le comparatif hifi et réel, qui effectivement est modifié par les techniques de prises actuelles, à la grande époque de la prise au couple, la philosophie était de reproduire au plus juste le réel à une place choisie de l'auditeur avec le moins d'intervention possible, donc vraiment transporter le réel à domicile

le souhait de tous les acteurs plus tard d'ajouter ou d'écouter plus de détails plutôt qu'une réelle immersion à fait gagner des précisions mais perdre des réalités et dimensions
le souhait "général" de nombreuses prods actuelles de musique vivante reste toujours de transporter l'auditeur au concert, à l'événement, même s'il y a triche, et donc le comparatif de fidélité hifi/réel est encore possible (un cerveau éduqué sait "extraire" les distances, les positions, la salle)
je suis donc un peu en désaccord, le support produit dans ces cas a aussi cette même vocation Wink
Fin du HS

Ha-Re
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 323
Date d'inscription : 27/01/2022

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  etmo Jeu 8 Sep 2022 - 19:42

narshorn a écrit:
En écoute symphonique sur les enregistrements il y a énormément plus de choses à écouter sur les parties de timbales que leur simple nombre de coups frappés.
Si ça se limite à la perception de 2 gamelles, c'est certainement une approche musicale très limitée.

Voir mon message précédent à propos des timbales : tout ce dont je parle s'entend, en concert et en enregistrement.

Mais différemment, car en concert il n'y a qu'une seule source émissive par instrument, captées par 2 oreilles (multiplié par le nombre d'auditeurs).
Chaque auditeur, de par sa position, récolte donc un équilibre sonore, un rendu subjectif des instruments très différent de celui de son voisin  Wink

Au disque, les appoints de proximité sont recalés sur le couple principal, temporellement, en niveau et au panoramique pour *recréer* une sensation de localisation et de profondeur plausible, sans jamais vraiment égaler celle entendue en vrai. Mais par contre (toujours sur les enregistrements) les appoints apportent plus de détail aux percussions que l'écoute réelle en salle au concert. Voilà pourquoi on ne peut comparer les deux objectivement, jamais. Ni à l'inverse non plus se baser sur une écoute en salle pour essayer de retrouver cette impression sur des réglages de système hi-fi domestique, car l'enregistrement n'a pas été du tout fait de cette manière ni dans cette optique. Il a été finalisé dans l'objectif de procurer un sentiment de réalisme *plausible*, mais absolument pas représentatif techniquement de ce qui a été capté. C'est les magies de la prod, pas du problème de reproduction sonore, l'étape création du directeur artistique.

Un simple conseil à leur donner est de prendre un abonnement à l'orchestre Philharmonie ou à l'opéra de leur région nous sommes plutôt bien dotés en France.

Après plusieurs expériences de concerts, on se rend très vite compte que les audiophiles se font une fausse idée du direct et des conditions soit disant idéales. Je n'ai jamais rencontré le même équilibre des pupitres suivant le placement.

Proche de l'orchestre les cordes on plus de pêche et prennent le dessus sur les vent et les cuivres qui eux sont perçu par les réflexions de la pièce.

Placé sur le côté gauche de l'orchestre, j'ai parfois l'impression d'écouter un concerto pour Cors avec les pavillons qui sont directement dans notre direction.

Côté droit les contrebasses sont mise en avant.

Ne prenez jamais les positions derrières l'orchestre, elles sont pires. Surtout quand vous écoutez un concerto.

Les meilleurs places sont en orchestre au 1/3 de la salle.

_________________
"Ne soutiens jamais par colère quelque fait que ce soit, surtout s'il est douteux : La raison vainement t'offrira sa lumière, lorsque la passion te fermera les yeux." Denys Caton - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
etmo
etmo
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2416
Date d'inscription : 26/07/2021

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  etmo Jeu 8 Sep 2022 - 20:07

Gilles a écrit:Non mais j'ai précisé dans la même pièce donc même RT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Etmo n'est pas pertinent car il part de suite sur un traitement acoustique et je ne sais quoi dont ce n'est pas le sujet, je veux juste attirer l'attention de la façon comment perçoit-on un grave bien articulé dans nos murs.

Tu as remarqué comme moi, qu'entre l'infraflex que j'ai prit comme exemple et mes boites avec 2 38 en exemple on entend des choses différentes plus que des nuances avec des mesures très similaires moins flagrantes de différence dans le même lieu, si je met d'autres enceintes, j'aurais encore autre chose..........

Où est la vérité ? sans parler des effets physiques qu'un casque ne permet pas peut-on s'en référer ? je n'ai pas de studio à ma disposition Smile

Cdt. Gilles


Entre 20 et 200Hz tu est généralement proche et sous la fréquence de Schroëder. Tu sais comme la plupart des acousticiens que la réponse est plus dépendante de la salle que des enceintes. Donc niveau articulation c'est la salle qui l'impose.


_________________
"Ne soutiens jamais par colère quelque fait que ce soit, surtout s'il est douteux : La raison vainement t'offrira sa lumière, lorsque la passion te fermera les yeux." Denys Caton - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
etmo
etmo
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2416
Date d'inscription : 26/07/2021

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Gilles Jeu 8 Sep 2022 - 20:37

etmo a écrit:
Gilles a écrit:Non mais j'ai précisé dans la même pièce donc même RT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Etmo n'est pas pertinent car il part de suite sur un traitement acoustique et je ne sais quoi dont ce n'est pas le sujet, je veux juste attirer l'attention de la façon comment perçoit-on un grave bien articulé dans nos murs.

Tu as remarqué comme moi, qu'entre l'infraflex que j'ai prit comme exemple et mes boites avec 2 38 en exemple on entend des choses différentes plus que des nuances avec des mesures très similaires moins flagrantes de différence dans le même lieu, si je met d'autres enceintes, j'aurais encore autre chose..........

Où est la vérité ? sans parler des effets physiques qu'un casque ne permet pas peut-on s'en référer ? je n'ai pas de studio à ma disposition Smile

Cdt. Gilles


Entre 20 et 200Hz tu est généralement  proche et sous la fréquence de Schroëder. Tu sais comme la plupart des acousticiens que la réponse est plus dépendante de la salle que des enceintes. Donc niveau articulation c'est la salle qui l'impose.


Pas que........ c'est pour ça, que j'écarte ce côté effet de salle, prends ton casque et écoutes, chez toi, on aura autre chose comme chez mastro et narshorn, l'articulation du grave sera différente car les systèmes ne sont pas les mêmes, le TR est important, on est d'accord mais je t'ai dit et répète, il faut le considérer comme une constante et non une variable, nous sommes dans les mêmes murs Wink
Gilles
Gilles
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2365
Date d'inscription : 10/12/2019
Age : 58
Localisation : parc naturel du Verdon

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Gilles Jeu 8 Sep 2022 - 20:44

Notepi a écrit:
Tous ces HP sont des large bande car ils sont capables de travailler dans cette bande sans correction

Vous oubliez le gain de la pièce, le gain des angles de la pièce dans mon cas, du sol dans tous les cas.
Il y a besoin de corrections, ce que montre parfaitement ma transformée de Linkwitz "non académique" avec rePhase, que personne n'a pris la peine de bien regarder.

je ne sais pas pourquoi, vous partez sur des réglages, ce n'est pas le sujet, avez vous fait l'essais de la guitare basse ? vous le trouverez sur Qobuz et dites nous votre ressenti Wink
Gilles
Gilles
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2365
Date d'inscription : 10/12/2019
Age : 58
Localisation : parc naturel du Verdon

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  lamouette Jeu 8 Sep 2022 - 20:45

Oui Gilles , l'évocation de Tonipe est pertinente, si il y a 2 timbales on doit entendre distinctement qu'il y en a 2 , il n'y a aucune discussion possible ni besoin de technique particulière pour en juger.
Je ne vois pas pourquoi cela est discuté.
lamouette
lamouette
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 3925
Date d'inscription : 08/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  lamouette Jeu 8 Sep 2022 - 20:49

Gilles a écrit:
etmo a écrit:
Gilles a écrit:Non mais j'ai précisé dans la même pièce donc même RT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Etmo n'est pas pertinent car il part de suite sur un traitement acoustique et je ne sais quoi dont ce n'est pas le sujet, je veux juste attirer l'attention de la façon comment perçoit-on un grave bien articulé dans nos murs.

Tu as remarqué comme moi, qu'entre l'infraflex que j'ai prit comme exemple et mes boites avec 2 38 en exemple on entend des choses différentes plus que des nuances avec des mesures très similaires moins flagrantes de différence dans le même lieu, si je met d'autres enceintes, j'aurais encore autre chose..........

Où est la vérité ? sans parler des effets physiques qu'un casque ne permet pas peut-on s'en référer ? je n'ai pas de studio à ma disposition Smile

Cdt. Gilles


Entre 20 et 200Hz tu est généralement  proche et sous la fréquence de Schroëder. Tu sais comme la plupart des acousticiens que la réponse est plus dépendante de la salle que des enceintes. Donc niveau articulation c'est la salle qui l'impose.


Pas que........ c'est pour ça, que j'écarte ce côté effet de salle, prends ton casque et écoutes, chez toi, on aura autre chose comme chez mastro et narshorn, l'articulation du grave sera différente car les systèmes ne sont pas les mêmes, le TR est important, on est d'accord mais je t'ai dit et répète, il faut le considérer comme une constante et non une variable, nous sommes dans les mêmes murs Wink
Là  aussi c'est pertinent mais on remarque sans  arrêt qu'on est toujours contesté quand on parle de comparaison alors qu'on le fait à conditions égales , à chaque fois ils nous remettent ça pour sous entendre qu'il n'y a que leurs systèmes qui fonctionnent et avec leurs techniques uniquement.
C'est une forme de publicité subliminale.
lamouette
lamouette
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 3925
Date d'inscription : 08/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  lamouette Jeu 8 Sep 2022 - 20:59

Notepi a écrit:Je ne vais pas chercher midi à 14H. (Quoique avec l'horaire d'été !!!)
Au concert je vois et j'entends deux timbales.
Chez moi j'entends deux timbales. (3 coups sur l'une, 2 coups sur l'autre, 4 coups sur la première, et un roulement rapide sur les deux, par exemple).
Quand chez un internaute je n'en perçois qu'une, je parle de non fidélité.
Fin de l'histoire.
Tu écoutes sur des petites biblios et c'est ce que tu obtiens, en dessous d'une certaine fréquence toutes les fréquences se ressemblent beaucoup trop.
Cas typique de non articulation.
lamouette
lamouette
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 3925
Date d'inscription : 08/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Gilles Jeu 8 Sep 2022 - 21:11

etmo a écrit:
Un simple conseil à leur donner est de prendre un abonnement à l'orchestre Philharmonie ou à l'opéra de leur région nous sommes plutôt bien dotés en France.

Après plusieurs expériences de concerts, on se rend très vite compte que les audiophiles se font une fausse idée du direct et des conditions soit disant idéales. Je n'ai jamais rencontré le même équilibre des pupitres suivant le placement.

Proche de l'orchestre les cordes on plus de pêche et prennent le dessus sur les vent et les cuivres qui eux sont perçu par les réflexions de la pièce.

Placé sur le côté gauche de l'orchestre, j'ai parfois l'impression d'écouter un concerto pour Cors avec les pavillons qui sont directement dans notre direction.

Côté droit les contrebasses sont mise en avant.

Ne prenez jamais les positions derrières l'orchestre, elles sont pires. Surtout quand vous écoutez un concerto.

Les meilleurs places sont en orchestre au 1/3 de la salle.

Etmo ! tu nous emmerde, tu es hors sujet, je m'en contre fous du concert et j'ai eu ma dose cet été !!

je parle de ce qu'il y a sur le fichier et ce qu'on entend en réalité sur nos systèmes qui concerne l'articulation du grave, arrêtes de prendre les gens pour des demeurés !!
Gilles
Gilles
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2365
Date d'inscription : 10/12/2019
Age : 58
Localisation : parc naturel du Verdon

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  narshorn Jeu 8 Sep 2022 - 21:18

Gilles a écrit:
etmo a écrit:
Un simple conseil à leur donner est de prendre un abonnement à l'orchestre Philharmonie ou à l'opéra de leur région nous sommes plutôt bien dotés en France.

Après plusieurs expériences de concerts, on se rend très vite compte que les audiophiles se font une fausse idée du direct et des conditions soit disant idéales. Je n'ai jamais rencontré le même équilibre des pupitres suivant le placement.

Proche de l'orchestre les cordes on plus de pêche et prennent le dessus sur les vent et les cuivres qui eux sont perçu par les réflexions de la pièce.

Placé sur le côté gauche de l'orchestre, j'ai parfois l'impression d'écouter un concerto pour Cors avec les pavillons qui sont directement dans notre direction.

Côté droit les contrebasses sont mise en avant.

Ne prenez jamais les positions derrières l'orchestre, elles sont pires. Surtout quand vous écoutez un concerto.

Les meilleurs places sont en orchestre au 1/3 de la salle.

Etmo ! tu nous emmerde, tu es hors sujet, je m'en contre fous du concert et j'ai eu ma dose cet été !!

je parle de ce qu'il y a sur le fichier et ce qu'on entend en réalité sur nos systèmes qui concerne l'articulation du grave, arrêtes de prendre les gens pour des demeurés !!

C'est pas Etmo qu'il faut blâmer... La source du HS est là, dès le 4e post:
Pas plus tard que vendredi j'étais chez un internaute qui m'a fait écouter ses enceintes.
J'ai simplement mis le final de la 9eme de Beethoven.
J'ai bien entendu les coups sur les timbales, mais il n'y avait qu'une seule sonorité alors qu'il y a deux timbales différentes !!!
C'est l'expérience du concert acoustique qui parle, cette installation avait un problème...
Donc on compare toujours des pommes et des carottes 😅
.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
---
"C'est un gros problème dans ces forums que les gens aient des opinions,
sans preuves à l'appui
, qui contredisent clairement les preuves disponibles -
cela s'appelle la religion et n'a pas sa place en audio."
  Earl Geddes - 2009

---
"Je traverse la rue et je vous trouve un travail"  
propos du "premier de cordée" aux "premiers de corvées" en 2018 -
propos réitérés en 2022

---
narshorn
narshorn
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 4460
Date d'inscription : 13/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  lamouette Jeu 8 Sep 2022 - 21:21

non pas du tout, c'est une expérience qui se respecte. Sauf que Dominique n'avait pas vraiment besoin de la référence du concert puisqu'il compare avec son système.
Mais qu'importe, ce n'est pas la fin du monde , c''est surtout qu'il faudrait éviter de systematiquement tacler les gens qu'on n'aime pas, ça c'est bien plus important pour le forum.


Dernière édition par lamouette le Jeu 8 Sep 2022 - 21:23, édité 1 fois
lamouette
lamouette
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 3925
Date d'inscription : 08/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Jesse Jeu 8 Sep 2022 - 21:22

Ils arrivent même à se prendre la tête entre eux maintenant Laughing

_________________
Achetez ce que propose votre portefeuille et gardez ce que vos oreilles aiment !
Jesse
Jesse
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 3464
Date d'inscription : 12/01/2020
Age : 51
Localisation : 94

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Gilles Jeu 8 Sep 2022 - 21:33

narshorn a écrit:
Gilles a écrit:
etmo a écrit:
Un simple conseil à leur donner est de prendre un abonnement à l'orchestre Philharmonie ou à l'opéra de leur région nous sommes plutôt bien dotés en France.

Après plusieurs expériences de concerts, on se rend très vite compte que les audiophiles se font une fausse idée du direct et des conditions soit disant idéales. Je n'ai jamais rencontré le même équilibre des pupitres suivant le placement.

Proche de l'orchestre les cordes on plus de pêche et prennent le dessus sur les vent et les cuivres qui eux sont perçu par les réflexions de la pièce.

Placé sur le côté gauche de l'orchestre, j'ai parfois l'impression d'écouter un concerto pour Cors avec les pavillons qui sont directement dans notre direction.

Côté droit les contrebasses sont mise en avant.

Ne prenez jamais les positions derrières l'orchestre, elles sont pires. Surtout quand vous écoutez un concerto.

Les meilleurs places sont en orchestre au 1/3 de la salle.

Etmo ! tu nous emmerde, tu es hors sujet, je m'en contre fous du concert et j'ai eu ma dose cet été !!

je parle de ce qu'il y a sur le fichier et ce qu'on entend en réalité sur nos systèmes qui concerne l'articulation du grave, arrêtes de prendre les gens pour des demeurés !!

C'est pas Etmo qu'il faut blâmer... La source du HS est là, dès le 4e post:
Pas plus tard que vendredi j'étais chez un internaute qui m'a fait écouter ses enceintes.
J'ai simplement mis le final de la 9eme de Beethoven.
J'ai bien entendu les coups sur les timbales, mais il n'y avait qu'une seule sonorité alors qu'il y a deux timbales différentes !!!
C'est l'expérience du concert acoustique qui parle, cette installation avait un problème...
Donc on compare toujours des pommes et des carottes 😅
.

Non mais Dominique aime être à contre courant, j'aurais pu évoquer les timbales comme exemples mais je n'ai pas de bon exemple, d'autant que je connais la 9eme par cœur et ce ne sont pas les timbales perdu au fond de la salle qui m'interpellent, un ensemble symphonique de 100 instruments est plus complexe qu'une simple guitare basse ! Wink

Etmo sait pertinemment de quoi je parle et son côté méprisant commence à me gonfler, essayons d'être constructif, chacun peut jouer son jeu sans dénigrement.
Gilles
Gilles
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2365
Date d'inscription : 10/12/2019
Age : 58
Localisation : parc naturel du Verdon

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Ha-Re Jeu 8 Sep 2022 - 21:35

@ Etmo, le choix de la place de l'auditeur est choisi par le preneur de son, le mixeur pourra plus ou moins la modifier Wink
@ Etmo et Narshorn, contrairement à votre point du vue, je vous ai répondu quelques messages plus haut, à méditer Wink

@ Gilles le TR/salle est constant effectivement, c'est bien l'excitation, la source, qui change : sa taille/membrane (éventuellement sa directivité), sa plage de fréquence, son niveau, sa sonorité/couleur et amortissement propre (ampli+moteur+membrane), son rapport aux voies supérieures d'où les différences dans une même pièce


Ha-Re
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 323
Date d'inscription : 27/01/2022

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  narshorn Jeu 8 Sep 2022 - 22:15

Gilles a écrit:Bonjour,

Tout est dit dans le sujet.

j'ai choisi cette vidéo que j'ai connu par un membre d'un fofo d'à côté qui traduit très bien nos ressentis sur la qualité du grave chez nous avec des contraintes divers, WAF, RT (qualité acoustique de nos pièces d'écoute) , HPs, enceintes, électroniques etc...........




Cette guitare bass 5 cordes, j'imagine, qui démarre à 31 Hz illustre parfaitement, le rendu d'un grave bien défini, ensuite, que l'on regarde des mesures, decay, RT, courbe SPL, phase etc....... nous donnent que des indices, rien de plus banal maintenant qu'une courbe SPL de 20/20Khz

Chez moi, en ce moment j'ai 20/17Khz et j'utilise l'infraflex comme grave de 20 à 50 Hz et puis j'ai fait mes nouvelles boites encore en travaux et réglages qui peuvent se passer de l'infraflex ou sub 46 cm et c'est là que cela m'a donné l'idée de comparer en quelque sorte, la "diction" de mon grave, la mesure, il n'y a pas de différence même courbe SPL, même decay, même RT, même pulse etc....... bref normal, rien de transcendant mais ça fonctionne bien à mon gout.

j'ai fait des comparaisons et j'avoue que côté "diction grave" mes nouvelles boites me plaisent bien.

j'ai fait des captures avec deux MIC cardio et ça confirme une net différence entre les deux montages à l'écoute qui n'était pas aussi significative avec un sub 46 en rajout.

boites

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

infraflex

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Faîtes l'essais chez vous !!

Cdt. Gilles

Merci Gilles pour cet extrait.
Je l'essaye demain matin sur mes références 38 TAD remis à neuf ... 😇
.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
---
"C'est un gros problème dans ces forums que les gens aient des opinions,
sans preuves à l'appui
, qui contredisent clairement les preuves disponibles -
cela s'appelle la religion et n'a pas sa place en audio."
  Earl Geddes - 2009

---
"Je traverse la rue et je vous trouve un travail"  
propos du "premier de cordée" aux "premiers de corvées" en 2018 -
propos réitérés en 2022

---
narshorn
narshorn
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 4460
Date d'inscription : 13/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  etmo Jeu 8 Sep 2022 - 22:19

Ha-Re a écrit:@ Etmo, le choix de la place de l'auditeur est choisi par le preneur de son, le mixeur pourra plus ou moins la modifier Wink


@ Etmo et Narshorn, contrairement à votre point du vue, je vous ai répondu quelques messages plus haut, à méditer Wink

@ Gilles le TR/salle est constant effectivement, c'est bien l'excitation, la source, qui change : sa taille/membrane (éventuellement sa directivité), sa plage de fréquence, son niveau, sa sonorité/couleur et amortissement propre (ampli+moteur+membrane), son rapport aux voies supérieures d'où les différences dans une même pièce


Je n'ai jamais vraiment trouvé d'équivalence entre le concert Philharmonique direct et un enregistrement.
C'est deux expériences très différentes mais complètementaires.

Le placement des sources et des systèmes d'amortissement ont de l'importance. Par contre, sur la surface je resterais très prudent. La plupart des sources sont bien plus petites que la longueur d'onde dans une installation courante. Il faut toujours avoir cette notion de longueur d'onde a l'esprit. Et cela se traduit aussi par la notion de fréquence de Schroëder.

En dessous de cette fréquence, il faut oublier la notion de distance critique. On observe aucun gradient de pression SPL en fonction de la distance.


Dernière édition par etmo le Jeu 8 Sep 2022 - 22:32, édité 2 fois

_________________
"Ne soutiens jamais par colère quelque fait que ce soit, surtout s'il est douteux : La raison vainement t'offrira sa lumière, lorsque la passion te fermera les yeux." Denys Caton - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
etmo
etmo
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2416
Date d'inscription : 26/07/2021

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Ha-Re Jeu 8 Sep 2022 - 22:26

Pour répondre à ta question sur les gros moteurs

Plus le contrôle est important, plus il y aura d'articulations macros et de définition macro mais au détriment des petits sons qui seront contraints et amortis (articulation micro, petit mouvement rapide, harmoniques)
c'est le choix difficile de l'ampli (son facteur d'amortissement) + du moteur (tenu et accélération de la bobine) + de la membrane (rigidité/poids et souplesse de la suspension)

de mon point de vue au détriment de la descente et la puissance, mon choix pour l'articulation c'est tourné vers :
- membrane la plus légère possible (pour petites infos) en gardant une rigidité, petit déplacement (disto, constances) suspension plutôt raide (amortissement) et fréquence propre basse
- gros moteur adapté pour accélération mais aussi contrôle du mouvement bobine à haut rendement
- peu de watt (disto, infos) facteur d'amortissement moyen car peu nécessaire, celui-ci étant contrôlé par l'équipage HP et la faible masse en mouvement
le concept "Altec"

on peut bien sûr changer ces rapports de forces pour la descente et puissance, en changeant les forces en présence : membrane lourde, suspension très souple, très gros moteur, très gros amortissement de l'ampli puissant, le concept plutôt "JBL" en général et une grande partie des HP de grave actuels (influencé par la sono et la puissance énorme des amplis)

ça cognera mais il me semble que les petites articulations seront bouffées par le contrôle, l'amortissement et le mouvement pour favoriser l'articulation macro, l'impact puissant et la descente

entre ces 2 extrêmes, tous les compromis/équilibres sont possibles, ce qu'à fait JBL dans ses différentes gammes comme d'autres constructeurs

chacun ses choix on ne peut pas tout avoir en physique, de mon point de vue, le premier choix est la matière choisie de la membrane, le reste en dépend presque, mais je ne suis pas constructeur de HP

@ Etmo, même dans le grave, pour avoir une longueur d'onde et de la pression, il faut bien avoir une source qui a une surface en mouvement et après effectivement la salle fait le reste, ses propres modes mais aussi suivant cette source d'excitation (par exemple si la source s'arrête, les modes s'arrêtent peu après)


Dernière édition par Ha-Re le Jeu 8 Sep 2022 - 22:51, édité 4 fois

Ha-Re
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 323
Date d'inscription : 27/01/2022

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  etmo Jeu 8 Sep 2022 - 22:39

Ha-Re a écrit:Pour répondre à ta question sur les gros moteurs

Plus le contrôle est important, plus il y aura d'articulations macros et de définition macro mais au détriment des petits sons qui seront contraints et amortis (articulation micro)
c'est le choix difficile de l'ampli (son facteur d'amortissement) + du moteur (tenu et accélération de la bobine) + de la membrane (rigidité/poids et souplesse de la suspension)

de mon point de vue au détriment de la descente et la puissance, mon choix pour l'articulation c'est tourné vers :
- membrane la plus légère possible (pour petites infos) en gardant une rigidité, petit déplacement (disto, constances) suspension plutôt raide (amortissement) et fréquence propre basse
- gros moteur adapté pour accélération mais aussi contrôle du mouvement bobine à haut rendement
- peu de watt (disto, infos) facteur d'amortissement moyen car peu nécessaire, celui-ci étant contrôlé par l'équipage HP et la faible masse en mouvent
le concept "Altec"

on peut bien sûr changer ces rapports de forces pour la descente et puissance, en changeant les forces en présence : membrane lourde, suspension très souple, très gros moteur, très gros amortissement de l'ampli puissant, le concept plutôt "JBL" en général et une grande partie des HP de grave actuels (influencé par la sono et la puissance énorme des amplis)

ça cognera mais il me semble que les petites articulations seront bouffées par le contrôle, l'amortissement et le mouvement pour favoriser l'articulation macro, l'impact puissant et la descente

entre ces 2 extrêmes tous les compromis/équilibres sont possibles, ce qu'à fait JBL dans ses différentes gammes et d'autres constructeurs

chacun ses choix on ne peut pas tout avoir en physique

Les micro articulations c'est le raccordement entre les sub fréquences et les enceintes qui le donne.

Ensuite de façon minoritaire la fréquence de raccordement avec la correction du délai de groupe du filtre.

Tout cela ce voit bien sur le spectrogramme ondelette.


Dernière édition par etmo le Jeu 8 Sep 2022 - 23:14, édité 1 fois

_________________
"Ne soutiens jamais par colère quelque fait que ce soit, surtout s'il est douteux : La raison vainement t'offrira sa lumière, lorsque la passion te fermera les yeux." Denys Caton - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
etmo
etmo
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 2416
Date d'inscription : 26/07/2021

Revenir en haut Aller en bas

"articulation" de nos graves. Empty Re: "articulation" de nos graves.

Message  Ha-Re Jeu 8 Sep 2022 - 22:45

oui le temps est important dans un mouvement et une cohérence fréquentielle
je vois un peu ton idée de sub raccordé pour les harmoniques à ce qu'il y a au-dessus
mais pour moi l'articulation macro c'est en gros, les fondamentales ou sons forts, principaux... les gros sons avec du niveau

Ha-Re
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 323
Date d'inscription : 27/01/2022

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 11 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum