Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  maxitonus le Ven 3 Mai - 16:58

Ce post intervient logiquement APRES le post "Vérification simple de la distorsion d'une chaine HiFi", vérification effectuée SORTIE AMPLI (se reporter à ce post pour l'analyse des résultats le la chaine électronique source >sortie ampli).L'ampli testé est un Classdaudio SDS470.

Ici, l'objectif est d'intégrer les enceintes et de mesurer la distorsion grâce à un micro.

Evidemment, la distorsion ne se limite pas à la DH, elle intègre tous pics parasites d'intermodulation non corrélés aux fréquences
.
C'est pourquoi la méthode d'essais reste exactement la même que pour le post précédent précité, à savoir injecter grace à un CDR, DEUX fréquences différentes (et non une seule) choisies de façon à essayer de faire apparaitre les défauts.

Sept plages d'essais ont été choisies,:  plage 1:300-5500Hz, Plage 2: 1000-5500, plage 3: 75-900, plage 4: 7500-17500, plage 5 16000-17500, plage 6: 60-13500, plage 7:40-200..., le but étant d'analyser tous les pics indésirables récupérés par le micro, pour se demander s'ils gênent l'écoute ou sont anodins voire inaudibles, et s'ils peuvent être ou non corrélés aux pics (d'amplitude bien plus faible ) relevés sortie ampli..

Concernant le système de mesures acoustiques OMNIMIC V2 utilisé ,se reporter éventuellement au post "mesures acoustiques chez maxitonus". Ce système est très simple et ne prête guère aux erreurs de manipulation, ce qui, à mon avis, le rend bien plus fiable à l'emploi  par des non-spécialistes,que REW.

Les difficultés des manips de mesure acoustique à surmonter, me semblent être notamment:

-être certain de la valeur du niveau acoustique dBSPL et de sa constance lors des divers essais , car les distorsions varient beaucoup avec le niveau,..: sans y faire attention, les résultats seraient erratiques....

- moyenner les relevés de mesures car les pics mesurés en FFT sont quelquefois fluctuants.. A CETTE FIN tous les résultats communiqués ci après dans ce post sont la MOYENNE DE DEUX MESURES effectuées à deux instants différents, ce qui réduit les écarts et fiabilise les valeurs en dB et donc en %.

- connaitre, et maitriser si possible, le NIVEAU DE BRUIT dans la pièce (local d'écoute)..
Hélàs il n'est pas possible de faire des mesures à 3h du matin dans le silence, ça siffle ou ça ronfle fort, les voisins iraient chercher les flics.. A ce sujet une petite étude a été faite sur le niveau de bruit et de combien il baisse le matin très tôt avant 6h...

- pour toutes les mesures sans exception, le micro doit avoir exactement la même position, disons presque au millimètre près, car un déplacement même minime du micro peut induire des écarts supérieurs au dB, ce qui pourrait rendre certaines valeurs  mesurées aléatoires.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Comme le montre la photo ci-dessus, le micro a été disposé en TRIANGLE EQUILATERAL par rapport aux deux enceintes, triangle de 2,15m de coté.La hauteur du micro a été fixée exactement a la hauteur des deux tweeters, à savoir 98cm.
Restait (donc) a fiabiliser la position du micro pour tous les essais avec cet ampli, en prévoyant d'autres essais avec des amplis différents. Il s'agissait donc de pouvoir fixer ou retrouver la position de la capsule du micro avec le plus de précision possible !!! A cette fin, j'ai réalisé un "fil à plomb" avec du fil à coudre et une entretoise faisant poids, et j'ai marqué au sol la trace de la pointe de l'entretoise, ce qui permet donc à 2mm près de retrouver quand on veut la position très exacte de la capsule du micro de mesures.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La photo ci-dessus montre la vue de derrière...

-ENFIN, le dernier point est de mon point de vue très important: plutôt que d'envoyer le signal dans UNE SEULE ENCEINTE, j'ai préféré l'envoyer en MONO dans les deux enceintes, et ceci pour deux raisons:

1/ Le fonctionnement en MONO d'une chaine est plus critique car il fait intervenir l'axe de symétrie des deux enceintes, et donc l'effet (délétère) maximum du mur arrière (qui chez moi est, comme vous le voyez, une baie vitrée)..Selon moi une chaine qui "marche bien" doit présenter deux courbes de réponse en amplitude et phase honorablement linéaires EN MODE MONO, ce qui est, selon mon expérience , bien plus difficile quy'en traçant les courbes séparément pour chaque enceinte.Il arrive en effet, à l'expérience, que des resultats acceptables par enceinte soient plus mauvais en MONO..

2/ Comme l'a écrit le Pr Malcolm Hawksford certains phénomènes créant des pics parasites, par ex le jitter d'horloge, ne sont visibles que par différence entre l'émission des deux enceintes, alors qu'ils passent inaperçus si une seule est en fonctionnement.. J'ai donc pensé que fonctionner en mode MONO rajoutait de la fiabilité aux résultats de mesure en intégrant les "interférences" éventuelles entre l'émission des deux enceintes.

VALEUR DE LA TENSION SORTIE AMPLI (ENTREE ENCEINTES)
J'ai choisi de maintenir exactement le niveau sortie ampli choisi pour les essais de distorsion de mon post "Vérif simple de la distorsion d'une chaine HIFI", À SAVOIR ENVIRON 3VOLTS SORTIE AMPLI.

CABLE USB DU SYSTEME DE MESURE OMNIMIC RELIANT LE MICRO AU PC
Je me suis aperçu depuis assez longtemps que certains cables USB rajoutent quelques pics parasites aux mesures. Il faut donc faire attention et choisir un cable qui n'a pas ce défaut.

Le prochain message donnera la mesure du bruit de fonds, et la courbe de réponse en amplitude et en phase (en MONO), et ce avant d'attaquer les mesures de distorsion.

Une mesure de distorsion harmonique totale, détaillant la valeur l'harmonique 3, sera donnée ensuite, puis nous passerons aux mesures à deux fréquences, plages 1 à 7.
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1346
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  maxitonus le Ven 3 Mai - 18:08

BRUITS DE FONDS CHEZ MOI

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Cette courbe est tracée vers 18:00...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cette deuxième courbe est tracée le lendemain vers 6:00 du matin, l'échelle est différente, on notera néanmoins que le bruit dans les aigus est plus faible, : sur la 1° courbe il est d'environ 30dB à 5k alors qu'il est proche de 25dB sur la seconde, dans les extrême aigus le bruit à 18:00 est d'environ 25dB alors qu'il n'est que de 21-22dB le matin à 6:00.  
Toutes les mesures qui suivent sont faites dans un bruit "normal" à savoir la 1° courbe.
La DH mesurée prend évidemment en compte le bruit, pendant les mesures de distorsion il importe d'éviter les bruits parasites qui fausseraient à la hausse la DH.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ci dessus, on voit le tracé des DEUX "courbes de réponse" en mode MONO, les deux enceintes en service avec le même signal (sweeps de courte durée générés par le CD fourni avec OMNIMIC V2 et lu dans mon lecteur de CD's Tascam)..

Selon moi, une courbe de réponse en amplitude n'a guère d'intérêt si on ne l'associe pas à la courbe de phase acoustique qui lui correspond (elle apparait en dessous en VERT).
En effet une courbe d'amplitude "plate" alors que les signaux peuvent être en déphasage aléatoire voire complet selon la fréquence considérée, ne me semble pas représenter une donnée fiable pour caractériser une enceinte..

Ces courbes sont semblables à celles que j'avais déjà donné précédemment dans mon post "mesures acoustiques chez maxitonus", la légère différence étant logique puisque le micro de mesures n'est pas positionné exactement de la même façon.

Le niveau sonore moyen est d'environ 87-88dBSPL. La phase acoustique est maintenue dans environ +ou- 30°;Les mesures amplitude et phase sont moyennées au 1/6 ° d'octave.
NOTA:je doute de la validité de la mesure de phase en dessous d'environ 100Hz malgré le système adopté par OMNIMIC, appelé "blended "qui consiste a allonger progressivement la durée de la fenêtre quand la fréquence baisse. En effet un boomer est un filtre passe-haut et donc il est inévitable que la phase remonte dans les TBF.

On remarquera l'impulsion en ROUGE, dans les 25 ms qui suivent, on ne note pas de pic, il n'y a donc pas de réflection primaire flagrante, sinon on verrait une anomalie.

Il n'y a , à mon avis, pas grand chose à dire sur ces deux courbes. On remarque que le micro est "hors axe" par rapport aux deux enceintes, donc la légère baisse d'amplitude (et de phase) dans l'extrême aigu m'apparaissent tout à fait logiques. J'estime la linéarité en amplitude et phase satisfaisante.

L'écoute subjective, oreilles à la position du micro, me parait bonne.

La prochaine mesure va donner la courbe d'amplitude relevée avec des sweeps plus longs, ce qui permet de relever en temps réel la distorsion harmonique; pour simplifier je me suis limité à la courbe de DHTotale et à la courbe de l'harmonique 3 qui me parait la plus critique pour les oreilles.
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1346
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  maxitonus le Ven 3 Mai - 18:34

COURBE DE DISTORSION HARMONIQUE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La linéarité en amplitude avec sweeps longs confirme celle déjà obtenue avec sweeps courts, elle est même plus régulière...

La courbe bleue, en dessous, donne la DH totale, somme des harmoniques 2 à 5;

Elle me parait basse, quand on considère le niveau sonore effectif de 87-88dBSPL: -48dB à 100Hz soit 0,4%, -54dB à 1k, soit 0,2%, -50dB à 4k soit 0,31%

Ce qui m'étonne davantage, c'est le faible niveau de l'harmonique 3 (en effet l'harmonique 2 est innofensive car à l'octave, elle s'entend difficilement..):-58dB à 100Hz soit 0,13%, -64dB à 1k soit 0,06%, -62dB à 4k, soit 0,08%

Ce taux très faible est à BIEN NOTER car un essai effectué plus tard en changeant un petit détail infime sur le système, un simple cable, a fait évoluer pas mal le taux d'harmonique 3 dans les aigus autour de 4k...

Ces résultats de mesure de DH me paraissent satisfaisants surtout vu le niveau sonore!

La DH remonte nettement dans l'extrême grave, ce phénomène est habituel.... à 40Hz l'écart n'est plus que de -31dB, soit une DH totale de 2,8%. Il est PROBABLE que pour réduire le taux de DH dans l'extrême grave (35 à 80), il soit nécessaire de réduire le niveau sonore pour limiter l'excursion des boomers (2X24cm Dynaudio par enceinte, en configuration d'Appollito).

Celà n'empêche pas que les mesures de distorsion totale y compris l'intermodulation, A VENIR DANS LES PROCHAINS MESSAGES, vont nous apporter des données nouvelles et complémentaires.
A suivre......
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1346
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  jimbee le Ven 3 Mai - 19:20

maxitonus a écrit:
Celà n'empêche pas que les mesures de distorsion totale y compris l'intermodulation, A VENIR DANS LES PROCHAINS MESSAGES, vont nous apporter des données nouvelles et complémentaires.
A suivre......

On est impatients de voir la suite. !!
Si tu pouvais, pour les images de mesures, utiliser un logiciel de capture d'écran ce serait plus lisible que des photos,
par exemple Captimag, free : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

jimbee
Membre éminent
Membre éminent

Messages : 292
Date d'inscription : 05/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  tron_ic le Ven 3 Mai - 21:31

Bonsoir Maxitonus, bonsoir à tous

jimbee a écrit:
On est impatients de voir la suite. !!
Oui moi aussi et c'est très intéressant. Je trouve aussi que tu es allé très loin. Bravo !

Salutations. Tony
tron_ic
tron_ic
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 908
Date d'inscription : 02/03/2019
Localisation : Switzerland

https://officina-tron-audio.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  maxitonus le Sam 4 Mai - 6:17

Les mesures de distorsion qui viennent, en %, INTEGRENT la disto du générateur intégré à l'analyseur Quantum QA401, le processus ADC à l'entrée du lecteur-enregistreur de CDR Tascam CDRW2000 puisque le signal délivré par le QA401 est analogique, la gravure du CDR, sa lecture par le Tascam, le traitement du signal AES par l'ASRC Z-SYS, enfin le DAC Weiss DAC2, sans oublier tous les cables, numériques, interconnects dac-ampli, puis l'ampli SDS470, les cables HP's, enfin les enceintes, et tous les parasites (notamment bruit de fonds), jusqu'au micro d'OMNIMIC.
Il ne s'agit donc PAS seulement de la disto ampli+enceintes, mais de la disto de la chaine complète + celle enregistrée sur le CDR qui sert de générateur bi-fréquences. RESULTAT GLOBAL!

PLAGE 1: 300-5500HZ

Je donne d'abord la mesure sortie ampli, (1°photo), puis la mesure au micro d'OMNIMIC (2° photo)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le niveau moyen du aux deux sinusoïdes à 300 et 5000Hz OMNIMIC n'est pas 103 mais 83SPL ( réglage du curseur de sensibilité).Ce niveau est SEMBLABLE à celui des essais précédents, pour 3V eff sortie ampli, mais les signaux (sweeps de courte durée auparavant, deux sinusoïdes CONTINUES maintenant), tenant compte de la courbe de réponse en amplitude à +ou- 4dB, il n'est pas anormal que les SPL moyens puissent différer de quelques dB, ici 83 au lieu d'environ 86.

Conclusions (en comparant les deux photos ci-dessus):
-Pics harmoniques: H2 de 300 à 600hz= 0,33%   , pour sortie ampli, -49,5dB, soit 0,05% (je donnerai ensuite seulement les valeurs en %)
                           H2 de 5500 à 11k=   0,5%     ,pour sortie ampli 0,06%
                           H3 de 5500 à 16,5k=0,32%   ,pour sortie ampli 0,01%

-Pics "anormaux" équivalents à de la disto d'intermodulation:
                           Deux pics très fins et à mon avis inaudibles car d'une largeur nulle, à 3,5 et 4,2k (0,14 et 0,13%)

Ce résultat me parait très correct.
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1346
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  maxitonus le Sam 4 Mai - 6:19

@jimbee= Je ne sais pas faire avec logiciel de capture d'écran.. Excuse moi, c'est déjà un sacré boulot de sélectionner les photos, c'est plus simple pour moi, je suis nul en informatique!! Cordialement..
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1346
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  maxitonus le Sam 4 Mai - 6:34

PLAGE 2: 1000-5500Hz   (1°photo sortie ampli, 2°:micro OMNIMIC)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Niveau moyen:83,5dBSPL

Conclusions:
-Pics harmoniques: H2 5500 à 11k= 0,19%, sortie ampli -85dB soit 0,006%
                             H3 5500 à 16,5k=0,1% ,sortie ampli -80dB soit 0,01%

-Pics "anormaux"(DI): Un pic fin à 6,5k: 0,2%, les autres sont nettement plus bas.

Résultat me paraissant également correct.
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1346
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  maxitonus le Sam 4 Mai - 6:55

PLAGE 3: 75-900HZ  (1°photo sortie ampli, 2°photo micro OMNIMIC)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Conclusions:  Niveau moyen 90dBSPL
-Pics harmoniques:  H2 75 à 150Hz: 0,38%, sortie ampli -84dB soit 0,06%
                               H3 75 à 225Hz:  0,18%, sortie ampli -88    soit 0,004%
                               H2 900 à 1800Hz: 0,13%, sortie ampli -91 soit  0,003%
                               H3 900 à 2700Hz: 0,17%, sortie ampli deux pics, moyenne -91 soit 0,003%

--Pics "anormaux" (DI): Pour se limiter à l'essentiel: deux pics inexpliqués entre 3600 et 4000Hz, il est peu probable qu'il s'agisse de H4 de 900, car ces deux pics se retrouvent exactement les mêmes sur la plage 6: 60-13500 alors qu'ils ne peuvent correspondre à aucune harmonique.. Il s'agit donc d'un "défaut", un bruit parasite non corrélé, dont on ne connait pas l'origine, au niveau 0,18%.

Ce résultat me parait correct, même avec le résidu de DI ci dessous, car il est à un niveau très faible (0,18)
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1346
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  maxitonus le Sam 4 Mai - 7:17

Plage 4: 7500-17500Hz  (1°photo sortie ampli, 2°photo micro OMNIMIC)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Conclusions:  Niveau moyen 80,6dBSPL
-Pics harmoniques: On ne distingue pas de pic d'H2 de 7500Hz, à 15kHz....

-Pics anormaux (DI):  On distingue plusieurs pics dans la zone 10,5 à 12,5k, de niveau 0,38% à 0,58%, qui paraissent correspondre aux pics sortie ampli aux mêmes fréquences, de niveau entre -82 et -75dB soit 0,008 à 0,02%.
En dessous de la fréquence de 7,5k ,un seul pic très fin sans doute sans effet, à 2,5k, niveau 0,28%

Ce résultat me parait correct. On notera une tendance à la distorsion dans la zone 11-16k, mais si le taux est non-négligeable, peut-être corrélé à la tendance de l'ampli à sortir des résidus dans cette zone (quoique à bas niveau), elle a des chances, à ce taux , d'être inaudible compte tenu de la courbe de sensibilité de l'oreille (Fletcher-Munson).
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1346
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  maxitonus le Sam 4 Mai - 7:35

PLAGE 5: 16000-17500Hz (1° photo sortie ampli, 2°photo micro OMNIMIC)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Conclusions:  Niveau moyen 77,5dBSPL (du fait que la réponse chute progressivement dans l'extrême aigu)
-Pics harmoniques: néant évidemment, vu les deux fréquences choisies..
-Pics "anormaux" (DI): Le pic le plus important est à environ 5,2-5,4k, niveau 0,75% (sortie ampli: 0,016%). On peut citer aussi deux pics très fins , l'in vers 6,9k à 0,33% (sortie ampli 0,018%), l'autre vers 14-15k à 0,35% (sortie ampli 0,03%).
Les autres sont négligeables.

Il y a donc un pic anormal plutôt notable vers 5,2-5,4kHz, cause: non-identifiée, niveau 0,75%. Ce pic peut être audible et gêner l'oreille car il se situe encore dans une zone où l'oreille est assez sensible..

Néanmoins, le résultat reste à mon avis satisfaisant.
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1346
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  maxitonus le Sam 4 Mai - 7:53

PLAGE 6: 60-13500Hz  (1° photo sortie ampli, 2° photo micro OMNIMIC)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Conclusions: Niveau moyen: 89,4dBSPL
-Pics harmoniques:  H2 60 à 120hz: 0,42% , sortie ampli 0,01%
                              H3 60 à 180Hz: 0,27%, sortie ampli :pas de pic, nada.  
                               H5 60 à 300Hz: 0,085%, sortie ampli: nada

-Pics "anormaux" (DI): Un pic absolument inexplicable vers 3,6 à 4k,(zone de sensibilité de l'oreille) le même que sur la plage 3, niveau:0,28%.
Les autres sont négligeables.

Le résultat me parait néanmoins bon.
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1346
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  maxitonus le Sam 4 Mai - 8:43

PLAGE 7: 40-200Hz (1° photo sortie ampli, 2° photo micro OMNIMIC)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Conclusions: Niveau moyen:85,8dBSPL
Il faut éviter de prendre en compte le pic à 50Hz, en effet cette fréquence récupère évidemment tous les parasites de la pièce (y compris le ronron du frigo, même s'il a été choisi chez Panasonic pour son très faible niveau de bruit..),qu'il est impossible de filtrer totalement, donc le résultat à 50Hz ne me parait pas significatif, il vaut mieux le "zapper".
-Pics harmoniques:  H2 40 à 80Hz: 1,06% , sortie ampli 0,008%
                                H3 40 à 120Hz: 0,5%, sortie ampli  0,004%
                                H4 40 à 160Hz: 2,65%, sortie ampli 0,006%
                                H5 40 à 200Hz: ne se voit pas car se confond avec la fréquence 200..la prochaine fois éviter de choisir la deuxième fréquence parmi les multiples de la première...
                                H6 40 à 240Hz: 1,7%, sortie ampli 0,016%
                                H7 40 à 280Hz: 0,6%, sortie ampli 0,002%
                                H2 200 à 400Hz: 0,18%, sortie ampli 0,004%

Pics "anormaux" (DI): uniquement ce pic inexpliqué déjà rencontré sur les plages 6 et 3, zone 3,6-4k, niveau 0,17%

Il est tout à fait clair que ces Hp's n'aiment pas être poussés à un niveau de l'ordre de 83dBSPL à 40 Hz. On remarquera que ce même niveau à 60Hz n'est pas critique, mais qu'il apparait l'être à 40Hz: il faut remarquer que si la production des harmoniques 2 et 3 est acceptable, il n'en est pas de même pour l'harmonique 4 qui "monte" à 2,65%..(et la 6 à 1,7%).

Pour vérifier l'hypothèse que les boomers dépassent leurs limites d'élongation linéaire, je décide de reprendre le MEME ESSAI MAIS AVEC UN NIVEAU SONORE REDUIT D'EXACTEMENT 6dBSPL.... Voir la nouvelle photo ci-dessous:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Conclusion: C'était bien les limites d'élongation qui expliquaient les taux de DH obtenus, mais il est également possible que le mélange des deux fréquences de 40 et 200 dans les boomers (seuls, puisque la coupure médium n'intervient qu'à 500Hz), rende les conditions de travail des membranes des boomers particulièrement difficiles avec des fractionnements..

- H2 40 tombe de 1,06% à 0,53%
-H3 40 reste inchangée de 0,5% à 0,5%
-H4 40 tombe de 2,65% à 1,1%
 -H6 40 tombe de 1,7% à 0,66%
 -H7 40 tombe de 0,6% à 0,14%
 -H2 200 tombe de 0,18% à 0,14%

Je remarque aussi que, par contre, le pic "amormal" de DI vers 3,6-4k reste inchangé.

Ces résultats paraissent logiques; Nous nous trouvons aux limites des possibilités des boomers dont la surface est pourtant théoriquement assez élevée puisque deux boomers de 24cm équivalent à un boomer de 38cm.
Nous n'en sommes pas moins aux limites des enceintes dans l'extrême grave, en notant bien que ces enceintes descendent de façon linéaire sans atténuation jusqu'à 40, et sortent avec encore du niveau le 30Hz, et lors d'essais TBF on entend distinctement aussi le 25Hz.

Ceci amène à une réflexion générale sur tous les bla-blas plutôt fréquents concernant la bande passante des enceintes du coté grave: "descendre" est souhaitable, mais à condition de ne pas perdre de vue que dans l'extrême grave il faut limiter le niveau si l'on veut rester a des niveaux de distorsion acceptables pour l'oreille..

En effet les harmoniques de rang élevé du 35 ou 40Hz entrent dans une zone de forte sensibilité de l'oreille..Il est fort possible que ce que certains appellent un "grave mou" ou "caoutchouteux" ne soit que le produit de distorsions D'ORDRE ELEVE de l'octave le plus bas, à un % important.

Le prochain message tentera de conclure globalement ,et de rapprocher les résultats de l'écoute subjective.
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1346
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  maxitonus le Sam 4 Mai - 9:26

SYNTHESE DES RESULTATS OBTENUS

Cette synthèse m'est évidemment personnelle, je n'impose à personne de la partager, chacun pouvant se faire sa propre opinion. A mon avis:

-Les résultats globaux me paraissent bons , en tout cas satisfaisants pour moi.

Une première chose à regarder de près sur TOUTES les installations, c'est le NIVEAU DE BRUIT SORTIE AMPLI !! En effet , je ne m'étais pas aperçu avant de le mesurer, qu'il me fallait absolument: -éloigner mon régulateur de tension   -mettre le chassis de mon ampli à la TERRE....En faisant celà, j'ai réduit le niveau de bruit sortie ampli (entrées de l'ampli à la masse), d'environ 20dB dans les graves, et environ 10dB dans les aigus !!!.

C'est pourquoi il me semble utile  d'exprimer ce que je crois:  La PROXIMITE d' appareils électroniques dans le même meuble, peut avoir des effets catastrophiques, que les inductions possibles, entre eux, soient de nature électrique-électrostatique , ou magnétique.
EN PARTICULIER et de plus, la proximité des CABLES quels qu'ils soient, est une erreur. En plus d'éloigner les appareils, il faut à mon avis qu'aucun cable ne touche un autre cable, car on est à la merci d'inductions incontrolables qui peuvent perturber le son en créant du bruit de fonds et/ou des "pics".
Le toronnage ensemble, de cables de modulation, est donc un risque inutile qu'il est facile d'éviter.

-Je constate également que le niveau de distorsion (et de bruit) apporté par la chaine digitale (source, jusqu'au DAC compris) est très faible quand on le compare à la sortie ampli, puis , à fortiori, au relevé microphonique.
C'est donc, à mon avis, inefficace de faire preuve de perfectionnisme concernant, par exemple,  les -140dBV de certains DACS, comparés à -150 d'autres DACS...  Il me semble plus utile de regarder en priorité les gros défauts de la chaine , notamment la phase acoustique mais pas seulement, plutôt pinailler sur des performances théoriques sans effet audible, y compris les formats très évolués alors que des progrès très importants sont possibles, avec le format "de base" 16/44,1..
Ne vous énervez pas: vous avez le droit de penser le contraire; pour ma part, je ne sais que m'en tenir à mes expériences personnelles pratiques.

-Pour limiter la distorsion dans l'extrême grave, il apparait souhaitable d'écouter à un niveau "raisonnable" les messages source comprenant des TBF, ce qui -entre nous- est plus que rare!!

-Les distorsions de la chaine électronique avec l'ampli, sont faibles: on note une tendance de l'ampli à produire quelques pics de DI inexpliqués: vers 5,2k,(0,75%) vers 3,6-4k, vers 11-12,5k..(tous inférieurs à 0,28%). Ces pics me paraissent pour l'instant, et sauf plus ample informée, anodins si on prend acte de la faible largeur des pics qui témoigne d'une puissance générée faible.

-L'écoute subjective de la chaine, qui a été optimisée peu à peu sur une longue période, est pour moi satisfaisante.
J'ai procédé pour la première fois il y a deux jours , au remplacement de l'ampli Classdaudio SDS470, par mon nouvel ampli ATI 526NC à 6 canaux ,chacun équipés de circuits HYPEX N-CORE NC500. La particularité de cet ampli est d'utiliser une alim LINEAIRE et non à découpage.

Cet ampli ATI a été essayé en monoamplification avec 2 canaux, puis en Bi-Amp passive, avec 4 canaux.Sans aucun changement sur la chaine.

Les résultats subjectifs ont été immédiatement très bons, le son étant plus "plein", moins "détouré" qu'avec l'ampli Classdaudio SDS470.
J'ai conservé une petite préférence pour l'équilibre un peu plus "lean" ou "dépouillé" donné par le Classdaudio, car il permet encore mieux de ressentir la position et la dynamique des instruments. Ce qui ne prouve EN RIEN qu'il soit "meilleur", tout est une question d'optimisation.

Quand on change d'ampli, il faut remodeler l'installation, en particulier les liaisons, pour s'adapter au "nouveau venu" dont l'équilibre tonal est forcément un peu différent du précédent. Donc "à suivre..".

J'espère partager vos commentaires..!

Dans quelques semaines, j'espère pouvoir donner des éléments comparatifs de MESURES avec ces deux amplis.
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1346
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  Guy2 le Sam 4 Mai - 10:35

Bonjour Maxitonus,

Merci d’avoir partagé ces mesures.

Une idée, peut-être, à explorer dans ta quête du mieux possible pour ton système, et tes remarques concernant le niveau de bruit de l’ampli, propre ou induit, serait la correction différentielle (CDiff).

Ce dispositif qui consiste à comparer la sortie de l’ampli au signal d’entrée et à corriger les écarts, à montré sa grande efficacité dans l’amélioration du rapport signal/bruit des amplis auxquels elle a été appliquée. Sans compter les autres améliorations sur la distorsion, la linéarité, la transparence et le facteur d’amortissement, notamment.

Les expérimentations en DIY concernent surtout des amplis à tubes. Les amplis à transistors, à forte Contre Réaction, y sont sans doute moins sensibles, mais on commence à voir des amplis à transistors mettant en œuvre cette technique, plus efficace qu’une CR classique.

Guy

_________________
Le sujet prime toujours sur l'objet.
Guy2
Guy2
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 857
Date d'inscription : 01/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  jimbee le Sam 4 Mai - 11:09

maxitonus a écrit:PLAGE 7: 40-200Hz  .....

Il est tout à fait clair que ces Hp's n'aiment pas être poussés à un niveau de l'ordre de 83dBSPL à 40 Hz. On remarquera que ce même niveau à 60Hz n'est pas critique, mais qu'il apparait l'être à 40Hz: il faut remarquer que si la production des harmoniques 2 et 3 est acceptable, il n'en est pas de même pour l'harmonique 4 qui "monte" à 2,65%..(et la 6 à 1,7%).
.

Le cas est particulier, car les harmoniques H4 et H6 de 40 Hz, 160 Hz et 240 Hz ont la même valeur que les deux produits d'intermodulation du 2ème ordre
F2 - F1 = 200 Hz - 40 Hz = 160 Hz et F1 + F2 = 240 Hz, les valeurs obtenues de disto ( 2,65% et  1,7%) sont le cumul des deux,
certainement bien plus dominées par l'intermodulation que la disto harmonique.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Semblablement pour tes mesures utilisant les fréquences 75 Hz et 900 Hz, les Di dominantes sont à 825 Hz ( F2-F1)  et 975 Hz (F1+F2)

jimbee
Membre éminent
Membre éminent

Messages : 292
Date d'inscription : 05/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  maxitonus le Sam 4 Mai - 11:56

@Jimbee= J'avoue que je me contente, dans mon post, de constater les défauts; je trouve très difficile de comprendre l'intermodulation par l'effet des différences de fréquences injectées, en effet il faudrait, je crois, entrer dans le détail des modes de vibration et donc de comportement des membranes coniques soumises à deux fréquences, le résultat doit dépendre de la façon dont les membranes se déforment, et aussi des réflections dans le média de cette membrane qui en résultent, ce qui met en jeu la nature du média, les corrugations, la suspension extérieure, la façon dont tout ça s'amortit ou non..Pour en savoir davantage il faudrait pouvoir comparer plusieurs 24cm ou le même mais réalisé avec différents matériaux.
C'est en tout cas un "point limite" pour les enceintes que j'utilise, et qui constituent de toute façon un "compromis" (qui me convient) .
Par exemple, grossir le diamètre des HP's graves peut probablement permettre un progrès sur certains points de mesure..mais il est possible qu'un tel progrès éventuel "se paye" par des défauts ailleurs.. Merci pour ton intervention, l'échange est générateur de progrès..

@Guy2= J'ai essayé de raccrocher sur le sujet Cdiff..Je crois comprendre qu'il s'agit d'un circuit de contre-réaction perfectionné en 1984 par le Pr M.H., et qui, au lieu de réinjecter dans l'entrée une partie de la sortie en différence, réinjecte de la même façon la DIFFERENCE entre la sortie et l'entrée.
Je comprends que ce schéma peut présenter des avantages.
Pour se faire une idée de l'efficacité, mon post pourrait être utile, car il suffit de brancher mon PC, mettre les deux aggrippe-fils sur les bornes de sortie de n'importe quel ampli, mettre le CDR dans le lecteur, et mesurer d'un simple coup d'oeil les DISTORSIONS SANS le "CDiff", puis "avec". Conclusion simple et immédiate en 3 minutes! un peu plus de 3 minutes si on essaye les 7 plages, mais pas beaucoup plus!! Cordialement
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1346
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  jimbee le Sam 4 Mai - 12:09

maxitonus a écrit:@Jimbee= J'avoue que je me contente, dans mon post,  de constater les défauts; je trouve très difficile de comprendre l'intermodulation par l'effet des différences de fréquences injectées,

Il juste est préférable de ne pas prendre F2 multiple de F1 pour mieux distinguer leurs harmoniques crées par DH de leurs produits d'intermodulation.

jimbee
Membre éminent
Membre éminent

Messages : 292
Date d'inscription : 05/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  Guy2 le Sam 4 Mai - 16:04

maxitonus a écrit:
J'ai essayé de raccrocher sur le sujet Cdiff..Je crois comprendre qu'il s'agit d'un circuit de contre-réaction perfectionné en 1984 par le Pr M.H., et qui, au lieu de réinjecter dans l'entrée une partie de la sortie en différence, réinjecte de la même façon la DIFFERENCE entre la sortie et l'entrée.
Je comprends que ce schéma peut présenter des avantages.
Pour se faire une idée de l'efficacité, mon post pourrait être utile, car il suffit de brancher mon PC, mettre les deux aggrippe-fils sur les bornes de sortie de n'importe quel ampli, mettre le CDR dans le lecteur, et mesurer d'un simple coup d'oeil les DISTORSIONS SANS le "CDiff", puis "avec". Conclusion simple et immédiate en 3 minutes! un peu plus de 3 minutes si on essaye les 7 plages, mais pas beaucoup plus!!

Oui, ton set-up serait sans doute intéressant pour mesurer l’amélioration apportée par la Cdiff.
A noter que la Cdiff n’a pas d’effet sur les défauts apportés par les HPs.
Mais elle est très efficace sur le bruit et sur l’intermodulation de l’ampli.

_________________
Le sujet prime toujours sur l'objet.
Guy2
Guy2
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 857
Date d'inscription : 01/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  trappeur le Sam 4 Mai - 17:29

Salut à tous ,
J'ai silencieusement suivi les deux fils de Maxitonus et je trouve que sa méthode tient la route....
J'ai quelques reflexions en cours de maturation mais ...toujours en cours....

Guy2 a écrit:A noter que la Cdiff n’a pas d’effet sur les défauts apportés par les HPs.

Là par contre j'ai une réaction plus rapide :
@Guy :
Le contrôle de la FCEM des HP est bien plus efficace en Cdiff qu'en CR classique , c'était visible dans ce que tu as posté.

A+

trappeur
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 239
Date d'inscription : 02/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  Guy2 le Sam 4 Mai - 17:35

Salut Trappeur,

Oui, tu as raison.
J'étais resté dans la continuité des tests de Maxitonus mettant en évidence l'intermodulation des HPs.

Guy

_________________
Le sujet prime toujours sur l'objet.
Guy2
Guy2
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 857
Date d'inscription : 01/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  maxitonus le Dim 5 Mai - 15:38

@trappeur et Guy2

Il me semble que la correction peut permettre de modifier de façon favorable le signal de sortie de l'ampli, je veux dire en réduisant la distorsion.
Mais les distorsions apportées par les haut-parleurs ont pour cause leurs propres non-linéarités, suspension, élongation maximale, membrane qui fractionne, manque de rigidité, élasticité de l'air dans l'enceinte, résonance pneumatique,réflections des ondes sur les parois, rigidité relative de l'enceinte,, résonances mécaniques par effet masse-ressort et au sein de la matière de la membrane...
Sur ces distorsions, d'origine mécanique, la correction ne peut rien car les causes subsistent inchangées.
En résumé, trappeur a raison en espérant que la correction puisse améliorer le signal de sortie envoyé aux HP's,(notamment en absorbant mieux la fcem par une réduction de l'impédance de sortie de l'ampli), Guy2 a raison de penser que les distorsions apportées par les haut-parleurs eux mêmes, et dont je viens de parler, ne peuvent pas être changées de nature car elles sont d'origine mécanique (au sens large).

Enfin je crois.... Cordialement à vous deux
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1346
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  Guy2 le Dim 5 Mai - 15:52

@ Maxitonus

On est bien d’accord, la Cdiff n’aura pas d’effet sur les problèmes de distorsions propres au HP.

La raison pour laquelle j’avais suggéré la Cdiff c’est ce que tu disais sur l’importance de réduire le plus possible les bruits de l’ampli.
La CDiff est très efficace pour cela, en plus de l’amélioration globale du signal envoyé aux HPs.

Guy

_________________
Le sujet prime toujours sur l'objet.
Guy2
Guy2
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 857
Date d'inscription : 01/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  trappeur le Dim 5 Mai - 16:43

Salut à vous deux ,

@Maxitonus
Tu cites plusieurs causes de distortion qui sont dans des catégories différentes :
Non linéarités , résonnances mécaniques (pneumatique ou masse ressort(suspension) ) ==> la Cdiff contrôle celles là . En fait tout ce qui se traduit par un déplacement de membrane non conforme .
Par contre le reste on est d'accord la Cdiff n'y peut rien.

Le cas de l'élongation max est un dépassement de capacité , c'est encore autre chose , ça rejoint ce que tu as dit sur le même sujet pour les amplis , la puissance atteinte par certaines transitoires sur les impacts est souvent surprenante, et quand on compare une chaîne de restitution qui les passe sans problème avec une autre qui ne les passe pas c'est encore plus surprenant.

A+


trappeur
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 239
Date d'inscription : 02/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi Empty Re: Mesure de la distorsion acoustique d'une chaîne Hi-Fi

Message  maxitonus le Mar 7 Mai - 10:36

@trappeur:

La "Cdiff " n'est qu'un circuit de contre réaction globale qui n'a de particulier que.. pas grand chose: simplement injecter à l'entrée de l'ampli, en opposition de phase avec le signal, la DIFFERENCE entre la sortie et l'entrée, alors qu'un circuit de CR globale conventionnel injecte une partie de la sortie et non la différence.

Ce circuit ne change rien de fondamental et ne peut donc pas contrôler l'amortissement sinon en modifiant légèrement l'impédance de sortie de l'ampli.

Il faut bien rappeler que les impédances de sortie des amplis à TUBES sont le plus souvent très élevées, en général comprises entre 1 ohm et 2 ohms mais elles peuvent dépasser ces valeurs, quelquefois largement, dans le cas de montages SE.

Il s'en suit, avec de telles impédances de sortie, que les boomers ne se referment pas sur une impédance proche de zéro ohm, et par conséquent ne sont guère amortis par l'ampli!!
Il faut donc, dans ce cas, compter sur le circuit magnétique et les suspensions des boomers eux mêmes pour faire le boulot et amortir au mieux les dépassements sur impulsions...

Ceci est assez différent pour les amplis s.s., notamment classe D, car les impédances de sortie de ces amplis sont souvent inférieures à 0,01 ohm, soit 100 à 200 fois moins qu'avec un ampli à tubes.
L'amortissement du à l'ampli est dans ce cas potentiellement plus notable, puisqu'on referme la fcem du boomer sur une impédance proche de zéro, ce qui permet un fort courant.

Dans la pratique, on s'aperçoit que les "BONNES" enceintes (je veux dire celles très appréciées des audiophiles) fonctionnement aussi bien avec des amplis à tubes qu'avec des amplis s.s... L'explication s'impose d'elle même: les HP's choisis sont suffisamment grand garçons eux mêmes pour s'amortir correctement sans avoir besoin d'une impédance de sortie ampli faible .. On ne peut en effet conclure autrement à l'évidence !


Si l'on tient compte de ce qui précède, l'apport de la contre réaction suivant le schéma CDiff, proposé par le Pr M.H. en 1984, est UNIQUEMENT lié à la mesure de l'impédance de sortie de l'ampli avec Cdiff, rien de plus. Penser que la Cdiff d'elle même réduit les défauts des hp's est hélàs une espérance non compatible avec la réalité du fonctionnement, d'autant que même avec Cdiff, un ampli à tubes aura une IS bien supérieure a celle d'un ampli s.s.
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1346
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum