Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  renan le Dim 8 Mar 2020 - 11:07

Bonjour,

Suite aux remarques de Maxitonus et Charles sur le fait qu'une installation à base de classe D ou FDA peut s'optimiser comme le reste pour arriver à un système aussi qualitatif que n'importe quel autre type d'ampli.

Entendu que nous ne parlons pas ici :

d'optimisation du couple pièce/enceinte qui doit être réalisée avant
de l'adaptation de la puissance de l'ampli aux enceintes et de la pièce.

Un des reproches avancé sur les class D ou FDA touche principalement le registre aigu avec simplification du message. Fait systématique ? comment y remédier ? Quelles sont les bases techniques de ces problèmes ?
Changement de condos ? changement d'alim etc....

Je laisse la parole aux spécialistes de la question. Curieux de vos expériences.

_________________
Serveur Roon Convolution HAF/audiolinux--DCS Network bridge--devialet D400 (en filtrage actif)--JBL 4430

renan
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 72
Date d'inscription : 06/03/2019
Localisation : Mars

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  Charles le Dim 8 Mar 2020 - 11:58

Tout d'abord, on peut préciser que le rendement des amplis classe D tourne autour de 90% ou plus.
C'est à dire que 90% de l'utilisation électrique d'un fet classe D va servir à reproduire un signal et le reste produira de la chaleur sous le fonctionnement.

Le rendement de la classe A pour fet, lampes, va de 6 à 50% en fonction de sa liaison (50% liaison par transfo, 25% liaison directe, 6 à 25% en liaison capacitive et chaque fet, lampe).

Ce rendement très élevé montre que ce type de montage audio a un fonctionnement de puissance bien plus réservé à un signal qu'à un effet joule.

En toute logique, ce type de différence va permettre d'entendre des effets auxquels nous ne sommes pas encore habitués, aura des réactions dans des proportions inhabituelles aussi dans le bon comme le mauvais sens, vu le rendement supérieur de l'amplification.

Ce qui ressort de l'optimisation en général pour toute électronique, c'est toujours en premier lieu que l'amélioration de la stabilité de l'électricité fournie amènera un meilleur fonctionnement à tous les modules qui suivront.

La chose la plus évidente sera donc de travailler la carte d'alim avec un courant de réserve et une puissance plus que suffisants, un voltage approprié et le plus stable possible.
Personnellement, je penche plus pour des cartes d'alim stabilisées que pour des cartes d'alim à découpage.

Ensuite, vérifier la stabilité électrique des modules qui suivent fera partie de la continuité de l'optimisation.

Cette approche est vraie pour tous les équipements électriques et n'est un mystère pour personne.

En audio, plus votre schéma est stable, plus vous en tirerez une performance régulière, certaine et élevée.

Ce qui permettra par la suite d'aller plus loin sereinement sur des points qui semblaient des détails auparavant.
Charles
Charles
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 182
Date d'inscription : 28/04/2019
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  maxitonus le Dim 8 Mar 2020 - 12:02

@Renan= On peut élargir le sujet à TOUS TYPES D'AMPLIS, à tubes, s.s. classe A ,AB,C,H..pas seulement classe D ou FDA.. la démarche reste la MEME.

Optimiser le résultat final, implique qu'on intervienne sur: la source, le DAC, l'ampli, les enceintes, le local, l'"installation" et ses détails.(pas seulement l'ampli)

Méthode possible:

- 1/ S'entendre sur l'OBJECTIF de résultat ( "faire le son qui vous plait?" ou "faire le son se rapprochant le plus possible du son réel?..)
- 2/ S'entendre sur les phénomènes physiques qui DETERIORENT le son
-3/ S'entendre sur la "séquence", l'ordre des opérations  (on commence par quoi? on finit par quoi?)

Je propose:
1/ L'objectif est de tenter que le son reproduit s'approche le plus possible du son réel
2/ Les phénomènes physiques qui déteriorent le son, sont= Non linéarités (amplitude, et phase>mauvaise cohérence temporelle), défauts d'équilibre tonal (colorations), réponse impulsionnelle trop lente, dynamique compressée, pics parasites de distorsion, présence d'impuretés dans les médium-aigus (j'appelle ça "gremlins"),... et conséquences,: perte de crédibilité du son, espace imprécis, fatigue auditive, agacement.
3/ SEQUENCE:
-PREALABLE IMPERATIF: Matériel HiFi choisi: bon aux mesures, compatible avec l'usage visé, notamment le niveau sonore désiré au point d'écoute.
-PHASE D'IDENTIFICATION DES DEFAUTS ( nécessitant un apprentissage!)
-OPTIMISATION ACOUSTIQUE "macro" (celle visée par le post de GG14)
-OPTIMISATION "micro" qui ne concerne pas le local d'écoute

NB On peut si vous le souhaitez, restreindre le sujet.

_________________
Duntech Crown Prince- Classdaudio SDS470/Ayon Triton II/ATI AT526NCore- Weiss DAC2- ASRC Z-SYS z3src- Horloge Mutec MC3- 3xCDR Recorders Tascam CDRW2000- Drive CD Shiroshita SoundWarrior SW-CT10- McBookAir 11">Firewire- Pl. Technics SL1200/DL103R- PA PS Audio GTPC- Processeur TC DBMax- Console mix. A&H QuPAC- 2xChameleon1500D- 4xRCF ART500/800,Outline.  Mesures: Osc. Tektronix TDS2022C,Analyseur Quantum QA401,OMNIMIC V2
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1661
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  Charles le Dim 8 Mar 2020 - 12:09

Je suis d'accord avec Maxitonus pour dire qu'on n'optimise pas seulement son ampli mais son système complet.

Comme dit dans un autre post, pour ma part, la première optimisation d'un système que je conseillerais sera de se passer de préampli et de pouvoir moduler le volume soit directement sur son ordinateur, soit directement par un dac qui le permet.

Ce afin de pouvoir entendre son ampli seulement.
Charles
Charles
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 182
Date d'inscription : 28/04/2019
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  renan le Dim 8 Mar 2020 - 12:48

maxitonus a écrit:@Renan= On peut élargir le sujet à TOUS TYPES D'AMPLIS, à tubes, s.s. classe A ,AB,C,H..pas seulement classe D ou FDA.. la démarche reste la MEME.
Optimiser le résultat final, implique qu'on intervienne sur: la source, le DAC, l'ampli, les enceintes, le local, l'"installation" et ses détails.(pas seulement l'ampli)
NB  On peut si vous le souhaitez, restreindre le sujet.
On est bien d'accord qu'on optimise l'ensemble de la chaine.

Ben j'avais restreint aux amplis dans un premier temps sinon avec tes tirades de 60 lignes si on fait tout intervenir. ....

Déjà tu reviens en disant que c'est pareil pour les SS et les tubes etc... on revient vers la complexité. Les détracteurs des Classe D et FDA font ressortir un message simplifié.

Tu dis qu'on peut optimiser alors ok pour parler des point en amont des classe D et FDA à optimiser mais restons STP dans le contexte Classe D FDA. De ce que je perçois, tu dis les recettes sont les même pour tube FDA etc... mais cela ne coule pas de source pour tout le monde.

Déjà on part sur le fait de se passer de preampli qui est un tout autre problème mais tout aussi intéressant.

Objectif: oui obtenir le son qu'on veut avec en ligne de mire la sensation du réel.

Comment optimiser une chaîne avec ampli dit numérique ? Des problèmes spécifiques ? Charles fait bien ressortir que la différence de techno amène à entendre des choses qu'on avait pas avec les autres techno (en mieux ou plus mal). Ce serait bien de focaliser sur ces points spécifiques sans trop vouloir brider le débat.

Pour parler de se passer de préamp, j'avoue que j'ai testé et que cela ne fonctionne pas toujours:

-testé chez moi et ailleurs differents DAC (oppo 205; Soekris; ML35; Dac19 audioGD; petit Dac Sabre etc..) sur differents amplis de puissance (Rotel rmb666; Yamaha P5000s; Phase Linear 700; Blocs mono Xindak):

Seul le phase linear 700 permettait de se passer de préamp sur tout les DAC testés. Pour le Yamaha P5000s je pense que le pb etait un niveau de signal de sortie trop faible avec les dac testé. Pour les autres ces niveaux semblaient coherents avec les specs.

J'attribue le résultat du Phase linear 700 à son impédance d'entrée qui est de 100KOhms alors que les autres amplis ont 30K à 50 KOhms sur l'entrée max... Mais je me trompe peut être clairement sur le pourquoi de ce succes.

_________________
Serveur Roon Convolution HAF/audiolinux--DCS Network bridge--devialet D400 (en filtrage actif)--JBL 4430

renan
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 72
Date d'inscription : 06/03/2019
Localisation : Mars

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  tron_ic le Dim 8 Mar 2020 - 12:51

Bonjour à tous,

maxitonus a écrit:On peut élargir le sujet à TOUS TYPES D'AMPLIS, à tubes, s.s. classe A ,AB,C,H..pas seulement classe D ou FDA.. la démarche reste la MEME
La démarche peut-être mais les connaissances, la façon et les possibilités pour le faire sont très différentes et très souvent impossible à réaliser pour la majorité ! En se limitant à la Class D, on évite de disperser et de diluer le sujet.

maxitonus a écrit:Optimiser le résultat final, implique qu'on intervienne sur: la source, le DAC, l'ampli, les enceintes, le local, l'installation" et ses détails.(pas seulement l'ampli)
Bien évidemment. D'ailleurs nombres de passionnés et/ou mélomanes comme nous s'y essaient avec plus ou moins de satisfaction. Le dire c'est bien après est ce que tout le monde à les capacités, l'envie et/ou le temps de le faire il y à un monde...

maxitonus a écrit:Je propose:
1/ L'objectif est de tenter que le son reproduit s'approche le plus possible du son réel
Je pense que c'est impossible parce qu'il faudrait préalablement savoir ce qu'est ou était ce " son réel " ! En ce qui me concerne, j'aurais tendance à dire que je me contente la plupart du temps de sons qui me semblent réalistes et cohérents. Si en plus le niveau et la façon dont ils sont reproduit me procure de l'émotion alors je suis satisfait.  

Charles a écrit:...la première optimisation d'un système que je conseillerais sera de se passer de préampli et de pouvoir moduler le volume soit directement sur son ordinateur, soit directement par un dac qui le permet.
Oui en effet ! Du moment que le signal à traiter et numérique de bout en bout on pourra trouver avantage(s) à supprimer des maillons ! D'ailleurs la plupart des utilisateurs utilisent leurs amplificateurs directement.

Salutations. Tony

_________________
Imagine ce que tu désires, souhaite ce que tu imagines et tu finiras par créer ce que tu veux !
tron_ic
tron_ic
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1753
Date d'inscription : 02/03/2019
Localisation : Switzerland

https://officina-tron-audio.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  GG14 le Dim 8 Mar 2020 - 13:22

Pour l'optimisation, si on essayait de regarder le poids de chaque élément dans le résultat final pour envisager les pistes d'amélioration
Je me lance :

Le local                                            50%
les enceintes et leur couplage au local   35%
L'électronique  source et ampli 7.5% chaque 15%

Merci de corriger ce qui n'est qu'une grossière évaluation

GG14
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 338
Date d'inscription : 28/06/2019

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  guytou le Dim 8 Mar 2020 - 14:00

Bonjour à tous ,

Charles , ce que tu dis interpelle fortement ma curiosité , je pense que ça serait intéressant pour tout le monde que tu développes ton analyse . Les questions surgissent , ma première serait : techniquement , que va impliquer un rendement supérieur sur le résultat auditif ? Je n'ai pas d'idées là-dessus .

Renan , je pense qu'il est trés raisonnable de partir sur l'idée que les impédances sont adaptées entre DAC et ampli , et ce au seul vu des datas des appareils . Pour expliquer les problèmes que tu as rencontrés , il faut faire intervenir des effets secondaires , ou pervers , ou les deux . Par exemple : avais-tu un volume analogique entre les deux ?

Sinon , ma petite expérience sur les FDA : J'ai fait une " Groosse " alim linéaire pour mon Alientek D8 , comme proposé sur certains forums , c'était inécoutable par rapport à la petite alim d'origine ...

Bon , une boulette de ma part n'est pas exclue , mais en général je vérifie tout ...

EDIT : Je me rappelle que j'ai mis une self dans l'alim pour l'Alientek , et j'ai appris à m'en méfier dans les étages de puissance , tant à tubes qu'à transistors . Il faudra que j'essaye sans , pour voir si ça sonne aussi pourri .


Dernière édition par guytou le Dim 8 Mar 2020 - 15:11, édité 2 fois

_________________
surveilles ton égo , c'est ton meilleur ennemi

Si tu sais le pourquoi , le comment vient tout seul .
guytou
guytou
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 504
Date d'inscription : 01/03/2019
Localisation : au pays du 51 ( avec deux glaçons)

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  maxitonus le Dim 8 Mar 2020 - 14:01

Excusez moi si je suis méthodique, mais quand on brule les étapes, ça devient du blabla inapplicable ailleurs;

-Inutile de se lancer dans une optimisation avec des matériels mauvais aux mesures: le résultat sera du "n'importe quoi".Désolé..

-Apprendre a identifier les défauts, beaucoup ne savent pas le faire. Ils veulent "améliorer", mais quoi?.. Si on ne sait pas, on perd son temps.
Les plus fréquents sont:
 . Haut grave boursouflé, effet de masque..scène volumineuse, Il faut alléger la sauce, passer à 0% de MG, son plus "lean"
 . Médium trop "en avant"(zone 800-2k), il faut "creuser" car ça fait comme une photo aux couleurs saturées..
 . Insuffisance d'extrême aigus, pas d'"air" (zone 15-18k déficiente), rajout de "gremplins" qui grattent. Souvent , en même temps, manque de petits détails passant inaperçus.
 . Extrême grave (enfin ce qu'on croit en être) caoutchouteux, mou.
 . Dynamique insuffisante
Ces défauts peuvent être en partie corrigés.
Un seul ne PEUT PAS l'être, c'est la profondeur de scène et la précision spatiale, car pour l'obtenir il faut un systême "time coherent".

GG14a traité en grande partie le boulot 'macro' sur le positionnement du systême et l'acoustique de la pièce. L'objectif prioritaire est de retarder les réflections primaires,et de limiter le Tr dans les graves. On ne peut attaquer le boulot 'micro' que quand on a tiré le max en 'macro'!

Quoiqu'en dise Renan, classe D ou ampli à tubes, les améliorations 'micro' appliquent les mêmes principes.
Il faut avant tout se donner beaucoup de paramètres d'ajustement..Car tout se "compense".. Je liste quelques paramètres en vrac:
-Réglages source(reclocking, upsampling, ASRC ou bypass,horloge, filtre anti-alias),cables numériques data et horloge à raccourcir et revoir, impédances caractéristiques à optimiser, suppression PA au profit d'un réglage volume numérique(attention= minimiser l'atténuation), adaptation IS sortie dac/ IE entrée ampli et tensions
-stabilisation tension et filtrage secteur(tas de choix possibles)
-tous cables secteur à revoir suivant principes précis, essais de choix des combinaisons de polarités
-bi-cablage HP's court avec conducteurs adaptés à l'oreille(réduire sections), rajout éventuel de résistances ou C// sur HP's
-qualité des contacts HP's à revoir, abandonner bananes au profit d'oeillets pleins
-séparer tous les cables entre eux(plus jamais de cables ensemble!) et les raccourcir, adapter les interconnects à l'oreille avec  suppression impérative des blindages, réduire les inductions entre appareils (attention aux transfos qui rayonnent),  ne pas disposer les électroniques entassées dans un meuble! améliorer le refroidissement des étages de sortie car la t° qui monte ramollit souvent le son.
-mettre le chassis de l'ampli impérativement à la terre(point de terre unique).

Les essais permettent d'améliorer peu à peu considérablement le résultat, il suffit d'être patient et de renouveler les comparaisons pour ne pas trop se tromper.Les détails n'ont un intérêt éventuel que si on comprend le sujet dans son ensemble.
Ce sont ses lignes générales JC

_________________
Duntech Crown Prince- Classdaudio SDS470/Ayon Triton II/ATI AT526NCore- Weiss DAC2- ASRC Z-SYS z3src- Horloge Mutec MC3- 3xCDR Recorders Tascam CDRW2000- Drive CD Shiroshita SoundWarrior SW-CT10- McBookAir 11">Firewire- Pl. Technics SL1200/DL103R- PA PS Audio GTPC- Processeur TC DBMax- Console mix. A&H QuPAC- 2xChameleon1500D- 4xRCF ART500/800,Outline.  Mesures: Osc. Tektronix TDS2022C,Analyseur Quantum QA401,OMNIMIC V2
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1661
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  Charles le Dim 8 Mar 2020 - 14:04

GG14 a écrit:Pour l'optimisation, si on essayait de regarder le poids de chaque élément dans le résultat final pour envisager les pistes d'amélioration
Je me lance :
Le local                                            50%
les enceintes et leur couplage au local   35%
L'électronique  source et ampli 7.5% chaque 15%

Merci de corriger ce qui n'est qu'une grossière évaluation

Pour ma part, je ne raisonne pas en terme de priorité.

Je pense que selon ce que chacun découvre, il pourra tweaker les aspects auxquels il sera sensible et quand il lui semblera plafonner, si la curiosité lui vient il pourra progresser sur un autre aspect.
Par exemple, traiter sa salle peut sembler une priorité pour certains tandis que d'autres trouveront directement des alims plus puissantes et stables pour leur équipement, d'autres enlèveront certains maillons pour simplifier et mieux se repérer, certains referont leurs enceintes de fond en comble, etc...
Au final, quand on commence par un aspect le résultat éveille assez l'intérêt pour enchaîner sur la suite, à mon avis.

Dire que la source est 7%, les enceintes 35, je ne pense pas que ça soit le souci vraiment.

Si on veut augmenter le système, tout ce qui a de l'effet sera important, tout ce qui n'en aura pas sera à vérifier au fur et à mesure des autres progrès.
Charles
Charles
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 182
Date d'inscription : 28/04/2019
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  Charles le Dim 8 Mar 2020 - 14:14

En effet, espérer tirer une optimisation extra-ordinaire d'un matériel dont les courbes ne présagent pas grand chose de concluant mettra beaucoup d'obstacles.

Pour ne pas faire de contre sens, l'optimisation tend à améliorer l'approche du matériel utilisé et son installation, pas à refaire l'ingénierie d'un composant mal conçu.

L'optimisation/installation ne nécessite pas forcément d'être ingénieur électro-acoustique.  

Sans quoi on ne fait plus de l'optimisation mais on rentre dans de la conception de produit.

Une carte d'amplification, une source, des enceintes qui affichent des taux de distorsions trop grands, une gamme de fréquence réduite et avec trop d'erreurs sur le parcours des fréquences pour chaque maillon, ce sera difficile à travailler de façon concluante.

On ne peut attendre un résultat précis que d'un matériel capable de précision et de stabilité.

A ce titre, je ne connais pas actuellement d'amplis FDA qui remplisse ce cahier des charges. J'en ai essayé quelques uns qui si il faisaient du son avaient à l'oreille des défauts évidents et à la mesure des comportements pour le moins étranges et peu concluants, même si le rapport qualité prix reste exceptionnel.

Un ampli ne peut pas être considéré comme pouvant atteindre ce qui se fait de mieux uniquement parce qu'il est étonnant et pas cher.
La logique FDA toutefois n'est pas inintéressante pour autant, je pense qu'actuellement l'effort n'est pas encore assez mûri chez les constructeurs (pour ce que j'ai pu en tester).
Je suis toujours ravi de me tromper.
Charles
Charles
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 182
Date d'inscription : 28/04/2019
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  maxitonus le Dim 8 Mar 2020 - 14:26

GG14 a écrit:...Merci de corriger ce qui n'est qu'une grossière évaluation...
Ton évaluation est plutot pertinente dans les cas moyens, si tu conviens de ce qui suit:
Les défauts acoustiques ne sont pas de même "nature" que les défauts dus aux électroniques.
En tout cas ceux liés aux pics d'intermodulation, qui créent de l'aggressivité insupportable à l'oreille,genre son "digital",ou harmoniques de rang élevé,gremplins, intermodulation transitoire qui a expliqué pourquoi les tubes donnaient un son plus agréable que les mauvais amplis s.s. avant qu'on ne comprenne pourquoi!

Les défauts acoustiques, imaginons une bonne chaine dans le hall 1 de la Gare de Lyon.... Ou plus simplement une bonne chaine excitant un ou plusieurs modes du local, qui provoque une résonance épouvantable..insupportable ça nous gave.
Les défauts d'origine électronique, imaginons un son agressif, sonorité de verre, ou metallique, ou encore contenant des résidus rendant les voix rapeuses et fatigantes... même dans un studio bien traité et donc non réverbérant, on ne tient pas plus de 3minutes.

Pour ma part, les défauts électroniques (distorsions ,gremplins) me sont encore plus impraticables qu'un mauvais local, dont on peut limiter les miasmes, en écoutant de près moins fort.

Pour moi on ne peut pas appliquer de %, car on ne peut pas mélanger les tomates et les carottes, natures différentes JC

_________________
Duntech Crown Prince- Classdaudio SDS470/Ayon Triton II/ATI AT526NCore- Weiss DAC2- ASRC Z-SYS z3src- Horloge Mutec MC3- 3xCDR Recorders Tascam CDRW2000- Drive CD Shiroshita SoundWarrior SW-CT10- McBookAir 11">Firewire- Pl. Technics SL1200/DL103R- PA PS Audio GTPC- Processeur TC DBMax- Console mix. A&H QuPAC- 2xChameleon1500D- 4xRCF ART500/800,Outline.  Mesures: Osc. Tektronix TDS2022C,Analyseur Quantum QA401,OMNIMIC V2
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1661
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  francis ibre le Dim 8 Mar 2020 - 14:50

Bonjour à tous,

je me permets de rebondir sur ceci :

Le local                                            50%
les enceintes et leur couplage au local   35%
L'électronique  source et ampli 7.5% chaque 15%
Les éléments du système interviennent en série ! Par conséquent chaque élément est responsable à 100% du résultat final.

D'autre part, le son perçu dépend - par le principe même de sa propagation - autant des circonstances de diffusion, que de la source (haut-parleur). La salle est donc le premier élément à traiter, et tout le reste en dépend.

Tant qu'on n'a pas appréhendé cela, on tourne en rond...

Francis

francis ibre
Membre éminent
Membre éminent

Messages : 755
Date d'inscription : 07/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  renan le Dim 8 Mar 2020 - 15:07

Heureusement que j'ai précisé dans le premier post que l'on considérait ici que le travail sur l'adéquation pièce enceintes était fait et que l'on s'interrogait uniquement sur les électroniques sinon que de digressions nous aurions eues.....

_________________
Serveur Roon Convolution HAF/audiolinux--DCS Network bridge--devialet D400 (en filtrage actif)--JBL 4430

renan
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 72
Date d'inscription : 06/03/2019
Localisation : Mars

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  maxitonus le Dim 8 Mar 2020 - 15:24

Hello Hervé,
renan a écrit:...Un des reproches avancé sur les class D ou FDA touche principalement le registre aigu avec simplification du message. Fait systématique ? comment y remédier ? Quelles sont les bases techniques de ces problèmes ?
Changement de condos ? changement d'alim etc....
ces "reproches" n'existent pas (ou plus) pour les bons classe D. Il n'existe aucune simplification du message, aucune limitation de la BP, et des taux de DI et de DH ridiculement microscopiques et nettement plus bas que tous les amplis au monde, même les meilleurs à pas de prix. Le seul ampli qui rivalise et ne soit pas classe D est le Benchmark AHB2 dont le seul inconvénient est de coûter 3000USD pour 2x100W.

On peut disserter sur ces reproches, mais du fait qu'ils n'existent plus, ça ne sert pas à grand chose. Pour l'instant, les FDA qui sont des classe D dans lesquels on a changé de type de processeur d'entrée (SPDIF>PWM au lieu de analogique>PWM) n'ont pas encore atteint le niveau de performances exceptionnel des deux amplis que je cite ci-dessous, mais c'est une question de BUDGET, malgré les miracles chinois, avec 100balles ou même moins, il parait quand même difficile de chiader autant un circuit et une alim qu'avec disons 10 fois plus. Mais on attend, ça évolue..

Review and Measurements of Hypex NC400 DIY Amp

Review and Measurements of Purifi 1ET400A Amplifier


_________________
Duntech Crown Prince- Classdaudio SDS470/Ayon Triton II/ATI AT526NCore- Weiss DAC2- ASRC Z-SYS z3src- Horloge Mutec MC3- 3xCDR Recorders Tascam CDRW2000- Drive CD Shiroshita SoundWarrior SW-CT10- McBookAir 11">Firewire- Pl. Technics SL1200/DL103R- PA PS Audio GTPC- Processeur TC DBMax- Console mix. A&H QuPAC- 2xChameleon1500D- 4xRCF ART500/800,Outline.  Mesures: Osc. Tektronix TDS2022C,Analyseur Quantum QA401,OMNIMIC V2
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1661
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  Charles le Dim 8 Mar 2020 - 15:26

guytou a écrit:Charles , ce que tu dis interpelle fortement ma curiosité , je pense que ça serait intéressant pour tout le monde que tu développes ton analyse . Les questions surgissent , ma première serait : techniquement , que va impliquer un rendement supérieur sur le résultat auditif ? Je n'ai pas d'idées là-dessus.
En soi, un plus grand rendement suppose THEORIQUEMENT qu'on va passer moins de temps à chercher à contrôler l'échauffement du processeur pendant qu'il passe le signal et l'amplifie.
On pourrait lui faire avoir plus de précision, développer plus de puissance et récupérer plus d'information tout en perdant moins son fonctionnement dans l'effet joule qui limite son rôle d'amplification.
La classe D est soit On soit OFF dans sa transmission du signal et ce rôle avec le rendement supérieur permet une plus grande précision du signal par moins de traînage.

Dans les démarrages de la classe D la grosse difficulté a été de trouver la justesse de la bande passante sur laquelle faire travailler ces petites bêtes.
Qui leur a valu toute la dépréciation de leurs défauts jusqu'à ce jour et à juste titre.

Sauf, que ce n'est plus le cas aujourd'hui sur pas mal de produit.
Ice power
Hypex
Devialet (qui ont repris des ingénieurs français pionniers sur la classe D)
ClassDaudio
Purifi

sont par exemple de très bons produits qui, si ils ont leurs différences qualitatives entre eux, n'ont plus à rougir face aux classes A, B comme AB.  Mais il y en a d'autres bien sûr. La liste n'est pas exhaustive.

Purifi semble atteindre un sommet actuellement  pas encore touché chez les autres par ses specs et les mesures qu'on en fait un peu partout (pour ma part je n'en ai pas encore entendu et je garde mes réserves sur ce dernier).

Bruno PUTZEY est ingénieur chez Purifi et a été l'ingénieur des Ncore chez Hypex, lire ses propos sur son travail est remarquablement intéressant.

Ce type de classe nécessite bien moins d'étages de traitement de son alimentation aussi et ces étages réduits influent bien moins sur ce qui est demandé à l'alimentation par le même effet.
Le filtrage de sortie est proche d'un filtrage premier ordre, il sert à couper l'activité de l'ampli après 20khz et ne nécessite pas un montage trop lourd à alimenter qui pourrait réduire la puissance émise et la convertir en chauffe à nouveau.
Donc un étage d'entrée plus direct, un étage d'amplification au rendement bien plus grand, une fonction d'échauffement qui tend à disparaître réellement, un fonctionnement qui produit de réels silence par le fonctionnement on/off réel et non on/on avec modulation, un étage de sortie réduit à un petit filtrage du premier ordre et on peut imaginer que la gestion des informations est théoriquement plus grande que ce qui se trouve communément ailleurs en terme de rapidité de traitement, puissance utile, puissance d'information au moins.
THEORIQUEMENT je dis bien.

Aussi, contrairement aux autres classes, son fonctionnement (par ce rendement augmenté) nécessite bien moins de montée en température pour atteindre son fonctionnement optimal, contrairement à une lampe ou fet classiques qui trouvent leurs stabilités une fois leur température stable atteinte. Sans quoi, l'augmentation de température change leurs caractéristiques pendant la période de chauffe puisque à température constante seulement effet constant, à températures changeantes, effets changeants (en disto, résonnance, pics, modulation, etc..).
Ce facteur de dissipation de chaleur pouvant aller de 40 à 94% du fonctionnement des classes A, B ou AB est ici réduit à au moins 10% en classe D et sur les dernières générations semblerait pouvoir aller jusqu'à 2% dans les recherches actuelles. Je ne dis pas que la classe D ne chauffe pas, juste que la chauffe ne représente que 2 à 10% de son fonctionnement et donc comparativement aux autres classes semble n'émettre que très peu de chaleur. TOUTEFOIS, plus on optimise son refroidissement plus on stabilise sa chauffe et donc réduit la déstabilisation que la montée en température induit sur le circuit. Eh oui, il chauffe tellement moins qu'on lui met des caractéristiques de fonctionnement moins résistantes à la chaleur, ce qui permet aussi dans sa constitution une finesse de gravure du fet bien plus petite avec plus de variétés de composants, ce qui serait censé accélérer son fonctionnement en traitement de puissance de signaux.

En toute logique la classe D devrait accéder à une utilisation audio remarquable au fur et à mesure que ces avantages pourront être révélés dans la bande de fréquence adéquate.
C'est en théorie un matos capable d'être plus précis, plus puissant avec un taux d'erreur moindre.

Il est bien évident que toutes ces différences en font aussi un matériel dont l'application demande beaucoup de changements face à ce qui se pratiquait avant et souffre de beaucoup de ruptures avec ce qui se pratiquait jusqu'à récemment par contre courant des pratiques académiques.
En soi les premiers ingénieurs de la classe D n'étaient pas les plus grands ingénieurs des autres classes et n'avaient aussi pas les mêmes exigences de résultat. Ce qui est réellement différent de nos jours.

A voir dans les différentes ingénieries qui pourront être proposées ce qui évoluera pour atteindre en application ces promesses théoriques, car toute la problématique de la classe est comment garder ces avantages sans les perdre dans le traitement qu'on fera du circuit d'amplification.

Bien sûr je ne tiens pas à être plus précis, car ici on va voir comment optimiser et non se demander pourquoi la classe D plus qu'une autre qui est un débat qui ne me semble pas si intéressant par la trop forte opposition qu'il porte à sa source. Je parle de classe D en tant que ce qu'elle propose, en rien cela diminue mon intérêt pour l'aboutissement qu'ont pu montrer les autres classes.


Dernière édition par Charles le Dim 8 Mar 2020 - 15:47, édité 2 fois
Charles
Charles
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 182
Date d'inscription : 28/04/2019
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  Charles le Dim 8 Mar 2020 - 15:40

Bonjour Francis,
francis ibre a écrit:Tant qu'on n'a pas appréhendé cela, on tourne en rond...
en effet,  il faut renvoyer aux traitements des optimisations qui existent déjà sur le forum.

Comme ici pour le traitement de l'acoustique de salle:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Charles
Charles
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 182
Date d'inscription : 28/04/2019
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Rendement classe D

Message  maxitonus le Dim 8 Mar 2020 - 16:47

INFINEON qui a racheté IR (International Rectifier) en 2014, puis a racheté plus récemment la société MERUS Danemark, en Fevrier 2018.
IR fournissait les processeurs des amplis Classdaudio.

MERUS a développé un procédé breveté qui permet d'augmenter encore le rendement énergétique des amplis classe D, une augmentation non négligeable qui semble être d'environ 90% ,déjà exceptionnel, à 95%..

L'intérêt d'un rendement très élevé se comprend de façon évidente dans les applications industrielles, pour éviter de gaspiller l'énergie électrique.

Il est beaucoup moins pertinent pour les applications audiophiles, quant on pense au gaspillage d'énergie éhonté d'un ampli s.s. Krell classe A , ou , pire , à la consommation réelle d'un ampli classe A à tubes, surtout si on doit le laisser se stabiliser avant emploi.

MERUS™ - The new benchmark in Class D amplifiers

Ces considérations n'intéressent guère la QUALITE SONORE que nous attendons de nos amplis, et qui reste mesurable de façon indiscutable grace aux procédures de mesures bien pensées, appliqués par AudioScienceReview.

Disserter sur le rendement cache de plus que la principale source de dépenses pour un ampli à tubes, c'est l'achat et le remplacement de tubes de puissance de qualité, alors que les amplis récemment développés sont d'une fiabilité assez incroyable, ne coutent strictement rien en entretien, et presque rien en consommation, malgré des performances qui "pulvérisent" leurs ancêtres.

Ceci dit, si ces ancêtres font le bonheur de beaucoup, il ne faut jamais oublier que nous cherchons ici le bonheur de tous et non la victoire de certaines solutions par rapport à d'autres. JC

_________________
Duntech Crown Prince- Classdaudio SDS470/Ayon Triton II/ATI AT526NCore- Weiss DAC2- ASRC Z-SYS z3src- Horloge Mutec MC3- 3xCDR Recorders Tascam CDRW2000- Drive CD Shiroshita SoundWarrior SW-CT10- McBookAir 11">Firewire- Pl. Technics SL1200/DL103R- PA PS Audio GTPC- Processeur TC DBMax- Console mix. A&H QuPAC- 2xChameleon1500D- 4xRCF ART500/800,Outline.  Mesures: Osc. Tektronix TDS2022C,Analyseur Quantum QA401,OMNIMIC V2
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1661
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  tron_ic le Dim 8 Mar 2020 - 17:30

Jean-Claude,
maxitonus a écrit:...malgré des performances qui "pulvérisent" leurs ancêtres.
il y à performances objectives (celles qu'on peux mesurer) et performances subjectives celles par exemple qui nous font préférer certaines choses sans même devoir les mesurer...

Petit Quiz : Selon vous quel serait le niveau de disto H2 que vous pourriez discerner par exemple sur un passage musical ?

maxitonus a écrit:Ceci dit, si ces ancêtres font le bonheur de beaucoup, il ne faut jamais oublier que nous cherchons ici le bonheur de tous et non la victoire de certaines solutions par rapport à d'autres.
Chacun de nous est je pense capable d'évaluer ce qui ferais son bonheur en terme d'amplification. Que ce soit à tubes, à semi conducteur ou même en Class D. Dès lors je ne suis pas sûr que la formule " nous cherchons ici le bonheur de tous " soit approprié.

J'ajoute qu'il y à de très bonnes choses dans toutes ces technologies et chacune d'entre elles à c'est selon plus ou moins d'avantage et/ou inconvénients. Libre à chacun de voir et de choisir en conscience.

Salutations. Tony
Fichiers joints
Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Attachment
Manuscrit_distorsion_Pierre-Yohan_Michaud.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(2 Mo) Téléchargé 7 fois

_________________
Imagine ce que tu désires, souhaite ce que tu imagines et tu finiras par créer ce que tu veux !
tron_ic
tron_ic
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1753
Date d'inscription : 02/03/2019
Localisation : Switzerland

https://officina-tron-audio.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  GG14 le Dim 8 Mar 2020 - 18:55

Les amplis classe D sont coupés à  20khz.

Quid de la rotation de phase comme rencontré sur certains amplis ?

Car çà s' entend. Les meilleurs amplis entendus sur mes 2 pouces sont ceux qui montent haut en fréquence,  avec des carrés encore propres à 150kHz tels les Kaneda ou les Spectral.

GG14
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 338
Date d'inscription : 28/06/2019

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  Ilboudo le Dim 8 Mar 2020 - 21:28

Ce jour, François HD et moi avons écouté un ampli FDA FX-Audio D2160 à 269€.

Chez moi, Connecté USB à Audirvana et Qobuz et sur enceintes jbl 4310, l'écoute est jouissive, très dynamique avec une belle image.

Chez François ce même ampli est presque inécoutable, comme un voile sur les Magnépan Tympani 1.

Ces mêmes panneaux sont magnifiquement drivés par son ampli SE 2x20W Line Magnetic lm 845 ai.. Les violons caressent langoureusement nos ouïs, les fondamentales de l'orgue remuent nos tripes, que c'est beau. Beaucoup d'énergie, de courant instantané, incroyable pour seulement 20W par canal. Mon précédent PP 300B 2x20W serait au taquet.

Ilboudo
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 473
Date d'inscription : 16/01/2020
Age : 77

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  François HD le Dim 8 Mar 2020 - 22:13

Bonsoir et merci Jean, bonsoir à tous,

tu oublies de préciser que cette écoute avait été précédée par un excellent repas chez toi, merci à Sabine!

Pour les Magnepan, il s'agit de MG1 et non de Tympany, mais c'est un détail. Ce qui l'est moins est la petite cure d’alourdissement que j'ai fait subir à leur socle ainsi que le travail en LB.
Quant au LM 845, cet ampli est assez surprenant par la sensation subjective de puissance qu'il procure, compte tenu de sa faible puissance électrique. J'avais par ailleurs quelques idées de modifs, mais depuis que je l'ai mon fer à souder se repose : j'écoute et savoure.
Il est vrai que le FDA a un peu peiné, particulièrement sur des messages complexes (chœurs) écoutés à niveau réaliste, mais j'ai apprécié son image sonore et trouvé qu'en dehors des passages délicat il ne s'en sortait pas mal, y compris en timbre, face à une triode justement réputée.

Il était beaucoup plus à son affaire chez toi sur tes remarquables JBL! Comme quoi c'est l'optimisation d'une association de maillons en un lieu donné qui fait la différence. Chez toi, et optimisé par toi, l'accord FDA-JBL était très musical et convainquant. Branché chez moi "à la hussarde" c'était moins probant, en fin de compte ce n'est pas surprenant.

Enfin si on compare les prix et les rendements électriques respectifs de ces deux amplis, il est sûr que le LM-845 peut aller se rhabiller...

Cordialement, et en te remerciant encore pour ces deux excellentes journées (et le repas!)
François

PS : tu oublies de dire que le LM n'a donné sa pleine mesure qu'au bout d'une bonne heure d'écoute et que le FDA n'a tourné qu'une petite 1/2 heure...

François HD
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 68
Date d'inscription : 01/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  guytou le Lun 9 Mar 2020 - 1:43

Bonsoir à tous ,

"Les amplis classe D sont coupés à  20khz."
Les DACs 1 Bit aussi , contrairement aux multibits ... Tu as quoi comme DAC , GG ?

_________________
surveilles ton égo , c'est ton meilleur ennemi

Si tu sais le pourquoi , le comment vient tout seul .
guytou
guytou
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 504
Date d'inscription : 01/03/2019
Localisation : au pays du 51 ( avec deux glaçons)

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  maxitonus le Lun 9 Mar 2020 - 5:44

GG14 a écrit:...Les amplis classe D sont coupés à  20khz. ..
Hypex NC400: -3dB à 60k
PURIFI 1ET400A: -3dB à 65k
La rotation de phase à 20k est donc inexistante.

Je pense que la nécessité de BP beaucoup plus large, jusqu'à 150k par exemple, est un fantasme audiophile.
Elle n'est pas corroborée par le moindre essai objectif, encore moins à plusieurs et réitéré pour ne pas se tromper, sinon par des croyances, et il y en a tellement en audiophile, que ça ne saurait nous étonner.

Le fil dévie COMDAB sur des considérations subjectives concernant l'"écoute" des amplis, avec des oreilles qui, en général sauf pour les jeunots, sont limitées à 15k ou moins.Et qui racontent absolument n'importe quoi en attribuant à l'ampli des vertus ou des vices qui, dans beaucoup de cas, ont pour origine un autre maillon de la chaine.

@Tony l'histoire de l'harmonique 2, je la connais comme ma poche. Le problème est nul et non avenu, puisqu'avec un bon ampli aux mesures, il n'y en a pas du tout. Tu peux toujours en rajouter pour te faire plaisir.

Sur mon piano, ça m'arrive souvent de le faire, en jouant une note a l'octave. Ca peut enrichir le son, effectivement, mais c'est faux quand même , vu qu'on rajoute des trucs qui ne sont pas dans le son réel.Point-barre.

Ma phrase "Nous cherchons ici le bonheur de tous" te parait inappropriée, c'est bizzare.. A moins que tu lise en déformant la grammaire et le vocabulaire, elle veut dire que le but d'un Forum HiFi, et j'espère que c'est vrai pour le Forum Bleu, et de diffuser de l'information et/ou des expériences diverses et partagées, dont le but n'est pas d'opposer les dogmes, mais de procurer aux lecteurs des moyens visant à augmenter leur plaisir audiophile ou mélomane personnel, donc pour tous les lecteurs, sans exception.

@FrancoisHD et Ilboudo Une des questions essentielles quand on parle, à fortiori compare, des amplis différents, est de regarder de près la question de l'impédance de sortie de l'ampli, et de la courbe d'impédance d'entrée des enceintes en fonction de la fréquence (déformations de la réponse, évidemment). Et, en plus, la courbe de puissance délivrée en réel en fonction de l'impédance de charge, qui peut passer par un minimum CRITIQUE.

Certains amplis n'aiment pas les très basses impédances de charge.... Chose que bien entendu, 98% des petits gatés possesseurs de miracles incompris ne fait pas.

Raconter des différences audibles sans examiner ces deux points, c'est introduire du mystère subjectif , ce qui, je le reconnais, est le principal plaisir de "l'audiophile-autruche", qui, comme l'autruche, fait plein d'efforts pour ne pas comprendre, de façon a ménager son délire onirique.

La charge des MAGNEPAN, vu leur principe, est une horreur absolue. Il ne faut pas s'étonner que divers amplis réagissent différemment, et que ces réactions surprennent.

Le Forum voisin est un exemple assez marrant de délires psychiatriques (élitistes), pour tenter de trouver un ampli qui "marche " avec des MAGNEPAN 20-1. Plutôt désopilant à lire, je ne peux que renvoyer au sketch fantastique d'un de mes humoristes "culte" (en plus de Elie Cakou et Coluche)= [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
Duntech Crown Prince- Classdaudio SDS470/Ayon Triton II/ATI AT526NCore- Weiss DAC2- ASRC Z-SYS z3src- Horloge Mutec MC3- 3xCDR Recorders Tascam CDRW2000- Drive CD Shiroshita SoundWarrior SW-CT10- McBookAir 11">Firewire- Pl. Technics SL1200/DL103R- PA PS Audio GTPC- Processeur TC DBMax- Console mix. A&H QuPAC- 2xChameleon1500D- 4xRCF ART500/800,Outline.  Mesures: Osc. Tektronix TDS2022C,Analyseur Quantum QA401,OMNIMIC V2
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1661
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA Empty Re: Optimisation système Hi-Fi à base de Classe D et FDA

Message  maxitonus le Lun 9 Mar 2020 - 6:56

Hello rv,
renan a écrit:..Seul le phase linear 700 permettait de se passer de préamp sur tout les DAC testés...
voici ENCORE un poncif audiophile empreint de mystères (de l'ouest?), élaboré dans la tête pour éviter de regarder les réalités bébètes et EN MEME TEMPS (comme dirait qui vous savez..) préserver les fantasmes agréables de l'audiophile-autruche qui ne veut SURTOUT PAS échanger ses délires oniriques pour une réalité manquant de fanfreluches.Et au contraire baigner dans le mystère et persister à s'imaginer que des miracles existent, surtout s'ils sont chers et inexplicables.(beaucoup d'argent, ça marche forcément mieux, et les magiciens , ca flatte notre coté enfant).

Qu'est ce qu'un PA d'une totale perfection ?

Vu qu'on n'a pas besoin de GAIN (les DAC's sortent au moins 2V), et qu'on n'a pas besoin d'adaptation d'impédance (mon DAC, à titre d'exemple a une IS de 50ohm, et mon ampli une IE de 30k environ, soit un ratio de 3000/5=600, c'est plus-que-parfait..)...

Un PA idéal ne doit introduire AUCUNE distorsion, AUCUN bruit et surtout AUCUNE variation d'amplitude et de phase sur le signal entrant.
S'il est PARFAIT, à quoi sert-il ? REPONSE: à rien. Il est même polluant, car il rajoute bruit et distorsion.

Pourquoi peut on aimer l'introduction d'un PA sur la chaîne ?

Parce qu'il MODIFIE le signal dans un sens " agréable ", alors que s'il était idéal, il ne devrait pas le modifier. Contradiction notoire dérangeante pour les esprits cartésiens..

Un PA est un "equalizer subjectif" qui flatte la bêtise des audiophiles ne cherchant pas plus loin que le bout de leur nez. Pourquoi pas après tout? (ça fait marcher le commerce et ça crée de l'emploi, en plus de rendre les audiophiles-autruches plus heureux, je n'ai donc rien contre)

PEUT ON EVITER LE RAJOUT D'UN PA ET OBTENIR LE MEME RESULTAT SUBJECTIF(PLAISIR S'ENTEND)
Oui, mais c'est pas facile: faut mettre "la main dans le cambouis" et se démerder autrement pour créer une "compensation" équivalente a son PA chéri-chéri. Et si on sait pas faire? EHBEN on se paye le PA qui sert a rien et tout le monde nage dans le bonheur ..cqfd. JC

_________________
Duntech Crown Prince- Classdaudio SDS470/Ayon Triton II/ATI AT526NCore- Weiss DAC2- ASRC Z-SYS z3src- Horloge Mutec MC3- 3xCDR Recorders Tascam CDRW2000- Drive CD Shiroshita SoundWarrior SW-CT10- McBookAir 11">Firewire- Pl. Technics SL1200/DL103R- PA PS Audio GTPC- Processeur TC DBMax- Console mix. A&H QuPAC- 2xChameleon1500D- 4xRCF ART500/800,Outline.  Mesures: Osc. Tektronix TDS2022C,Analyseur Quantum QA401,OMNIMIC V2
maxitonus
maxitonus
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1661
Date d'inscription : 04/03/2019
Localisation : Cassis (13260)

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum