Amplification triode - la base

5 participants

Aller en bas

Amplification triode - la base Empty Amplification triode - la base

Message  Phylipp Mar 25 Juil 2023 - 10:02

Bonjour,

Je vous prie d'excuser mon manque de connaissances à la base de ce post, mais je trouve que la documentation disponible sur les fondements du fonctionnement des tubes (livres & internet) se résume très souvent à "voici comment il faut faire" mais rarement complété par "voici ce qui se passerait si l'on faisait autrement..." suivi d'exemples avec différentes valeurs (excepté par exemple le pertinent Rinaldo Bassi que je relis régulièrement).
De ce fait, il est, en ce qui me concerne et sans exemples concrets sous différentes valeurs, difficile de comprendre.

Ainsi, je voudrais exposer un cas afin de tâcher de comprendre et recueillir vos commentaires.

Prenons un circuit en cathode commune composé de 2 triodes dont je ne vais, dans un 1er temps, identifier que la première (étage 1), soit une 12AX7 avec HT 250V Ra100K Rk1KΩ Vk-1,5v ce qui nous donne un point de repos de 1,1mA avec une tension Va 145V et un gain (u) de 65... Nous appliquons sur la grille un signal de 500mV CC et nous récupérons en AC sur Va = 500mV*(1/2u) = 500mV*32,5 = 16,25V CC

En l'état, une 12AX7 en second étage ne saurait "encaisser" un swing de l'ordre de +/- 8v sur sa grille ! donc dans ce cas précis (12AX7 en second étage) il me semble qu'au minimum 2 solutions (certainement plus) se profilent :

- l'insertion d'un potentiomètre entre les 2 étages afin de "doser" la tension avec laquelle attaquer la seconde grille
- l'insertion d'une contre-réaction, soit de l'anode 2 vers la cathode 1, soit de anode 1 vers sa propre grille
(j'ai vu aussi la possibilité d'une CR entre anode 2 et anode 1 au travers d'une résistance...)

Ai-je tout faux suivant cette réflexion ? Si tel est le cas (et en conformité avec l'introduction de ce post sur le manque d'explications sur "voici ce qui se passerait...") l'un de vous pourrait-il développer ? ou me conseiller un ouvrage/un site ?
En vous remerciant par avance...

C'est en relisant M. Rinaldo Bassi que j'ai appris, entre autre, la façon de calculer la résistance interne en divisant la facteur d'amplification par la gm (en un point de bias donné) ainsi que celle de calculer la valeur du condensateur de découplage inter-étage en se basant sur le calcul la R de Thévenin et la fréquence de d'atténuation souhaitée à -3dB

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Phylipp
Phylipp
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 596
Date d'inscription : 23/02/2023
Age : 61
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Amplification triode - la base Empty Re: Amplification triode - la base

Message  Selkie_boy Mar 25 Juil 2023 - 13:02

Bonjour Philippe,

Tu n’as pas tout faux, mais l’erreur que tu fais est de partir de l’entrée de l’ampli alors qu’il faut faire l’inverse en partant de la sortie.
Il faut dans l’ordre:
Déterminer la puissance nécessaire,
En déduire le tube de sortie,
Et en fonction du tube de sortie choisi et du niveau de tension nécessaire pour le moduler
En déduire le ou les tubes précédents pour avoir le gain nécessaire en fonction de la sensibilité d’entrée souhaitée.

Pour toutes ces étapes, tu peux tracer la droite de charge de chaque étage comme tu l’as fait.

Jean-Noel

_________________
Selkie, touriste sur le bleu et bricoleur d’ amplis à tubes

“There must be a place under the sun” for you Bruce:  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Selkie_boy
Selkie_boy
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1506
Date d'inscription : 01/03/2019
Localisation : Bonnie Scotland

Revenir en haut Aller en bas

Amplification triode - la base Empty Re: Amplification triode - la base

Message  trappeur Mar 25 Juil 2023 - 14:21

Salut Phylipp ,
Comme le dit Jean Noël tu n'as pas tout faux ...mais  quand même pas grand chose de juste ..
Phylipp a écrit:soit une 12AX7 avec HT 250V Ra100K Rk1KΩ Vk-1,5v ce qui nous donne un point de repos de 1,1mA avec une tension Va 145V et un gain (u) de 65

C'est pas tout à fait faux mais pas tout à fait juste non plus (1,1mA sur 1KΩ ça ne donne pas Vgk -1,5V ) mais c'est pas très grave , d'autant que plus loin tu nous montre autre chose sur le graphe .
La méthode générale de conception d'un ampli audio  Jean Noël te l'as donnée ..
Mais on n'est pas sür que ce soit ce que tu veux faire ...tu ne le dis pas .
Tu as imaginé une triode en ampli de tension qui te fournit 16,25Vcc ...bien, moi je vois sur le graphe pas loin de 70Vcc sur la charge statique de 100K. (tu déroules un mauvais calcul)
Si tu connectes la sortie sur une R de fuite grille d'un éventuel étage suivant tu vas en perdre un peu mais il va quand mêm t'en rester plus que 16,25Vcc (ça peut se tracer aussi sur le graphe)
Maintenant tu veux encore amplifier ces 16,25V avec un autre étage et la même triode . Sauf que le recul de grille de cette 12AX7 est incompatible ..ben oui c'est pas prévu pour ça une 12AX7 .
Ce qui est sûr , c'est que mettre un pot pour réduire les 16,25V n'est pas la bonne solution , ce serait beta.
On peut trouver des triodes qui pourraient accepter 16V en entrée mais, au fait tu as besoin de combien ?? tu ne le dis pas .
Si il te faut le double ou même le triple tu pourrais simplement l'obtenir avec ta première et unique triode.
Comme tu vois il faut en premier lieu bien définir ses besoins en fonction du projet .
Il faut donc commencer par avoir un projet .
Ensuite on en déduit les besoins , et on déroule la conception nécessaire et suffisante.

J'ai tout de même l'impression que tu n'as pas bien lu ce que dis Bassi , qui a tout de même le mérite d'avoir ecrit une série assez didactique .

Mais tu peux revenir ici poser autant de questions que tu voudras , il y aura toujours des volontaires pour te répondre .

A+

trappeur
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1071
Date d'inscription : 02/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Amplification triode - la base Empty Re: Amplification triode - la base

Message  Phylipp Mar 25 Juil 2023 - 15:29

Selkie_boy a écrit:Bonjour Philippe,

Tu n’as pas tout faux, mais l’erreur que tu fais est de partir de l’entrée de l’ampli alors qu’il faut faire l’inverse en partant de la sortie.
Il faut dans l’ordre:
Déterminer la puissance nécessaire,
En déduire le tube de sortie,
Et en fonction du tube de sortie choisi et du niveau de tension nécessaire pour le moduler  
En déduire le ou les tubes précédents pour avoir le gain nécessaire en fonction de la sensibilité d’entrée souhaitée.

Pour toutes ces étapes, tu peux tracer la droite de charge de chaque étage comme tu l’as fait.

Jean-Noel

Bonjour Jean-Noël, l'idée de ce post n'était pas de concevoir un ampli audio (même si c'est ce sur quoi je travaille) mais de valider (?) le fait qu'avec une Va ~ de 16V CC il était compliqué d'envisager tel quel (sans atténuation d'aucune sorte) d'attaquer la grille d'un second étage de préamplification (et non d'amplification)...

Pour répondre à ton intervention, mon signal (micro électrostatique + transfo 1:10) devrait swinger sous 500mV CC (je ne prends pas en comptes les pics qui peuvent dépasser allègrement cela mais sur de fractions de temps hyper courtes). Il me faut aussi composer avec une sortie adaptée à l'entrée ligne qui suit (max. 10KΩ) ce qui implique soit un AOP suiveur en cathode commune, soit un cathode follower. Sachant que le transfo d'entrée procure +10dB, que je souhaite éviter une symétrisation par AOP (ou autre composant actif) et que je n'ai pas prévu de transfo de sortie, mon attente est que ce circuit (après Tr) délivre +40dB, soit un gain total avec le Tr d'entrée de +50dB
Phylipp
Phylipp
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 596
Date d'inscription : 23/02/2023
Age : 61
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Amplification triode - la base Empty Re: Amplification triode - la base

Message  Phylipp Mar 25 Juil 2023 - 16:03

trappeur a écrit:Salut Phylipp ,
Comme le dit Jean Noël tu n'as pas tout faux ...mais  quand même pas grand chose de juste ..
Phylipp a écrit:soit une 12AX7 avec HT 250V Ra100K Rk1KΩ Vk-1,5v ce qui nous donne un point de repos de 1,1mA avec une tension Va 145V et un gain (u) de 65

C'est pas tout à fait faux mais pas tout à fait juste non plus (1,1mA sur 1KΩ ça ne donne pas Vgk -1,5V ) mais c'est pas très grave , d'autant que plus loin tu nous montre autre chose sur le graphe.
Je n'ai pas voulu "chipoter" avec des tubes dont les caractéristiques réels peuvent varier de +/- 10% (et plus) par rapport aux données papier. Si tu veux je corriges à : Va255V Rk909Ω Ik1,1mA Vk-1V

La méthode générale de conception d'un ampli audio  Jean Noël te l'as donnée ..
Mais on n'est pas sür que ce soit ce que tu veux faire ...tu ne le dis pas .
Tu as imaginé une triode en ampli de tension qui te fournit 16,25Vcc ...bien, moi je vois sur le graphe pas loin de 70Vcc sur la charge statique de 100K. (tu déroules un mauvais calcul)

Te serait-il possible stp de développer ? Comment trouves-tu 70Vcc pour un signal de 500mVcc ? moi j'avais compris que le mu de 65 (sur mon graphique) s'appliquait à une variation de Vg de 1v et vu que je n'ai que 500mV, j'ai pensé que le mu passait à la moitié, soit *32,5 (même avec 500mV*65 on n'obtient pas 70Vcc) je ne remets pas en cause, hein, je cherche à comprendre humblement...

Si tu connectes la sortie sur une R de fuite grille d'un éventuel étage suivant tu vas en perdre un peu mais il va quand mêm t'en rester plus que 16,25Vcc (ça peut se tracer aussi sur le graphe)
Maintenant tu veux encore amplifier ces 16,25V avec un autre étage et la même triode . Sauf que le recul de grille de cette 12AX7 est incompatible ..ben oui c'est pas prévu pour ça une 12AX7 .

Non je ne voulais pas encore amplifier après cet étage, je voulais avoir confirmation que cela ne peut être fait tel quel avec un tube genre 12AX7 (et peut-être limite même avec une 12AU7). Du coup, merci pour la confirmation : ce signal doit être atténué

Ce qui est sûr , c'est que mettre un pot pour réduire les 16,25V n'est pas la bonne solution , ce serait beta.

Alors là, j'ai eu tous les commentaires et conseils sur ce site entre : 1) mettre le pot avant l'étage 1 2) mettre le pot entre étage 1 et 2 3) mettre le pot en sortie d'étage 2
ces solutions amenant à chaque fois une conséquence différente ! tantôt cela va ramener du bruit, tantôt cela va impacter l'impédance, tantôt ce n'est pas le bon endroit...
ce qui est sûr, c'est que même avec un circuit hyper bien conçu, il faut pouvoir à un endroit doser ce qui en sort ! (ou ce qui y rentre)
Alors, quelle est la bonne position pour un potentiomètre ??? Je sens qu'on va me répondre "cela dépend du circuit" alors quelle est la bonne position (de principe, après on approfondira) pour un cathode commune? pour un cathode follower ?

On peut trouver des triodes qui pourraient accepter 16V en entrée mais, au fait tu as besoin de combien ?? tu ne le dis pas .
Si il te faut le double ou même le triple tu pourrais simplement l'obtenir avec ta première et unique triode.
Comme tu vois il faut en premier lieu bien définir ses besoins en fonction du projet .
Il faut donc commencer par avoir un projet .
Ensuite on en déduit les besoins , et on déroule la conception nécessaire et suffisante.

Mon projet dans son ensemble, je l'ai déjà développé sur ce forum dans un autre post... mais je n'ai pas obtenu les retours que j'espérais (voir mon commentaire en début de ce fil : beaucoup explique ce qui doit être fait... et peu développent le pourquoi du comment). Je pars d'un micro électrostatique qui est donné par le constructeur pour délivrer 25mV RMS. Ce qui devrait donner (25*1,414*2 = 70mVcc) Il est connecté à un transformateur d'entrée OEP d'un ration de 1:10 (on sort donc à 700mVcc dans le meilleur des cas et sans les pertes en lignes / et cela dépend aussi de la source devant le micro). Je dois au final alimenter une entrée ligne symétrique dont l'impédance max. est de 10KΩ. Voilà le cahier des charges... Donc effectivement, je n'ai nul besoin de 70Vcc

J'ai tout de même l'impression que tu n'as pas bien lu ce que dis Bassi , qui a tout de même le mérite d'avoir ecrit une série assez didactique .[/quote]

Je l'ai lu et le relis, mais peut-être n'ai-je pas bien assimilé...

Mais tu peux revenir ici poser autant de questions que tu voudras , il y aura toujours des volontaires pour te répondre.
Merci ! Wink

A+[/quote]
Phylipp
Phylipp
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 596
Date d'inscription : 23/02/2023
Age : 61
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Amplification triode - la base Empty Re: Amplification triode - la base

Message  francis ibre Mar 25 Juil 2023 - 19:23

Bonjour Phylipp,

ce qui me gêne le plus dans tes écrits, c'est le manque de rigueur qui fait que j'ai du mal à suivre !

Par exemple tu écris "Va = 255 V" alors que c'est Vb...
Quel importance ? Et bien Vb est la haute tension d'alimentation, alors que Va est ce qu'il en reste sur l'anode, après passage par la résistance Ra !

Dans les calculs justement, pour connaitre le courant dans Ra on calcule : Ia = (Ub – Ua) / Ra...
Tu vois tout de suite que si on confusionne entre Ua et Ub on est mal !
Au passage, la tension en français c'est U.
Le V est pour l'unité... Volt...

De la même façon, tu écris "signal d'entrée 500 mV CC"...
CC : courant continu !
Je suppose que tu voulais dire càc qu'on peut aussi écrire c-c avec des petits c et un trait d'union, et qui signifie "crête à crête"...

Sauf que ton signal fait 500 mV crête... tout court... pas crête-à-crête !
En crête à crête tu as 1 V, puisque ta grille évolue entre –0,5 V et –1,5 V si j'en crois ton tracé !

Et sur ce même tracé, tu as tracé deux verticales qui te permettent de lire les tensions extrêmes sur l'anode : 112 V et 177 V... ce qui nous fait 65 V c-c...

On a bien une amplification A = 65...
Mais ce n'est pas le µ, qui lui est relatif au tube seul, pas au circuit : le µ du tube, au point de repos choisi, est de 100 environ.
L'amplification obtenue est toujours inférieure au µ, et d'autant plus que la charge Ra est faible.

On peut calculer facilement cette amplification, connaissant la charge Ra = 100 kO, la résistance de cathode Rk = 1 kO, et la résistance interne Ri, pour laquelle ton calcul est faux : tu as écrit RA = µ (65) : Gm (1,5)...
première erreur : Ra est la résistance de CHARGE d'anode, extérieure au tube, alors que tu cherche la résistance INTERNE du tube (qu'on appelait dans le temps résistance de plaque), il faut donc l'appeler Ri sinon il y a confusionnage...

Donc Ri = µ / s = 100 / 1,55 = 64,5 kO...

Et avec tout ça on a : A = µ Ra / [ (µ+1)Rk + Ra + Ri ]
Ce qui donne : A = 100 x 100 / [ (101 x 1) + 100 + 64,5 ] = 10 000 / 265,5 = 37,66...

On ne retrouve pas nos 65 simplement parce que ce 65 ne tient pas compte de la présence de Rk qui apporte une contre-réaction courant-tension, laquelle diminue le gain !
Si on met un condensateur de découplage en parallèle de cette Rk, alors sa valeur en alternatif devient "zéro" et le terme (µ+1)Rk disparait de l'équation :

A = µ Ra / ( Ri + Ra) = 100 x 100 / (100 + 64,5) = 60,8...

Maintenant, comme l'a indiqué Trappeur, si l'étage suivant présente une résistance de grille de 220 kO, alors cette Rg constitue une "charge" supplémentaire, vue (par ta triode) en parallèle de Ra !
Sa vraie charge d'anode est alors 100 kO // 220 kO ce qui nous fait 68,75 kO seulement... Et ta brave triode de Ri = 64,5 kO est chargée par une valeur proche de sa Ri, ce qui n'est pas correct...
Il faudrait au moins le double !

Potentiomètre : si on se rapporte au projet que tu as décrit sur un autre fil, alors en effet il en faut un, et pas n'importe où.
Mais ici on parle seulement de la conception d'un étage ampli de tension à triode.

J'espère que ça va t'aider.
Francis

francis ibre
Membre éminent
Membre éminent

Messages : 2549
Date d'inscription : 07/03/2019
Localisation : à côté de ses pompes

Revenir en haut Aller en bas

Amplification triode - la base Empty Re: Amplification triode - la base

Message  Phylipp Mar 25 Juil 2023 - 19:33

francis ibre a écrit:J'espère que ça va t'aider.
Francis
Bonsoir Francis,

en effet ton retour va m'aider ; je vais prendre le temps de bien lire, tenter de reproduire cela en théorie, réfléchir...
Bien vu pour les unités (U / Ri (que je vois souvent noté RA) / Va et Vb) > je dois apprendre à utiliser les bons termes et savoir de quoi je parle exactement !

Mais j'aime apprendre et reconnais (sans peine et sans pb d'égo) que j'ai encore bcp à apprendre (tant mieux ! ça occupe et fait travailler les neurones)
Merci pour tes explications ! Je reviendrai (I'll be back Very Happy ) avec des infos et demandes plus précises

Cordialement
Phylipp
Phylipp
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 596
Date d'inscription : 23/02/2023
Age : 61
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Amplification triode - la base Empty Re: Amplification triode - la base

Message  Phylipp Mar 25 Juil 2023 - 23:04

En réponse à Francis, de nouvelles valeurs recalculées :
12AX7 étage gain avec Ra 220KΩ et Vk -1v :
Va 255v • Ra 220KΩ • Rk 1,5KΩ • Ik 0,65mA • Vk -1v • Ri 83,3KΩ (100/1,2mA) • Vb 113v
gain avec Rk découplée = 73 (48,86 non découplée)
avec une charge de 1MΩ (pot log par ex ?) > 220KΩ // 1MΩ = 180KΩ (180KΩ = Ri*2,16)

12AX7 étage gain avec Ra 100KΩ et Vk -1v :
Va 255v • Ra 100KΩ • Rk 910Ω • Ik 1,1mA • Vk -1v • Ri 64,5KΩ (100/1,55mA) • Vb 145v
gain avec Rk découplée = 61 (39,4 non découplée)
avec une charge de 1MΩ (pot log par ex ?) > 100KΩ // 1MΩ = 91KΩ (91KΩ = Ri*1,4)
cela est-il correct ?

nb : je ne vois pas comment obtenir une charge totale (Ra//RL) supérieure à + de 2 fois Ri... ? Ra étant en // avec RL, Ra fixera toujours la valeur totale maximum... et aussi, plus Ra augmente, plus Ri augmente (puisque Gm diminue et que u est fixe). à propos, le terme "RL" est-il correct pour nommer la R de charge ?

Ra 220KΩ
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ra 100KΩ
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Phylipp
Phylipp
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 596
Date d'inscription : 23/02/2023
Age : 61
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Amplification triode - la base Empty Re: Amplification triode - la base

Message  Phylipp Mer 26 Juil 2023 - 5:17

Grâce aux informations de Francis et d'autres prises chez M. Bassi (que j'espère n'avoir pas mal interprétées) je me suis fait un excel permettant d'automatiser les calculs de base en entrant certaines valeurs.
En entrant des valeurs dans les encadrés concernés, cad Ra / Rk / Ri / RL ainsi que la fréquence d'atténuation -3dB voulue pour Ck et pour le condensateur inter-étage, on obtient les informations qui en découlent telles que le ratio (RL//Ra):Ri, le gain avec Ck et sans Ck, les valeurs de condensateurs... les impédances de sortie
Si ces calculs sont exacts (?) je partagerai volontiers cet excel (qui concerne en l'état 12AX7 / 12AU7 / 12AT7 mais qui peut bien entendu est extrapolé à d'autres tubes).
Les résultats ou données en grisé sont des calculs intermédiaires permettant d'alléger les formules en les décomposant et d'avoir accès à ces infos en un bref coup d'œil (cela peut s'avérer utile).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Phylipp
Phylipp
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 596
Date d'inscription : 23/02/2023
Age : 61
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Amplification triode - la base Empty Re: Amplification triode - la base

Message  francis ibre Mer 26 Juil 2023 - 8:50

Bonjour Phylipp,

toujours cette inversion entre Ua et Ub !...

Ua : a comme anode, donc tension sur l'anode, et non tension d'alimentation.
Ub : tension d'alimentation de l'étage...

D'ailleurs, tu fixes arbitrairement Ub à 255 V, et c'est ça qui coïnce, parce qu'avec Ub fixe, si tu augmentes Ra, tu diminues Ia, donc la pente, et tu augmentes Ri...
Tu fais donc tout varier en même temps, ça ne simplifie pas la compréhension !

Pour comprendre le rôle et l'influence de Ra, il faut varier varier seulement Ra.
Le point de fonctionnement doit rester à Ua = 145 V et Ia = 1,1 mA, ainsi Ri et S restent identiques, quand Ra passe de 100 kO à 220 kO, et c'est la tension d'alimentation Ub qui sera différente.

Maintenant, si dans ton projet tu as une contrainte "rigide" sur Ub = 255 V (montage existant...) alors effectivement ça va te gêner dans le choix de la charge d'anode Ra :
- Ra assez forte --> Courant de repos trop bas, tension d'anode Ua un peu trop basse, Ri élevée, pente affaiblie...
- Ra plutôt basse --> Ua, Ia sont bien, Ri et S au mieux, mais le gain est moins intéressant

Condensateur de découplage : attention, la "résistance" à prendre en compte correspond à la mise en parallèle de la Rk et de la l'impédance de sortie du tube vue de sa cathode, soit 1/s.
Dans le cas d'une 12AX7 l'impédance vue de la cathode est en gros de 600 ohms.
Avec une Rk = 1,5 kO il faut donc découpler 1500 // 600 = 428,6 ohms...

Ensuite, il faut choisir une fréquence de coupure basse TRES basse, parce qu'il ne faut pas oublier que dans un montage complet plusieurs coupures basses se superposent !
Celles de chaque cathode, celles des liaisons, celles des transfos, celles des alimentations...
Donc si on veut que le montage complet présente une réponse descendant linéairement en amplitude ET phase jusqu'à 20 Hz, il faut en général que chaque coupure soit en-dessous de 5 Hz (et idéalement on étale ces coupures entre 2 et 5 Hz au lieu de les mettre toutes à la même fréquence).

Il faudrait donc un condensateur de valeur C = 68 µF au strict minimum, 100 µF étant un excellent choix.

Francis

francis ibre
Membre éminent
Membre éminent

Messages : 2549
Date d'inscription : 07/03/2019
Localisation : à côté de ses pompes

Revenir en haut Aller en bas

Amplification triode - la base Empty Re: Amplification triode - la base

Message  Phylipp Mer 26 Juil 2023 - 17:17

francis ibre a écrit:Bonjour Phylipp,

toujours cette inversion entre Ua et Ub !...

Ua : a comme anode, donc tension sur l'anode, et non tension d'alimentation.
Ub : tension d'alimentation de l'étage...

il semble que j'ai modifié mon schéma au moment même où tu postais ton commentaire : oui assimilé maintenant

D'ailleurs, tu fixes arbitrairement Ub à 255 V, et c'est ça qui coïnce, parce qu'avec Ub fixe, si tu augmentes Ra, tu diminues Ia, donc la pente, et tu augmentes Ri...
Tu fais donc tout varier en même temps, ça ne simplifie pas la compréhension !

Pour comprendre le rôle et l'influence de Ra, il faut varier varier seulement Ra.
Le point de fonctionnement doit rester à Ua = 145 V et Ia = 1,1 mA, ainsi Ri et S restent identiques, quand Ra passe de 100 kO à 220 kO, et c'est la tension d'alimentation Ub qui sera différente.

Maintenant, si dans ton projet tu as une contrainte "rigide" sur Ub = 255 V (montage existant...) alors effectivement ça va te gêner dans le choix de la charge d'anode Ra :
- Ra assez forte --> Courant de repos trop bas, tension d'anode Ua un peu trop basse, Ri élevée, pente affaiblie...
- Ra plutôt basse --> Ua, Ia sont bien, Ri et S au mieux, mais le gain est moins intéressant

Oui Francis, je dispose d'une tension fixe de 255v, ou plutôt je l'ai fixée de propre chef en passant d'une alim régulée TL783 à une alim NPN+zéners. D'ailleurs, tu avais déploré (dans un autre de mes posts) que je n'aie pas affiché l'intégralité de mon circuit. Aussi, voici l'alimentation :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
les 2 R de 820Ω en sortie sont soudées sur 2 "pattes" sur le circuit et peuvent être ainsi remplacées par d'autres valeurs > pour adapter la tension de sortie en fonction du besoin en courant



Condensateur de découplage : attention, la "résistance" à prendre en compte correspond à la mise en parallèle de la Rk et de la l'impédance de sortie du tube vue de sa cathode, soit 1/s.
Dans le cas d'une 12AX7 l'impédance vue de la cathode est en gros de 600 ohms.
Avec une Rk = 1,5 kO il faut donc découpler 1500 // 600 = 428,6 ohms...

Information intéressante que je n'avais pas : je retiens Wink

Ensuite, il faut choisir une fréquence de coupure basse TRES basse, parce qu'il ne faut pas oublier que dans un montage complet plusieurs coupures basses se superposent !
Celles de chaque cathode, celles des liaisons, celles des transfos, celles des alimentations...
Donc si on veut que le montage complet présente une réponse descendant linéairement en amplitude ET phase jusqu'à 20 Hz, il faut en général que chaque coupure soit en-dessous de 5 Hz (et idéalement on étale ces coupures entre 2 et 5 Hz au lieu de les mettre toutes à la même fréquence).

Il faudrait donc un condensateur de valeur C = 68 µF au strict minimum, 100 µF étant un excellent choix.

Je n'ai pas un choix infini de composants et ai placé ce que j'avais (de plus adapté) sous la main : 220uF 16v

Francis[/quote]

Merci Francis pour cet énième retour qui, je l'espère, me fais progresser. Je repost ici mon tableau mis à jour selon tes informations et attends confirmation de sa pertinence pour continuer mon projet.
Il est vrai que je commets de nombreuses erreurs, mais j'ai l'envie d'y arriver et je ne lâcherai pas ! mon obstination et mon intérêt finiront bien par payer (je l'espère !)
PS: que ces petites "bêtes" à simplement 3 électrodes que sont les triodes sont compliquées à mettre en œuvre ! (alors que cela semble, de loin, assez simple)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Phylipp
Phylipp
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 596
Date d'inscription : 23/02/2023
Age : 61
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Amplification triode - la base Empty Re: Amplification triode - la base

Message  Phylipp Jeu 27 Juil 2023 - 0:31

Bon, je me lance avec un nouveau schéma de préampli micro (tout en étant préparé aux critiques)
J'espère avoir su tirer un minimum d'améliorations suite aux commentaires sur ce fil...

Le schéma proposé s'articule autour d'une ecc81 en étage 1 suivi d'une ecc82 : exit la ecc83 que je ne parviens à bien mettre en œuvre et qui me donne trop de gain. Produire trop de gain pour devoir ensuite l'atténuer fortement ne me semble pas une bonne solution...
Là, avec les valeurs définies et la cathode du 1er étage découplée, j'obtiens sur la papier x41x8 soit x328 donc 20log(328) = +50dB (auxquels s'ajoutent les 20dB du transfo d'entrée)
De quoi voir venir, y compris avec des micros dynamiques ou à ruban.

Je ne sais pas si l'atténuation est bien placée (entre étages 1 et 2) mais sa charge de 250KΩ semble en conformité avec mes calculs (!)
J'ai choisi, parce que je n'ai pas besoin de +6dB supplémentaires, parce que ma liaison à l'entrée ligne qui suit se fait sur maximum 50cm et pour simplifier le schéma, de me passer de symétrisation.
Un AOP Jfet se charge d'abaisser l'impédance de sortie à une cinquantaine d'ohms.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Je demeure, comme toujours, attentifs à vos remarques et suggestions...

@ Francis : j'ai suivi tes conseils et fais l'acquisition d'AOP Jfet rail-to-rail In & Out, le LT032
Phylipp
Phylipp
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 596
Date d'inscription : 23/02/2023
Age : 61
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Amplification triode - la base Empty Re: Amplification triode - la base

Message  jaja75 Jeu 27 Juil 2023 - 8:58

Bonjour

Les points de polar me semblent bien positionnés : assez haut en courant pour ne pas être dans l'arrondi des courbes

attention qd même au gain énorme, plus de 60 dB : cela nécessite dans grandes précautions de câblage
- des masses
- des liaisons inter-étages
et éventuellement de blindage
pour éviter de la ronflette en sortie.

Potentiomètre : la grille de l'ECC82 ne doit pas y reliée directement car risque de casse de l'ECC82 : le curseur peut, lors de la rotation, "quitter" brièvement la piste ce qui place pendant cet instant la grille en l'air et ne limite plus le flux d'électrons émis par la cathode.

Il faut établir la liaison curseur-grille via un condo en série et une R dite de grille (680 k par exemple) allant au 0V, comme entre 2 étages classiques.

Enfin, si tu repart sur le sujet Préampli Micro il serait bon de reprendre ce sujet sur son fil dédié.

Jean
jaja75
jaja75
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1472
Date d'inscription : 01/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Amplification triode - la base Empty Re: Amplification triode - la base

Message  Phylipp Jeu 27 Juil 2023 - 9:21

jaja75 a écrit:Bonjour

Les points de polar me semblent bien positionnés : assez haut en courant pour ne pas être dans l'arrondi des courbes

attention qd même au gain énorme, plus de 60 dB : cela nécessite dans grandes précautions de câblage
- des masses
- des liaisons inter-étages
et éventuellement de blindage
pour éviter de la ronflette en sortie.

Potentiomètre : la grille de l'ECC82 ne doit pas y reliée directement car risque de casse de l'ECC82 : le curseur peut, lors de la rotation, "quitter" brièvement la piste ce qui place pendant cet instant la grille en l'air et ne limite plus le flux d'électrons émis par la cathode.

Il faut établir la liaison curseur-grille via un condo en série et une R dite de grille (680 k par exemple) allant au 0V, comme entre 2 étages classiques.

Enfin, si tu repart sur le sujet Préampli Micro il serait bon de reprendre ce sujet sur son fil dédié.

Jean

Bonjour Jean, merci pour ces premières indications dont je vais tenir compte. Oui, je vais de ce fait relancer un nouveau sujet.
Agréable journée
Phylipp
Phylipp
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 596
Date d'inscription : 23/02/2023
Age : 61
Localisation : Côtes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum