Impact des câbles USB ?

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Pensez-vous qu'un câble USB impacte le rendu sonore de votre système ?

Impact des câbles USB ? - Page 9 Vote_lcap38%Impact des câbles USB ? - Page 9 Vote_rcap 38% 
[ 18 ]
Impact des câbles USB ? - Page 9 Vote_lcap32%Impact des câbles USB ? - Page 9 Vote_rcap 32% 
[ 15 ]
Impact des câbles USB ? - Page 9 Vote_lcap9%Impact des câbles USB ? - Page 9 Vote_rcap 9% 
[ 4 ]
Impact des câbles USB ? - Page 9 Vote_lcap13%Impact des câbles USB ? - Page 9 Vote_rcap 13% 
[ 6 ]
Impact des câbles USB ? - Page 9 Vote_lcap8%Impact des câbles USB ? - Page 9 Vote_rcap 8% 
[ 4 ]
 
Total des votes : 47
 

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  lamouette Ven 28 Mai 2021 - 21:48

Je comprend ce que tu dis oedicnème et je suis d'accord sur presque tout mais pour moi GG est dans le vrai . Le rendement est un chiffre global , ça ne suffit pas à englober tous les cas de figure. Une membrane lourde a forcément une inertie plus importante , les accélérations demandent des pics de courant plus importants.
Bon ça dépend des types de charge aussi, une ligne bien accordée demande peu de puissance , en tout cas la mienne , avec un grave de fort niveau le HP bouge à peine . Le même HP dans 60 litres donne un résultat minable en bass-reflex, selon mon goût avec beaucoup mois de rendement et le grave n'est pas libre, naturel.

lamouette
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 339
Date d'inscription : 08/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  lamouette Ven 28 Mai 2021 - 22:19

Après reflexion , je maintiens que la résistance d'un câble HP est assez négligeable , pour un HP de 8 ohms avec self en série de 0.5ohms on arrive à une impédance de 8.5 ohms nominaux , est ce que 8.6ohm va vraiment   compter si le câble fait 0.1ohm? Même en actif , ça fera 8.1 au lieu de 8.

lamouette
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 339
Date d'inscription : 08/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  œdicnème Ven 28 Mai 2021 - 23:43

GG14 a écrit:Il y a 5dB d'écart entre un 20 et un 38cm. Sauf qu'un 20cm peut fonctionner avec un 300B, un 38 non. Il suffit d' écouter. Sur le 38 il faut un ampli transistor musclé.
L'impédance de sortie d'un amplificateur équipé d'un 300B n'a rien de négligeable et sa bande passante est limitée vers les basses fréquences. Ce sont les premières causes de son rendu très différent de celui un amplificateur "musclé".
S'il faut un amplificateur musclé pour un 38 cm, la raison première me semble être l'envie de lui faire débiter beaucoup de dB.
Techniquement, à niveau comparable à celui que peut donner un 20 cm, rien ne justifie de lui allouer un amplificateur particulier.
lamouette a écrit:Une membrane lourde a forcément une inertie plus importante , les accélérations demandent des pics de courant plus importants.
Un 38 cm a une surface quatre fois supérieure à celle d'un 21 cm. A niveaux égaux, le déplacement de sa membrane est quatre fois moindre, de même pour son accélération. Par ailleurs, le champ magnétique de son moteur et le dimensionnement de sa bobine mobile (diamètre, longueur et épaiseur de son fil) lui confèrent un meilleur rendement, qui se traduit par une sensibilité en tension nettement supérieure, typiquement 5 dB comme l'a dit GG.

œdicnème
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 49
Date d'inscription : 19/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  lamouette Sam 29 Mai 2021 - 7:53

d'accord là dessus , mais est ce que plus de débattement d'un corps léger demande plus d'énergie pour le mouvoir que moins de débattement d'un corps plus lourd?
Pas certain car dans tout déplacement physique c'est l'amorce du mouvement et l'inversion du sens qui consomme le plus d'énergie, une fois le mouvement amorcé la consommation d'énergie diminue nettement . Il faut donc intégrer la notion de temps dans la consommation d'énergie.
 Dans un calcul de rendement cette notion n'est pas intégrée et un ampli anémique suffira pour atteindre ce rendement nominal. Mais dans les faits , pour que des fréquences graves soient reproduites fidèlement il ne faut pas que l'ampli s'effondre aux moments très courts où le pic de consommation est le plus fort , pour les raisons physiques que j'ai expliquées.
Si le 300B s'effondre , c'est sûrement juste pour ça , c'est bien que le gros HP consomme plus à ces instants critiques d'amorces et d'inversion de mouvement. Il y a aussi la plus grande masse d'air à déplacer.
Oedicnème , tu ne peux pas à la fois dire que le 21 consomme plus du fait de son plus faible rendement et fasse moins s'écrouler le 300B , il y a contradiction que l'impédance ou la bande passante n'expliquent pas.
L'impédance plus importante fait justement moins consommer , c'est justement ce qui manque à l'ampli pas asse pêchu pour bien nourrir le HP lourd qui consomme plus à des instants critiques malgré le fait qu'il consomme moins sur le long terme.
C'est mon point de vue.


Dernière édition par lamouette le Sam 29 Mai 2021 - 8:52, édité 3 fois

lamouette
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 339
Date d'inscription : 08/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  GG14 Sam 29 Mai 2021 - 8:34

S'il faut un amplificateur musclé pour un 38 cm, la raison première me semble être l'envie de lui faire débiter beaucoup de dB

Ayant  38 et  20 cm, je ne les utilise pas de la même façon. Les 2ème sont écoutés plutôt relax, alors que les premiers envoient du bois si nécessaire. Si je peux comprendre le propos, il est oublié la distorsion généré par de trop grand déplacements à niveau SPL identique soit 80/85dB moyen avec des crêtes de 20dB au dessus.

300B : Ce sont les premières causes de son rendu très différent de celui un amplificateur "musclé".

Pour écouter les 2 à niveau SPL identique pas trop élevé (70/75dBSPL à 3m), dans le même local traité, avec une courbe fréquentielle des enceintes proches de la B&K, les différences sont bien moins importantes qu'on pourrait l'imaginer. Un bon ampli c'est signal d'entrée X gain = signal de sortie. Après c'est la surface de membrane couplée au facteur d'accélération et la puissance des amplis qui fait la différence.

GG14
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 762
Date d'inscription : 28/06/2019

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  narshorn Sam 29 Mai 2021 - 9:16

Bonjour,
Toute R parasite ajoutée entre l'ampli et le HP crée un désamortissement. La RDC des selfs n'y fait pas exception. C'est facile à visualiser avec Xsim et un relevé fréquence / impédance bruts puis en ajoutant une self et en faisant varier sa RDC. La self coupe vers le haut mais plus sa R série est élevée plus cela relève le bas du spectre (là où elle ne coupe pas). C'est idem pour la RDC du câble HP que l'on peut ajouter dans le simu comme une R série. Si on veut une liaison absolument sans reproche au niveau câble HP on a intérêt à choisir une RDC la plus faible possible.
Cordialement
.

_________________
Impact des câbles USB ? - Page 9 Button mon lecteur audio
narshorn
narshorn
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 417
Date d'inscription : 13/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  lamouette Sam 29 Mai 2021 - 9:22

On oublie l'impédance de la bobine et sa part bien plus importante?
On choisis des gros câbles multibrins qui manquent de fidélité pour juste rattraper une perte de puissance inaudible?

lamouette
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 339
Date d'inscription : 08/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  œdicnème Sam 29 Mai 2021 - 9:28

lamouette a écrit:d'accord là dessus , mais est ce que plus de débattement d'un corps léger demande plus d'énergie pour le mouvoir que moins de débattement d'un corps plus lourd?
Pas certain car dans tout déplacement physique c'est l'amorce du mouvement et l'inversion du sens qui consomme le plus d'énergie, une fois le mouvement amorcé la consommation d'énergie diminue nettement . Il faut donc intégrer la notion de temps dans la consommation d'énergie.
 Dans un calcul de rendement cette notion n'est pas intégrée et un ampli anémique suffira pour atteindre ce rendement nominal. Mais dans les faits , pour que des fréquences graves soient reproduites fidèlement il ne faut pas que l'ampli s'effondre aux moments très courts où le pic de consommation est le plus fort , pour les raisons physiques que j'ai expliquées.
Il faut faire intervenir la notion de vitesse de montée du signal. En électronique on l'exprime en V/µs.
Dans les graves, celui du signal et donc celui de la membrane  est lent (physiquement les haut-parleurs de graves ne se distinguent pas par leur vitesse maximale, il n'y a pas de boomers plus rapides que d'autres). A cela s'ajoute le fait que le signal appliqué au haut-parleur de grave est généralement filtré en passe-bas. S'il ne l'est pas, la membrane commencera par fractionner aux fréquences plus élevées puis le haut-parleur ne reproduira pratiquement plus les aigus.      
Si le 300B s'effondre , c'est sûrement juste pour ça , c'est bien que le gros HP consomme plus à ces instants critiques d'amorces et d'inversion de mouvement.Oedicnème , tu ne peux pas à la fois dire que le 21 consomme plus du fait de son plus faible rendement et fasse moins s'écrouler le 300B , il y a contradiction que l'impédance ou la bande passante n'expliquent pas.
L'impédance plus importante fait justement moins consommer , c'est justement ce qui manque à l'ampli pas asse pêchu pour bien nourrir le HP lourd qui consomme plus à des instants critiques malgré le fait qu'il consomme moins sur le long terme.
C'est mon point de vue.
Les expériences pratiques à l'oscilloscope ne corroborent rien de tout cela. Un amplificateur ne peut être considéré comme "s'écroulant" que quand il atteint la saturation ou que l'un de ses systèmes de protection s'enclenche (souvent inclus dans l'étage de sortie où il limite la puissance instantanée délivrée, ce qui n'est pas toujours audible).

œdicnème
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 49
Date d'inscription : 19/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  lamouette Sam 29 Mai 2021 - 9:40

œdicnème a écrit:
lamouette a écrit:d'accord là dessus , mais est ce que plus de débattement d'un corps léger demande plus d'énergie pour le mouvoir que moins de débattement d'un corps plus lourd?
Pas certain car dans tout déplacement physique c'est l'amorce du mouvement et l'inversion du sens qui consomme le plus d'énergie, une fois le mouvement amorcé la consommation d'énergie diminue nettement . Il faut donc intégrer la notion de temps dans la consommation d'énergie.
 Dans un calcul de rendement cette notion n'est pas intégrée et un ampli anémique suffira pour atteindre ce rendement nominal. Mais dans les faits , pour que des fréquences graves soient reproduites fidèlement il ne faut pas que l'ampli s'effondre aux moments très courts où le pic de consommation est le plus fort , pour les raisons physiques que j'ai expliquées.
Il faut faire intervenir la notion de vitesse de montée du signal. En électronique on l'exprime en V/µs.
Dans les graves, celui du signal et donc celui de la membrane  est lent (physiquement les haut-parleurs de graves ne se distinguent pas par leur vitesse maximale, il n'y a pas de boomers plus rapides que d'autres). A cela s'ajoute le fait que le signal appliqué au haut-parleur de grave est généralement filtré en passe-bas. S'il ne l'est pas, la membrane commencera par fractionner aux fréquences plus élevées puis le haut-parleur ne reproduira pratiquement plus les aigus.      
Si le 300B s'effondre , c'est sûrement juste pour ça , c'est bien que le gros HP consomme plus à ces instants critiques d'amorces et d'inversion de mouvement.Oedicnème , tu ne peux pas à la fois dire que le 21 consomme plus du fait de son plus faible rendement et fasse moins s'écrouler le 300B , il y a contradiction que l'impédance ou la bande passante n'expliquent pas.
L'impédance plus importante fait justement moins consommer , c'est justement ce qui manque à l'ampli pas asse pêchu pour bien nourrir le HP lourd qui consomme plus à des instants critiques malgré le fait qu'il consomme moins sur le long terme.
C'est mon point de vue.
Les expériences pratiques à l'oscilloscope ne corroborent rien de tout cela. Un amplificateur ne peut être considéré comme "s'écroulant" que quand il atteint la saturation ou que l'un de ses systèmes de protection s'enclenche (souvent inclus dans l'étage de sortie où il limite la puissance instantanée délivrée, ce qui n'est pas toujours audible).

"il n'y a pas de boomers plus rapides que d'autres" là on ne va pas du tout être d'accord
"Les expériences pratiques à l'oscilloscope ne corroborent rien de tout cela." là non plus , on voit très bien les manques en régime impulsionnel sur les tracés. Je veux bien encore que l'on discute à propos du terme de s'écrouler .

lamouette
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 339
Date d'inscription : 08/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  GG14 Sam 29 Mai 2021 - 10:09

Il faut faire intervenir la notion de vitesse de montée du signal.

Oui, non seulement sur l'électronique mais aussi sur les HPS. Sur les HPs, elle dépend avant tout de la puissance du champ magnétique dans lequel baigne la bobine. Une 2 pouces telle une TD4001 ne peut fonctionner sans être chargée par sa trompe au risque de fracasser la membrane sur la pièce de phase avec une tension AC un peu élevé.
Les 38 pour la même raison ont des comportements dynamiques tout à fait différents. 2 kgs d'alnico de plus sur le même HP le transfigure.
Il en est de même avec les HPs équipés de moteurs électromagnétiques.

GG14
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 762
Date d'inscription : 28/06/2019

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  narshorn Sam 29 Mai 2021 - 10:12

lamouette a écrit:On oublie l'impédance de la bobine et sa part bien plus importante?
On choisis des gros câbles multibrins qui manquent de fidélité pour juste rattraper une perte de puissance inaudible?
L'impédance du HP dans sa charge varie fortement dans le grave.

Dire que les gros câbles multi brins manquent de fidélité me parait difficile à défendre sur le plan technique.
Ce qui est audible sur un HP en actif l'est probablement moins en filtrage passif dû à la Rdc des selfs de filtrage.
Mais raison de plus de ne pas en rajouter. ...

_________________
Impact des câbles USB ? - Page 9 Button mon lecteur audio
narshorn
narshorn
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 417
Date d'inscription : 13/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  GG14 Sam 29 Mai 2021 - 10:18

Ce qui est audible sur un HP en actif l'est probablement moins en filtrage passif dû à la Rdc des selfs de filtrage.

Oui . Une self n'est pas neutre et son action est d'autant plus problématique que le courant qui la traverse est élevé, ce qui est le cas avec les grosses gamelles. Elle va s'opposer aux variations brusques de courant, très sensible sur les transitoires.
Sans oublier les charges réactives comme les filtres d'enceintes équipées de selfs et condensateurs. Quid du déphasage tension/courant?. Et comment l'ampli supporte la chose?


Dernière édition par GG14 le Sam 29 Mai 2021 - 10:38, édité 1 fois

GG14
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 762
Date d'inscription : 28/06/2019

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  lamouette Sam 29 Mai 2021 - 10:20

narshorn a écrit:
lamouette a écrit:On oublie l'impédance de la bobine et sa part bien plus importante?
On choisis des gros câbles multibrins qui manquent de fidélité pour juste rattraper une perte de puissance inaudible?
L'impédance du HP dans sa charge varie fortement dans le grave.

Dire que les gros câbles multi brins manquent de fidélité me parait difficile à défendre sur le plan technique.
Ce qui est audible sur un HP en actif l'est probablement moins en filtrage passif dû à la Rdc des selfs de filtrage.
Mais raison de plus de ne pas en rajouter. ...
Coomme beaucoup de choses qu'on entend et qu'on ne sait pas mesurer, les câbles usb par exemple:)

lamouette
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 339
Date d'inscription : 08/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  narshorn Sam 29 Mai 2021 - 13:59

lamouette a écrit:
narshorn a écrit:
lamouette a écrit:On oublie l'impédance de la bobine et sa part bien plus importante?
On choisis des gros câbles multibrins qui manquent de fidélité pour juste rattraper une perte de puissance inaudible?
L'impédance du HP dans sa charge varie fortement dans le grave.

Dire que les gros câbles multi brins manquent de fidélité me parait difficile à défendre sur le plan technique.
Ce qui est audible sur un HP en actif l'est probablement moins en filtrage passif dû à la Rdc des selfs de filtrage.
Mais raison de plus de ne pas en rajouter. ...
Coomme beaucoup de choses qu'on entend et qu'on ne sait pas mesurer, les câbles usb par exemple:)

Certes mais au moins l'influence de la RDC d'une self ou d'un câble on sait parfaitement la modéliser et retrouver cela à l'écoute ! Smile essaye de rajouter 1R en lieu et place de câble HP, tu vas voir si ça te remonte pas ton grave et donne un équilibre général différent. C'est forcer le trait mais tout à fait dans la problématique. Et encore il y a ta self dans le trajet. En actif l'influence du câble et de sa résistance (section) est encore plus limpide. Ça et sans doute d'autres paramètres, conformation des brins, qualité du diélectrique primaire, géométrie des conducteurs et arrangement dans le câble, tenue mécanique du tout, etc.
Smile

_________________
Impact des câbles USB ? - Page 9 Button mon lecteur audio
narshorn
narshorn
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 417
Date d'inscription : 13/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  lamouette Sam 29 Mai 2021 - 14:16

c'est normal puisque la fréquence de coupure sera décalée.
"et sans doute d'autres paramètres, conformation des brins, qualité du diélectrique primaire, géométrie des conducteurs et arrangement dans le câble, tenue mécanique du tout, etc."
je confirme tous les points + mariage de plusieurs sections.

lamouette
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 339
Date d'inscription : 08/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  narshorn Sam 29 Mai 2021 - 14:35

D'après ce que j'ai appris c'est la valeur d'inductance de la self qui détermine sa coupure haute électrique et non sa Rdc.
En ajoutant une R non inductive en série avec le câble de HP on ne change donc pas la fréquence de coupure haute du dispositif.

je confirme tous les points + mariage de plusieurs sections.

Cela me fait penser au principe des golden ratio décrit sommairement ici et mis en œuvre par George Cardas.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cordialement

_________________
Impact des câbles USB ? - Page 9 Button mon lecteur audio
narshorn
narshorn
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 417
Date d'inscription : 13/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  lamouette Sam 29 Mai 2021 - 15:40

pourtant la résistance fait partie de la charge

lamouette
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 339
Date d'inscription : 08/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  Ragnarsson Sam 29 Mai 2021 - 16:04

lamouette a écrit:c'est normal puisque la fréquence de coupure sera décalée.
"et sans doute d'autres paramètres, conformation des brins, qualité du diélectrique primaire, géométrie des conducteurs et arrangement dans le câble, tenue mécanique du tout, etc."
je confirme tous les points + mariage de plusieurs sections.

Pour les câbles Il ne faut pas raisonner en hautes fréquences (au delâ du MHz) comme en basse fréquence (bande audio).

Ici pour les câbles USB on est en HF. Les données sont numériques et transportées sans pertes sinon ça s’entend vraiment. Si il y a un impact il faut chercher du coté de l’interaction entre l’entrée USB et le DAC, et cela va pouvoir se mesurer. Le jitter est mesurable par exemple et n’est pas audible sauf pour des valeurs très élevées. Donc si ça s’entend cela peut se mesurer.
La différence sur le signal HF lui est mesurable si elle existe. Ce domaine de mesure de la qualité des signaux numériques HF est un domaine connu. On n’aurait toujours pas Internet à la maison sinon...

Ragnarsson
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 192
Date d'inscription : 09/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  œdicnème Sam 29 Mai 2021 - 16:16

narshorn a écrit:D'après ce que j'ai appris c'est la valeur d'inductance de la self qui détermine sa coupure haute électrique et non sa Rdc. En ajoutant une R non inductive en série avec le câble de HP on ne change donc pas la fréquence de coupure haute du dispositif.
Cela augmente la fréquence de coupure haute !
Il n'est pas très difficile de faire un amplificateur à impédance de sortie équivalente à celle d'une résistance non inductive... avec un avantage considérable sur cette dernière, à savoir une perte par effet Joule négligeable.
En poussant les choses, l'amplificateur se comportera comme une source de courant indifférente à sa charge.
Comme l'impédance de la bobine mobile augmente avec la fréquence (à cause de son inductance propre et des courants de Foucault) et que l'amplificateur impose le courant qui la traverse, la tension aux bornes du haut-parleur augmente, entraînant une élévation de la pression sonore qu'il émet
La courbe de réponse en fréquence perd en linéarité mais cela peut se compenser par une égalisation.
La commande en courant d'un haut-parleur a cet atout d'élargissement de la bande passante pour elle, elle en a d'autres, dont celui d'annihiler les défauts des câbles même les plus chétifs. La contrepartie, c'est qu'il n'y a plus d'amortissement électrique, lequel n'importe que pour le coefficient de surtension à la résonance.

œdicnème
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 49
Date d'inscription : 19/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  narshorn Sam 29 Mai 2021 - 17:43

[quote]
œdicnème a écrit:
narshorn a écrit:D'après ce que j'ai appris c'est la valeur d'inductance de la self qui détermine sa coupure haute électrique et non sa Rdc. En ajoutant une R non inductive en série avec le câble de HP on ne change donc pas la fréquence de coupure haute du dispositif.

Cela augmente la fréquence de coupure haute !

Une simulation poussée avec cibles acoustiques ne m'a jamais montré ce comportement sur le changement de la fréquence de coupure haute avec une R série ajoutée. Heureusement ce sont d'autres composants qui déterminent ce comportement en passe-bas.
Sur le forum melaudia au cours d'une "joute" avec un professeur Plantef à coup de graphes tirés d'Xsim, j'ai essayé de montrer l'effet d'un filtre passif du 6e ordre (avec ses 3 selfs en série) sur la portion non-atténuée du signal par le filtre, mais il n'a jamais compris ce que je souhaitais lui montrer !  Very Happy
Cette augmentation de la coupure haute manque à mon expérience, je serais donc heureux de la constater de visu !

Le fait de filtrer en passif avec un montage passe-bas, donc avec les selfs en série, permet d'obtenir la pente acoustique recherchée (et de gérer le baffle-step si on souhaite le faire).
La R série des selfs a cependant un revers, celui de désamortir la liaison, et la répercussion sur le Qt change la fréquence d'accord, avec un BR c'est évident à mesurer et entendre, c'est pourquoi le réglage du tube BR sera différent en passif et en actif ... sinon la réponse du grave sera différente.

œdicnème a écrit:Il n'est pas très difficile de faire un amplificateur à impédance de sortie équivalente à celle d'une résistance non inductive... avec un avantage considérable sur cette dernière, à savoir une perte par effet Joule négligeable.
En poussant les choses, l'amplificateur se comportera comme une source de courant indifférente à sa charge.
Comme l'impédance de la bobine mobile augmente avec la fréquence (à cause de son inductance propre et des courants de Foucault) et que l'amplificateur impose le courant qui la traverse, la tension aux bornes du haut-parleur augmente, entraînant une élévation de la pression sonore qu'il émet
La courbe de réponse en fréquence perd en linéarité mais cela peut se compenser par une égalisation.
La commande en courant d'un haut-parleur a cet atout d'élargissement de la bande passante pour elle, elle en a d'autres, dont celui d'annihiler les défauts des câbles même les plus chétifs. La contrepartie, c'est qu'il n'y a plus d'amortissement électrique, lequel n'importe que pour le coefficient de surtension à la résonance.

C'est sans avoir simulé puis mesuré en vrai l'effet d'une grosse R série en lieu et place d'un LPAD pour atténuer d'une 10aine de dB une compression sur pavillon ...
L'effet théorique recherché sur la linéarité de réponse est en fait désastreux en pratique, et conduit à chercher à complètement désaccorder le passe-haut placé devant pour essayer de rattraper une hypothétique cible acoustique.

Very Happy œdicnème pousse la compréhension des phénomènes au next level, moi j'en restais modestement à celui du dessous,
en considérant pour simplifier le cas de l'effet de la RDC de la self de filtrage avec un amplificateur de tension à faible impédance de sortie.

Les amplificateurs avec sortie en courant ne sont guère populaires de nos jours, encore qu'en conjonction avec un large-bande cela puisse avoir un bunch de qualités à l'écoute, PASS l'a décrit dans un de ses articles.
Un exemple de ce type d'amplificateur me vient naturellement à l'esprit : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Je suis d'accord qu'on devient bien moins tributaire des problèmes de câblages avec une commande en courant, cependant avec les HPs et charges que l'on utilise généralement il y a d'autres revers.
Par exemple pour le grave et les belles gamelles le choix d'un tel amplificateur ne me semble ne pas convenir.

Cordialement
.
narshorn
narshorn
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 417
Date d'inscription : 13/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  lamouette Sam 29 Mai 2021 - 17:51

ben oui, une simulation Smile
Il y a bien longtemps que je me suis aperçu qu'une résistance modifie la fréquence de coupure sans même faire de calculs , il suffit de brancher et écouter. (avec toute sortes d'amplis) , c'est ça être rationnel Narshorn  lol!
Pourtant pas mal de gens utilisent des résistances dans leurs filtres.

lamouette
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 339
Date d'inscription : 08/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  œdicnème Sam 29 Mai 2021 - 18:13

Je ne considérais que le cas d'une simple résistance entre amplificateur et haut-parleur.
Si on inclue en plus un filtre passif en entrée ou en sortie on complique les choses,
mais pas besoin de se creuser la tête, les simulateurs sont là pour en prévoir le résultat.

Pour ceux qui veulent aborder la commande en courant des haut-parleurs
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
intéressant mais le titre prête à mauvaise interprétation :
fondamentalement, aux températures où nous vivons et avec les composantes
physiques auxquelles nous avons accès, un circuit électronique complet est
toujours commandé en tension.

œdicnème
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 49
Date d'inscription : 19/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  narshorn Sam 29 Mai 2021 - 19:44

lamouette a écrit:ben oui, une simulation Smile
Il y a bien longtemps que je me suis aperçu qu'une résistance modifie la fréquence de coupure sans même faire de calculs , il suffit de brancher et écouter. (avec toute sortes d'amplis) , c'est ça être rationnel Narshorn  lol!
Pourtant pas mal de gens utilisent des résistances dans leurs filtres.

On peut faire à peu près tous les montages avec les résistances, ce qu'il faut c'est juste les utiliser à bon escient (parcimonieusement)  Cool

Je t'étonnerais sans doute en te disant qu'avec les bonnes mesures, les simulations sont valides et on les retrouve ensuite vérifiées dans le monde réel Smile
Être rationnel, c'est pas juste brancher un machin et l'écouter, c'est prévoir les choses dans le domaine technique depuis le départ, donc une simulation n'a vraiment rien de fumeux Smile
L'oreille pour moi ça vient qu'à la fin quand on a tout re-vérifié à la mesure, ... et là elle peut être "juge" (subjectif bien entendu, car sujette à cautions : variations d'humeur, cuite de la veille ...  jocolor )

Bon, on papote de manière sympathique mais je ne connais que 2 usages corrects des résistances dans les filtres :

- Pour amortir une self ou un condo en rappel à la masse dans une coupure acoustique, afin d'y éviter un accroc (perso j'évite au maximum d'utiliser cet artifice). Comme alternative plus complexe on peut aussi ajouter un RLC ou notch, où la résistance trouvera toute sa latitude d'action dans la bande définie par le couple L/C.
- En utilisation série ou bien LPAD avec un HP de medium ou aigu, à des fins d'atténuation du niveau général du HP en question

J'éviterais d'en mettre une en série avec un HP de grave, sauf vouloir redonner artificiellement du "gras" à une charge trop courte en bas et vraisemblablement mal dimensionnée et/ou mal accordée (le pis-aller).
On gagne en extension en bas certes mais aussi en "bavosité" (signe du désamortissement de la liaison ampli-HP, on perturbe le contrôle de la source).

Pour concevoir des filtres passifs rationnels on commence en général par linéariser la courbe d'impédance du haut-parleur afin d'éviter sa remontée dans l'aigu, de façon à ce qu'un filtre "de base" puisse déjà prendre place et donner une coupure réaliste (on affine après). JMLC insistait là dessus, et je me souviens aussi c'était un chapitre important dans le livre de Vance Dickason sur les haut parleurs (que j'avais acheté mais malheureusement oublié dans un train ... Crying or Very sad )

Cordialement
.

_________________
Impact des câbles USB ? - Page 9 Button mon lecteur audio
narshorn
narshorn
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 417
Date d'inscription : 13/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  lamouette Sam 29 Mai 2021 - 20:03

j'évites d'en mettre une seule dans mes filtres. Mais ça veut dire qu'il faut bien sélectionner ses HP , pas toujours évident.
Moi aussi comme tout le monde je fais des calculs , mais ça fini presque à chaque coup modifié à l'oreille  . Déjà pour choisir la bonne fréquence de coupure c'est toujours l'oreille qui a raison chez moi.

lamouette
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 339
Date d'inscription : 08/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Impact des câbles USB ? - Page 9 Empty Re: Impact des câbles USB ?

Message  narshorn Sam 29 Mai 2021 - 21:18

lamouette a écrit:j'évites d'en mettre une seule dans mes filtres. Mais ça veut dire qu'il faut bien sélectionner ses HP , pas toujours évident.
Moi aussi comme tout le monde je fais des calculs , mais ça fini presque à chaque coup modifié à l'oreille  . Déjà pour choisir la bonne fréquence de coupure c'est toujours l'oreille qui a raison chez moi.

Il y a une très grosse différence de réalisation entre une base de calcul de filtrage théorique
(tels les calculateurs en ligne comme [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ou [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
et une simulation de filtrage dans Xsim ou VituixCad2, qui eux prennent en charge la courbe d'impédance réelle des HPs et leur réponse acoustique vraie (module et phase).
Je préfère nettement la 2ème approche Razz

Cordialement
.

_________________
Impact des câbles USB ? - Page 9 Button mon lecteur audio
narshorn
narshorn
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 417
Date d'inscription : 13/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum