Condensateur de découplage

3 participants

Aller en bas

Condensateur de découplage Empty Condensateur de découplage

Message  harmonique131 Jeu 10 Aoû 2023 - 9:12

J'imagine que cette appellation de condensateur de lissage est impropre mais je ne sais pas comment l'appeler autrement.

Sur mon Wilsenton R300, le constructeur à porter un condensateur de 0,33 uF sur le condensateur principal d'alimentation de 330 uF.

Je suis en train de revoir cette alimentation qui pose d'énormes problèmes à nombre d'utilisateurs de cet appareil.

Le nouveau schéma adopté comporte deux condensateurs (tubes choisis 5AR4 et non 274B indiqués sur le schéma qui sont ceux d'origine, avant modification de l'alimentation) de 20 uF (et non 22 uF)  puis de 100 uF. Le troisième condensateur de 220 uF est en fait placé sur une carte d'alimentation par le constructeur.

Je me pose donc la question d'utiliser ou non  un ou deux condensateurs de 0.33 uF sur l'un ou / et l'autre des deux premiers condensateurs. Cette technique semble avoir des avantages et des inconvénients que je ne connais pas. Merci infiniment de me donner votre avis.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Condensateur d'origine de 330 uF qui sera retiré avec son condensateur de lissage :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Belle journée à tout le monde.


Dernière édition par harmonique131 le Ven 11 Aoû 2023 - 2:24, édité 1 fois
harmonique131
harmonique131
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 166
Date d'inscription : 16/05/2019
Age : 67
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Condensateur de découplage Empty Re: Condensateur de découplage

Message  fyl Jeu 10 Aoû 2023 - 11:00

harmonique131 a écrit:J'imagine que cette appellation de condensateur de lissage est impropre mais je ne sais pas comment l'appeler autrement.

Compensation d'impédance. Un condensateur a une inductance propre qui fait remonter son impédance avec la fréquence. Placer un ou plusieurs plus petits condensateurs en parallèle permet en théorie de compenser celle-ci. En pratique, ne sert en général pas à grand chose objectivement comme subjectivement et peut même avoir des effets négatifs.

Je suis en train de revoir cette alimentation qui pose d'énormes problèmes à nombre d'utilisateurs de cet appareil.

J'ai rarement vu une alimentation aussi mal foutue, qui cumule à peu près toutes les erreurs à ne pas commettre. Deux 274B (ou prétendues telles) en parallèle attaquant via une diode silicium une structure CLC avec un condo de 100 µF suivi d'une self de 1,5 H et d'un autre condo de 330 µF. Courant limité par une 10R sur les enroulements et une autre par branche avant la 1N4007 (je présume).

Le nouveau schéma adopté comporte deux condensateurs (tubes choisis 5AR4 et non 274B indiqués sur le schéma qui sont ceux d'origine, avant modification de l'alimentation) de 20 uF (et non 22 uF)  puis de 100 uF. Le troisième condensateur de 220 uF est en fait placé sur une carte d'alimentation par le constructeur.

La "nouvelle" version est un poil mieux foutue et ne devrait pas être aussi problématique que l'originale. Mais l'ampli est un SE de 300B stéréo qui doit sucer 150 mA, une seule 274B/5U4G, spécifiée à 225 mA, suffit et bien utilisée donnera de bien meilleurs résultats qu'une GZ34/5AR4, beaucoup plus dure et mieux adaptée à du push-pull de bonne puissance. Surtout avec une 50R en série, qui réduit à néant la faible impédance plaque des valves.

Et si on veut une meilleure marge de sécurité et accepter plus de courant (donc plus de capacitance possible), une 5U4GB sera imbattable si le transfo peut sortir proprement 3 A pour la chauffe.

Je me pose donc la question d'utiliser ou non  un ou deux condensateurs de 0.33 uF sur l'un ou / et l'autre des deux premiers condensateurs.

Je dirais non. Mieux vaut prévoir un condo film de qualité, genre 40/50 µF, placé au plus près des anodes des 300B. Du Kemet C4AQ 45 µF/800 V coûte une douzaine d'euros, aucune raison de se priver.
fyl
fyl
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1417
Date d'inscription : 13/06/2021

Revenir en haut Aller en bas

Condensateur de découplage Empty Re: Condensateur de découplage

Message  harmonique131 Jeu 10 Aoû 2023 - 11:08

fyl a écrit:
harmonique131 a écrit:J'imagine que cette appellation de condensateur de lissage est impropre mais je ne sais pas comment l'appeler autrement.

Compensation d'impédance. Un condensateur a une inductance propre qui fait remonter son impédance avec la fréquence. Placer un ou plusieurs plus petits condensateurs en parallèle permet en théorie de compenser celle-ci. En pratique, ne sert en général pas à grand chose objectivement comme subjectivement et peut même avoir des effets négatifs.

Je suis en train de revoir cette alimentation qui pose d'énormes problèmes à nombre d'utilisateurs de cet appareil.

J'ai rarement vu une alimentation aussi mal foutue, qui cumule à peu près toutes les erreurs à ne pas commettre. Deux 274B (ou prétendues telles) en parallèle attaquant via une diode silicium une structure CLC avec un condo de 100 µF suivi d'une self de 1,5 H et d'un autre condo de 330 µF. Courant limité par une 10R sur les enroulements et une autre par branche avant la 1N4007 (je présume).

Le nouveau schéma adopté comporte deux condensateurs (tubes choisis 5AR4 et non 274B indiqués sur le schéma qui sont ceux d'origine, avant modification de l'alimentation) de 20 uF (et non 22 uF)  puis de 100 uF. Le troisième condensateur de 220 uF est en fait placé sur une carte d'alimentation par le constructeur.

La "nouvelle" version est un poil mieux foutue et ne devrait pas être aussi problématique que l'originale. Mais l'ampli est un SE de 300B stéréo qui doit sucer 150 mA, une seule 274B/5U4G, spécifiée à 225 mA, suffit et bien utilisée donnera de bien meilleurs résultats qu'une GZ34/5AR4, beaucoup plus dure et mieux adaptée à du push-pull de bonne puissance. Surtout avec une 50R en série, qui réduit à néant la faible impédance plaque des valves.

Et si on veut une meilleure marge de sécurité et accepter plus de courant (donc plus de capacitance possible), une 5U4GB sera imbattable si le transfo peut sortir proprement 3 A pour la chauffe.

Je me pose donc la question d'utiliser ou non  un ou deux condensateurs de 0.33 uF sur l'un ou / et l'autre des deux premiers condensateurs.

Je dirais non. Mieux vaut prévoir un condo film de qualité, genre 40/50 µF, placé au plus près des anodes des 300B. Du Kemet C4AQ 45 µF/800 V coûte une douzaine d'euros, aucune raison de se priver.

OK merci Cool

_________________
SOtM sMS 200 Ultra + SPS 500 - Analysis Plus Purple USB - SOtM TX-USB  + alim. linéaire - Curious USB Link - Matrix X-SPDIF2 - Musical Paradise MP DX- Neotech Nei-3001 MkII - FEZZ Mira Ceti 300b -  Furutech TCS31 - Zavfino Prima OCC MkII - TOTEM Sttaf.
harmonique131
harmonique131
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 166
Date d'inscription : 16/05/2019
Age : 67
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Condensateur de découplage Empty Re: Condensateur de découplage

Message  francis ibre Jeu 10 Aoû 2023 - 11:28

Bonjour à tous,

pour compléter l'excellente réponse de Fyl, je voudrais préciser deux ou trois choses :

- le terme correct pour le "petit" condensateur de 0,33 µF "ajouté" sur le gros chimique est : condensateur de découplage.
Il prend en effet le relais à partir d'une certaine fréquence, quand le gros chimique n'est plus capable de jouer son rôle, à cause de son inductance comme l'a expliqué Fyl.

Problèmes :
1 - le gros chimique commence à montrer ses limites en général vers 5-10 kHz (selon le type et la qualité), sauf pour les versions faibles impédance (ceux qu'on trouve dans les alimentations à découpage). Mais les chimiques haute-tension ne sont pas de ce genre !
Si on veut associer en parallèle un second condensateur, qui doit prendre le relais vers 5-10 kHz, alors il faut que ce condensateur montre une impédance inférieure à celle du chimique à cette fréquence !
Disons donc en gros moins de 1 ohm à 10 kHz en étant gentil : ça nous fait 16 µF... pas 0,33...

Avec 0,33 µF on obtient une impédance d'alimentation qui commence à monter dès 5-10 kHz pour culminer à plusieurs ohms quelque part vers 50 à 100 kHz, puis qui redescend au*-delà grâce à l'intervention du petit 0,33 µF.
Une impédance qui monte puis descend, ça s'appelle une résonance !
On fait donc une alimentation qui résonne à quelques dizaines de kHz, et ce n'est pas bon du tout...

2 - le fait que l'impédance du gros chimique soit montante est gênant, parce qu'il ne peut donc pas fournir les courants modulés aux fréquences élevées. Mais c'est le CIRCUIT alimenté qui a donc besoin d'un condensateur de découplage, et pour être efficace il devrait être placé près du circuit concerné, et non sur le chimique qui est souvent assez "loin"...
Découpler un chimique est une grosse erreur (propagée depuis des lustres), c'est le circuit alimenté qu'on doit découpler !

De plus, lorsqu'on s'intéresse au chimique de tête de filtre, le premier juste après la valve, il est néfaste de diminuer son impédance : le courant pulsé demandé à la valve devient alors plus pointu, et le bruit rayonné augmente (champ rayonné par le transfo, et les câbles jusqu'au condo), c'est contre-productif.
Pour les mêmes raisons, on ne met pas un condensateur faible impédance en tête de filtre, mais un modèle LL (long life) ou HT (high temperature) afin d'obtenir une durée de vie intéressante sous courant pulsé.

L'alimentation de cet ampli est à repenser totalement...

Francis

francis ibre
Membre éminent
Membre éminent

Messages : 2728
Date d'inscription : 07/03/2019
Localisation : à côté de ses pompes

Revenir en haut Aller en bas

Condensateur de découplage Empty Re: Condensateur de découplage

Message  fyl Jeu 10 Aoû 2023 - 15:39

Si vous voulez vraiment optimiser le truc (joyeusement déconnant mais impec côté topologie, donc pouvant constituer une excellente base), il faudrait un schéma complet et les mesures des transfos (alim & sortie).

fyl
fyl
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1417
Date d'inscription : 13/06/2021

Revenir en haut Aller en bas

Condensateur de découplage Empty Re: Condensateur de découplage

Message  harmonique131 Ven 11 Aoû 2023 - 2:15

Bonsoir et merci infiniment à Francis et vous tous pour ces clarifications bien utiles..

Hélas, le constructeur refuse  de divulguer le schéma de ses amplificateurs, ce qui n'aide pas.

De plus, au moment où j'avais effectivement le projet de m'intéresser à la refonte de l'alimentation, j'ai une opportunité sur un autre appareil, un FEZZ audio Mira Ceti 300b. Il me tente bien !

Mais je ne mettrai en vente le Willsenton R300 qu'avec la garantie que son acquéreur aura acquis un appareil sans défaut rédhibitoire majeur au niveau de l'alimentation, c'est pourquoi je souhaite le modifier le mieux possible.

L'alimentation actuelle sur mon exemplaire est très différente car les tubes redresseurs sont directement connectés au condensateur de 330 uF + celui de 0.33 uF, puis se dirige vers le starter, puis une carte d'alimentatiom équipée en autre, s'un condensateur de 220 uF.  

Le but est donc de revoir ce circuit en s'inspirant du schéma communiqué ci-dessus qui n'est qu'un correctif suggéré par un membre d'un forum de bonne volonté.

Je peux donc à la rigueur effectuer des changements simples, mais pas en profondeur. Je n'en ai d'ailleurs pas les compétences.

Cependant vos commentaires sont extrêmement éclairants sur ce que je pressentais sur la conception de l'alimentation par le constructeur, au moins la version que je possède, car elle a été modifiée à plusieurs reprises par Willsenton, qui envisage d'ailleurs de la revoir à nouveau, conscient de cette lacune (les ventes sont stoppées en attendant les modifications).

Un grand merci à vous tous et excellente journée.

Jean-Louis.
harmonique131
harmonique131
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 166
Date d'inscription : 16/05/2019
Age : 67
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum