Notions de base sur la Class D

Aller en bas

Notions de base sur la Class D Empty Notions de base sur la Class D

Message  tron_ic le Dim 15 Mar 2020 - 11:56

Bonjour à tous,

J'ai me suis demandé comment je pouvais aborder ce sujet intéressant et en faire un petit survol. J'ai commencé par mettre en ordre quelques idées puis j'ai cherché différentes informations afin d'illustrer ce sujet.

Vlà que je tombe sur un très bel article de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sur le sujet. Facile à lire il regroupe à lui seul les différentes notions principale sur ce genre d'appareils.

Les amplificateurs classe D (aussi appelé numérique) adoptent une approche toute différente des amplis qui amplifient un signal analogique. En effet, il fonctionnent plutôt comme une alimentation à découpage.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ci-dessus, un amplificateur de classe D convertit l'entrée analogique en forme d'onde PWM pour activer ou désactiver complètement des commutateurs FET. Le filtre passe-bas de sortie récupère la forme d'onde analogique au niveau du haut-parleur.

L'amplificateur de classe D convertit le signal analogique d'entrée en forme d'onde à modulation de largeur d'impulsion (PWM). La forme d'onde PWM active ou désactive complètement l'étage de sortie du FET push-pull à chaque impulsion. Lorsqu'un FET est actif, le courant qui le traverse est élevé, mais la tension qui le traverse est très basse.

La puissance est donc dissipée uniquement lors des courtes transitions entre les états activés et désactivés. De même, lorsqu'un FET est inactif, la tension qui le traverse est élevée, mais le courant qui le traverse est presque nul. Encore une fois, il existe une dissipation de puissance uniquement lors des transitions d'état.

La conversion de la forme d'onde analogique en forme d'onde PWM se fait en appliquant la forme d'onde analogique à l'une des entrées d'un comparateur tandis qu'une forme d'onde triangulaire ou en dent de scie, à la fréquence de commutation souhaitée, est appliquée à l'autre entrée (Figure 1).

La trace du haut représente la forme d'onde d'entrée, ici une onde sinusoïdale de 10 kHz, appliquée à l'une des entrées d'un comparateur. La trace du milieu est une onde triangulaire de 250 kHz qui est appliquée à l'autre entrée du comparateur. La sortie du comparateur est la forme d'onde PWM représentée par la trace du bas. La largeur d'impulsion varie en fonction de l'amplitude du signal d'entrée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Figure 1 : La création d'un signal PWM à partir de l'entrée analogique nécessite le signal d'entrée (en haut) et une fonction triangulaire ou en dent de scie (au milieu) Les deux sont ensuite appliqués aux entrées d'un comparateur pour produire un signal PWM avec des largeurs d'impulsion qui varient en fonction de l'amplitude du signal d'entrée (en bas)

La sortie de l'étage de puissance push-pull du FET est également un signal PWM. Il est appliqué à un simple filtre passe-bas inductance/condensateur (L-C) pour récupérer la forme d'onde analogique amplifiée. La fréquence de l'onde triangulaire doit être beaucoup plus élevée que la fréquence de coude du filtre passe-bas.

À la place de la technologie PWM, on peut également utiliser la modulation d'impulsion-densité (PDM). La modulation PDM utilise une série d'impulsions rectangulaires courtes, dont la densité varie en fonction de l'amplitude de l'entrée analogique. Ces impulsions sont générées grâce à une modulation Sigma-Delta.

Le gain d'un amplificateur de classe D est sensible aux tensions de bus. Même s'il présente un faible taux de réjection de l'alimentation, il est corrigé grâce à l'utilisation d'une contre-réaction au niveau de l'amplificateur. Ce mode de fonctionnement est illustré dans le schéma fonctionnel de la Figure 2, où une contre-réaction est dérivée de l'entrée du filtre.

L'avantage clé d'un amplificateur de classe D est son très haut rendement, qui s'élève à environ 90 %. C'est beaucoup mieux que son plus proche rival analogique, l'amplificateur de classe AB, qui offre un rendement de 50 à 70 %.

Ce haut rendement permet une taille physique plus petite, voire l'élimination des dissipateurs thermiques et des ventilateurs. En ce qui concerne les dispositifs portables, un plus haut rendement se traduit par une durée de vie batterie plus étendue. Le rendement varie directement en fonction des niveaux de puissance de sortie et diminue avec la réduction de la puissance.

Topologies des amplificateurs de classe D

Deux topologies sont généralement utilisées pour les amplificateurs de classe D. La plus simple est le circuit en demi-pont illustré à la Figure 2.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Figure 2 : Deux topologies fréquemment utilisées pour les amplificateurs de classe D sont la configuration en demi-pont et la configuration en pont complet.

La topologie en pont complet, connue sous le nom de BTL, offre une puissance de sortie plus élevée pour les mêmes tensions d'alimentation que la configuration en demi-pont. Avec le demi-pont, l'entrée du filtre oscille entre les rails d'alimentation positifs ou négatifs, tandis que le circuit BTL permet d'appliquer la charge entre les rails positifs et négatifs tout en doublant la tension appliquée à la charge, ce qui multiplie par quatre la sortie de puissance. Le fonctionnement BTL permet également d'utiliser une seule alimentation unipolaire.

Amplificateurs de classe D sans filtre

Avec le système de commutation traditionnel de classe D, appelé modulation AD, le rapport cyclique module la forme d'onde rectangulaire de manière à ce que sa valeur moyenne corresponde à la tension du signal analogique d'entrée. Les sorties BTL se complètent.

Il n'y a pas de contenu significatif de commutation de mode commun dans la sortie. Toutefois, il existe une tension CC de mode commun en raison de la valeur moyenne de la commutation PWM. Étant donné que ce niveau de tension CC est appliqué de chaque côté de la charge, cela n'entraîne aucune dissipation de puissance supplémentaire.

En l'absence d'entrée, l'amplificateur commute à sa fréquence PWM nominale avec un rapport cyclique de 50 % appliqué à la charge. Cela entraîne une circulation de courant et une dissipation de puissance considérables au niveau de la charge.

Le filtre L-C est nécessaire pour réduire le courant à une simple « ondulation » et ainsi renforcer le rendement. Plus ce courant ondulé est faible, plus le rendement est élevé, grâce à la réduction de la dissipation au niveau de la charge et à la réduction des pertes de conduction RDS(on) au niveau des FET de sortie.

Un autre schéma de modulation, souvent appelé modulation BD ou sans filtre, utilise un système de commutation qui module le rapport cyclique de la différence des signaux de sortie pour que sa valeur moyenne corresponde au signal analogique d'entrée.

En cas d'inactivité, les sorties BTL sont en phase, elles ne se complètent plus. Ainsi, il n'y a aucune différence de tension au niveau de la charge, ce qui réduit la consommation au repos sans avoir à utiliser un filtre.

La modulation BD présente une grande part de contenu de monde commun dans sa sortie. Pour récupérer le signal audio, ce schéma de modulation dépend de l'inductance intrinsèque du haut-parleur et de la caractéristique de filtre passe-bande de l'oreille humaine.

Circuits intégrés d'amplificateur de classe D

Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]de Texas Instruments est un amplificateur stéréo de classe D qui offre un rendement > 90 % et prend en charge plusieurs configurations de puissance de sortie, y compris 2 canaux à 50 W dans une charge BTL de 4 Ω à 21 V. D'autres modèles de la gamme prennent en charge 2 canaux à 30 W dans une charge de 8 Ω à 24 V, et 2 canaux à 15 W dans une charge de 8 Ω à 15 V. Seul le dispositif à la puissance la plus élevée nécessite un dissipateur thermique.

Ces dispositifs prennent en charge des fréquences de commutation jusqu'à 1,2 MHz avec évitement AM pour empêcher toute interférence. Une commande d'entrée unique permet de choisir des schémas de modulation AD ou BD.

Ils incluent des circuits intégrés d'autoprotection, notamment pour la protection contre la surtension, la sous-tension, la surchauffe, la détection CC et les courts-circuits avec génération de rapports d'erreurs. Vous trouverez ci-dessous une configuration typique utilisant l'outil de simulation [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de TI


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Figure 2 : Simulation pour l'amplificateur stéréo de classe D TPA3116D2DADR de TI montrant les formes d'ondes de sortie brute (VM3) et filtrée (VM1) pour la modulation BD

Le circuit utilise une seule alimentation de 12 V et présente un niveau de puissance de sortie de 12,5 W dans 4 Ω. L'oscilloscope virtuel indique la sortie numérique brute (VM3) et la sortie filtrée (VM1).

Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de TI constitue une mise à niveau des performances de la série TPA3116D2. Le dispositif présente un brochage compatible avec l'ancien circuit intégré et offre une amélioration majeure qui réduit le courant de repos de 70 % grâce à un schéma de modulation hybride exclusif. Ce schéma réduit le courant de repos à de faibles niveaux de puissance afin de prolonger l'autonomie de la batterie.

Un fonctionnement basse consommation nécessite une conception plus minutieuse des amplificateurs de classe D. Comme indiqué précédemment, le rendement est proportionnel au niveau de puissance, et de faibles niveaux de puissance entraînent généralement une réduction du rendement.

Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de TI  est un amplificateur stéréo de class D de 1 W par canal. Il s'agit de la troisième génération de conception de classe D. Il présente un courant d'alimentation plus faible, un seuil de bruit plus bas et un rendement amélioré.

Conçu autour du schéma de modulation sans filtre de classe D, il ne nécessite pas de filtre de sortie, ce qui permet au concepteur de faire des économies sur certaines pièces et de gagner de l'espace sur la carte. Il peut délivrer plus de 1 W par canal dans 8 Ω avec une alimentation de 5 V.

Une conception de référence est disponible en tant que carte d'évaluation, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], pour créer un amplificateur audio de classe D plug-and-play (Figure 6).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Salutations. Tony

_________________
Imagine ce que tu désires, souhaite ce que tu imagines et tu finiras par créer ce que tu veux !
tron_ic
tron_ic
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1538
Date d'inscription : 02/03/2019
Localisation : Switzerland

https://officina-tron-audio.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Notions de base sur la Class D Empty Re: Notions de base sur la Class D

Message  Gilles le Dim 15 Mar 2020 - 13:03

Bonjour Tony,

J'ai essayé cette technologie, une THD aussi élevé dans les aigus est audible.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour avoir essayer le TPA3116 et TDA 7498 (que j'ai encore, 3 modules), à l'écoute le TDA 7498 est meilleur que le TPA 3116.

Cette techno reste assez moyenne dans l'ensemble.

Si toutefois, tu as des idées pour améliorer cet techno qui reste intéressante sous 200 Hz, je suis partant pour faire chauffer le fer !!!

Cdt. Gilles

_________________
DIY  Cave : Oberton 15B500 99 db + compression Mac Mah Mot2 1" titane 105 db + pavillon Cerwin Vega + sub infraflex moteur
                Europsonic TS-30/600pro modifié
                Ampli Rega EXS "Monstre" Jean Hiraga (merci Jeans) + préampli Sony TAE-77-ES (merci jeans) + ampli Monacor Sam 200 D / coupure 44 Hz
                (infraflex) + PC AMD kabini 5350 + dac à 20 balles + filtre

DIY Séjour: tête baffle plan Europsonic TS-30/300 + compression Mac Mah Mot2 1" titane 105 db + caisson AB15 + Berhinger A 500 +
                DAC M-Audio + CD + vinyle + PC Ryzen 7 1700/GTX 1050/HD 7950
Gilles
Gilles
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 278
Date d'inscription : 10/12/2019
Age : 56
Localisation : parc naturel du Verdon

Revenir en haut Aller en bas

Notions de base sur la Class D Empty Re: Notions de base sur la Class D

Message  tron_ic le Jeu 30 Juil 2020 - 15:02

Bonjour Gilles,

Merci de ton retour sur ce point.

Gilles a écrit:...à l'écoute le TDA 7498 est meilleur que le TPA 3116.
Ok je prends note ! Wink
Pour info ici le pdf du chip [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Gilles a écrit:..cet techno qui reste intéressante sous 200 Hz,
Oui en effet c'est ce que je pense aussi. D'ailleurs je recherche un appareil dans ce sens pour alimenter en stéréo le registre grave de mes Baffle Plan voir fil dédié ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Salutations. Tony

_________________
Imagine ce que tu désires, souhaite ce que tu imagines et tu finiras par créer ce que tu veux !
tron_ic
tron_ic
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 1538
Date d'inscription : 02/03/2019
Localisation : Switzerland

https://officina-tron-audio.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum