7 décembre, 7 grammes de musique.

Aller en bas

7 décembre, 7 grammes de musique. Empty 7 décembre, 7 grammes de musique.

Message  jean-jacques Bacquet le Sam 7 Déc - 10:21

7 grammes c'est la masse mobile de notre plus petit haut-parleur : le 13cm qui équipe nos D 36.
Du coup on a eu envie de vous parler membrane et masse mobile.

La masse mobile, c'est la partie du haut-parleur qui se déplace. Elle est composée généralement d'une bobine sur laquelle on colle une membrane. Pour éviter que la membrane en mouvement se désaxe, elle est maintenue par une suspension du côté visible, et par un spider en dessous (invisible quand le HP est monté dans une caisse)

7 décembre, 7 grammes de musique. 7karte10

Grâce à la bienveillance et à la curiosité scientifique de Michel Visan puis d'Olivier (Davis Acoustic), nous avons pu fabriquer de nombreux prototypes, strictement identiques, en ne variant qu'un seul paramètre à la fois : Sujet du jour, le matériau des membranes.

Grâce à cette expérience, nous avons pu constater qu'il n'y avait pas un matériau systématiquement supérieur aux autres : Par exemple, nous avons aimé la neutralité du papier sur le 13cm. Mais passé à 17cm, nous avons préféré la membrane en carbone. Le Kevlar nous a plu sur un diamètre de 21cm et arrivés au 30cm, c'est à nouveau le papier qui s'est imposé.

Mais qu'est ce qui guide notre choix ? Comment peut-on dire qu'un matériau est supérieur à un autre ? Sur d'excellents HP, on ne remarquera rien à la mesure, à ce niveau de finesse il faut travailler à l'oreille. Le meilleur matériau est celui qui n'ajoutera aucun signature sonore. Avec l'habitude et une oreille entrainée, on arrive à différencier un bruit de papier, de carbone, de céramique... Longues écoutes et test A-B. Si à l'aveugle on ne devine pas de quel matériau il s'agit, qu'on ne ressent aucune gêne spéciale et qu'on n'entend rien d'autre que le timbre naturel des instruments, c'est qu'on a trouvé le bon !

Cependant, il ne faudrait pas croire que ceci est une recette que l'on peut décliner à l'infini. Si ces matières ont été retenues dans notre gamme, c'est parce que le rapport entre leur poids, leur forme, leur rigidité, la taille de la bobine, la force du moteur, la forme du spider auquel nous les avons mariées, était le meilleur.
En redessinant le HP, à surface égale, une autre matière pourrait avoir notre préférence.

De même que Stradivarius maniait l'art du vernis pour apporter la dernière touche à la sonorité de ses violons... nous avons élaboré divers traitements de membranes qui nous offrent un degré supplémentaire de réglage pour les durcir, assouplir ou les amortir.

Nous avons fait des progrès décisifs quand nous avons commencé à collaborer avec des fabricants de haut-parleurs qui ont accepté de construire des modèles spéciaux sur nos dessins, jusqu'à mettre au point une gamme de Hp Klinger Favre.
(Principalement Davis et PHL, et plus récemment Kartesian)
Là où nous devions auparavant nous contenter de ce qui était disponible dans le catalogue des fabricants, nous avons gagné une liberté d'action phénoménale. De plus, un haut-parleur n'a de sens qu'en fonction de sa caisse, de son filtre et des autres haut-parleurs auxquels il est associé. Donc, notre labo d'acoustique (où nous fabriquons nos filtres-maison) et notre menuiserie sont notre terrain de jeu et d'expérimentation pour créer le meilleur mariage.
Bien sûr, il y a ce que l'on peut calculer et mesurer, mais au final, nous donnons toujours priorité au choix de l'oreille humaine.

7 décembre, 7 grammes de musique. 7karte11
jean-jacques Bacquet
jean-jacques Bacquet
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 40
Date d'inscription : 29/03/2019
Age : 74
Localisation : Saint Dié des Vosges

http://klingerfavre.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum