Help Ongaku clone

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  tron_ic le Dim 2 Juin - 12:26

Bonjour Trappeur,
trappeur a écrit:...on peut changer de mode bien sûr, à condition de s'apercevoir qu'on change de mode et de savoir de quel mode il s'agit,
J'ai simplement fait une suggestion de circuit qui supprime la liaison directe et améliore l'ensemble. Tu as ensuite exprimé le fait qu'on ne pouvait pas et que c'était pas simple. D'où nos échanges (constructif je pense). Je te rappelle également que tu m'à prêté assez vite une méconnaissance du sujet pour me renvoyer à plusieurs reprise à mes cours. Si il te plaît de penser que je ne connais pas le sujet ou que je ne saurait pas les exploiter libre a toi.

trappeur a écrit:ce que tu avais raté me semble t il ??
Non, je n'ai rien raté ce n'était tout simplement pas le sujet.

trappeur a écrit:Pour le regarder encore un peu histoire de comprendre comment il fonctionne.
Tu sembles savoir comment il fonctionne et la théorie c'est très bien ! En pratique tu pourrais peut être faire quelques mesures et comparatif des 2 modes de connections pour faire quelques intéressantes constations sur la disto, BP, etc..

trappeur a écrit:Mais je ne veux pas insister , si tu veux m'expliquer que tu avais tout prévu je veux bien te croire.
Je ne peux prévoir l'imprévisible !

Je te rappelle pour conclure notre discussion sur ce point que ce n'est pas moi qui est dit " on ne peut pas " ou " c'est pas aussi facile de " alors que comme je l'ai montré c'est le cas !  J'avoue honnêtement que je n'ai pas compris pourquoi quelqu'un d'expérience comme toi n'à pas compris le sens ou la démarche de mon propos sur ce sujet.

J'ai plaisir à penser qu'il y à eu diverses incompréhensions et puis l'humeur, le machin ou le truc bref tu m'aura compris c'est pas très important. Continuons donc à nous faire plaisir en écoutant et en partageant autour de notre passions communes et nos réalisations ! Very Happy

Meilleures salutations. Tony

p.s
Et puisqu'il était question de Srpp et de liaison indirecte voici un schéma très intéressant...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mon conseil nr 1 pour une réalisation éventuelle (double-mono ou intégré) serait d'employer selon la configuration choisie 1 ou 2 transfos dédié au chauffage des DHT. Un enroulement supplémentaires de 6,3Vac serait le bienvenu et permettrait au chauffage dissocié des triodes supérieures et inférieures.
tron_ic
tron_ic
Membre expérimenté
Membre expérimenté

Messages : 441
Date d'inscription : 02/03/2019
Localisation : Switzerland

https://officina-tron-audio.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  OYDES2 le Dim 2 Juin - 13:28

Bonjour,

Je le connais bien ce schéma de double SRPP pour l'avoir monté.
J'avais aussi essayé sa variante car MJ avait publié pas mal de schéma de ce type avec 2 SRPP.
Le second qui me vient à l'esprit était avec des ECC32, à la résistance interne plus élevée.
Au final j'avais trouvé le rendu un peu trop 'rond', enrobé.

J'avais eu un rendu avec plus de spontanéité avec une attaque de la grille de la 211 par la cathode du tube précédent.

Au final, le schéma de l'Ongaku est une bonne approche de ce que je pourrais refaire avec une 211.
Je dois écouter un ONGAKU/Kondo dans quelques temps, pas dans un salon hifi mais sur un système que je connais.

Oydes

OYDES2
Membre
Membre

Messages : 37
Date d'inscription : 04/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  trappeur le Dim 2 Juin - 16:10

Salut Tony,

Tu as raison sur ce point: restons calmes et mesurés (!)
Il y a sûrement eu incompréhension et je pense des deux côtés.
Je me suis exprimé un peu rapidement et catégoriquement je te l'accorde.

Mais il faut tout de même clarifier :

J'ai très bien compris ce que tu voulais faire pour éliminer la liaison directe, c'est un cas de figure qui se présente régulièrement et qui entraîne généralement deux choses :

  1. le calcul d'un circuit de polarisation de l'étage aval puisque la suppression de la liaison directe entraîne la disparition de cette polarisation

  2. la modification de la valeur de la charge dynamique de l'étage amont puisqu'on lui ajoute en // la R de grille qu'on ajoute à l'étage aval, et on peut tout à fait prendre en compte cette modif et la compenser.

Mais dans le cas qui nous occupe il y a bien plus que ça , ce SRPP sans charge (ou plutôt avec charge infinie d'ailleurs) a un fonctionnement très particulier (tu as bien remarqué qu'il n'est pas polarisé de manière habituelle) et la modification (classique) que tu envisages va perturber son fonctionnement.

C'est sur ce point que je voulais attirer ton attention car je pense que tu es passé à côté , sinon tu en aurais parlé. (tu as quand même paru surpris par le fait qu'il fonctionne à courant constant et que c'est précisément ce qui va être modifié si tu ajoute une liaison RC)

C'est d'ailleurs une excellente idée que ce SRPP en liaison directe car les qualités du SRPP sont bien mieux préservées qu'avec une liaison RC.

C'est la première fois que je vois ce cas en dehors du double SRPP Gomez où le premier est en liaison directe avec le second qui lui est en liaison RC classique , ce qui préserve aussi les qualités du SRPP mais qui consomme 4 triodes. Personnellement je conserverai cette liaison directe car elle est correctement sécurisée par la polar auto de l'étage suivant avec une forte valeur de Rk .

A+

trappeur
Membre expérimenté
Membre expérimenté

Messages : 73
Date d'inscription : 02/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  tron_ic le Dim 2 Juin - 22:10

Bonsoir OYDES2, bonsoir à tous

OYDES2 a écrit:J'avais aussi essayé sa variante car MJ avait publié pas mal de schéma de ce type avec 2 SRPP. Le second qui me vient à l'esprit était avec des ECC32, à la résistance interne plus élevée. Au final j'avais trouvé le rendu un peu trop 'rond', enrobé.
Merci de ton avis sur la question. Ceci étant dit, il est très normal qu'il y ait des différences et parfois même de très grandes notamment au sujet des performances sonores ou du ressentit à l'écoute car comme tu le sais cela dépends d'un grand nombres de choses.

Dans l'optique d'une analyse un peu plus objective et précise ou un cadre serais fixé on pourrait sans autres échanger sur les différents points importants impactant les résultats. Comme par exemple les différentes polarisation des étages, des tubes préamplificateur ou pilote employé et bien sûr la config et l'architecture des diverses alimentations ou encore d'autres points ...

La plupart des lecteurs et DIYer's se doutent bien qu'il y à un très grand nombre de possibilités pour réaliser un appareil performant et de qualité. Pour cela il faut bien sûr considérer un budget, certaines compétences et d'autres considérations plus personnelle comme, L'architecture de l'appareil, l'outillage, le design et pour certains la valeur ajoutée de l'objet ainsi finalisé.

J'aurais pu choisir un schéma plus évolué, plus compliqué, offrant de meilleures performances à tous les niveaux mais j'ai choisi celui posté précédemment pour différentes raisons. La première d'entres elles et parce qu'elle utilise une configuration dite " SRPP " aussi bien en préamplification qu'en pilote. La deuxième un peu plus personnelle est que c'est le premier amplificateur à grosse DHT qu'un ami à monté il y à plus de 10 ans déjà !  

Dans un premier temps il à été monté pratiquement à l'identique Tango X10-S compris. Puis son géniteur c'est amusé comme beaucoup d'entres nous avec différentes mesures, changement de composants et bien sur pas mal de tube rolling. Par la suite, il m'avais invité et nous avions fait différentes cessions d'écoutes.

Pour résumer, je peux dire que j'avais bien aimé c'était très agréable, le rendu sonore était emprunt de réalisme et d'ouverture et j'avoue sans peine que sur le chemin du retour l'idée de réaliser un exemplaire m'à bien sûr effleuré l’esprit. Puis faute de temps et aussi parce que je m'amusais avec différentes petites DHT et PP je n'en ai rien fait.  

Quelques années plus tard, il à désossé et remonté son amplificateur dans une version plus évoluée et en double-mono. Il l'utilise toujours aujourd'hui et il en est extrêmement satisfait tant du point de vue sonore que sur la stabilité et la fiabilité. On pourra y revenir si certains lecteurs souhaitent plus de détails.
OYDES2 a écrit:J'avais eu un rendu avec plus de spontanéité avec une attaque de la grille de la 211 par la cathode du tube précédent.
Ce mode à également l'avantage de pouvoir pousser la DHT en A2 et donc d'en tirer plus de puissance ! Pour cela il faut disposer d'une alimentation symétrique de +/- 300Vdc ou plus c'est selon. Pour illustrer ce mode je vous propose un autre exemple avec le très connu amplificateur ATM-211 d'Air Thigt

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

trappeur a écrit:Mais il faut tout de même clarifier... ce qui entraîne généralement deux choses :

le calcul d'un circuit de polarisation de l'étage aval puisque la suppression de la liaison directe entraîne la disparition de cette polarisation
Oui bien évidemment. D'ailleurs je n'ai pas dit ou écrit le contraire.

trappeur a écrit:
Mais dans le cas qui nous occupe il y a bien plus que ça , ce SRPP sans charge (ou plutôt avec charge infinie d'ailleurs) a un fonctionnement très particulier (tu as bien remarqué qu'il n'est pas polarisé de manière habituelle) et la modification (classique) que tu envisages va perturber son fonctionnement.
Je ne vois pas ce que tu entends par " n'est pas polarisé de manière habituelle " ? Alors que pour moi elles le sont.

Les triodes sont raccordées en série puis respectivement polarisée par leurs résistances de cathode. Et puis je ne vois pas trop le pourquoi tu qualifierais de " perturbateur "  l'insertion d'un RC comme je l'ai indiqué dans le schéma car c'est me semble t'il plutôt réducteur. C'est juste un circuit qui offres des propriétés et des performances différentes que l'on exploite justement via la liaison RC.

Autrement dit tu préfères et vente les qualités d'un srpp à liaison directe alors que moi je préfère et privilégie l'inverse. J'ai aucun souci avec ton choix et ne souhaites rallier personne.

Ceci étant dit, dans le  " srpp direct " et à contrario du circuit à couplage RC on ne peut exploiter et considérer ses performances générales qu'avec le couplage direct et le second étage. Il sont et deviennent donc indissociable l'un de l'autre.

Il suffirai donc pour conclure la comparaison de mesurer les deux circuits voir pour ceux que ça intéresse de les simuler pour tirer quelques conclusions objectives.

trappeur a écrit:
C'est d'ailleurs une excellente idée que ce SRPP en liaison directe car les qualités du SRPP sont bien mieux préservées qu'avec une liaison RC.
Pour mon info à quelles qualités particulières tu penses ?

Salutations. Tony
tron_ic
tron_ic
Membre expérimenté
Membre expérimenté

Messages : 441
Date d'inscription : 02/03/2019
Localisation : Switzerland

https://officina-tron-audio.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  Ecossais le Dim 2 Juin - 23:48

Bonsoir Trappeur,
trappeur a écrit:Si tu regardes le schéma original tel qu'il est tu devrais voir que le courant ne peut pas varier si il n'y a pas d'autre chemin de courant
et que ça n’empêche pas les tension de varier , les triodes fonctionnent  à Ip constant. Si tu veux des explications je peux te les donner ou trouver un lien quelquepart.
Je ne veux pas mettre d' huile sur le feu mais si tu avais un peu de temps disponible, moi ça m'interesserai que tu nous explique en détail le fonctionnement de cet étage. L' Ongaku, quoi que l'on puisse lui reprocher est quand même un ampli de référence qui a fait couler beaucoup d'encre.
J'avais beaucoup apprécié la discussion sur l'ampli Silbatone de JC Morrison avec son alimentation à l'envers et cela serait bien intéressant de faire la même chose sur ce schema.

Jean-Noel
Ecossais
Ecossais
Membre expérimenté
Membre expérimenté

Messages : 160
Date d'inscription : 01/03/2019
Localisation : Bonnie Scotland

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  trappeur le Lun 3 Juin - 10:36

Salut à tous ,
Ecossais a écrit:Je ne veux pas mettre d' huile sur le feu...
Y a pas le feu Jean-Noël !!

Quand je me relis je trouve toujours que je pourrais mettre un peu plus de "délicatesse" quand je décris les choses , mais le principal pour moi c'est toujours d'essayer d'être le plus clair possible en employant un vocabulaire précis et qui a été consacré dans les bouquins de référence , et donc d'appeler les choses par leur noms.

Après tout le sujet est tout de même un peu compliqué et on a vite fait d' embrouiller les choses surtout pour ceux qui sont un peu"juste" sur les connaissances de base. Seulement voilà ça prend du temps et parfois je  m'agace un peu  quand c'est imprécis et vague.

Mais je crois que Tony est un gars plutôt cool et qu'il est avant tout passionné . (dis moi si je me trompe Tony!!)

Alor voilà j'ai retrouvé un vieux lien mais qui est une référence : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il y a tout , et du coup c'est un peu long , d'autant plus que le gars est bavard et qu'il n'hésite à rajouter des anectodes au milieu des explications.
Pour ceux qui ne veulent pas tout lire je me fends d'une petite synthèse personnelle :

  1. Les deux triodes sont en série sur l'alimentation , elles partagent donc le même courant de repos

  2. C'est la triode du bas qui reçoit le signal incident

  3. Quand la triode du bas tend à augmenter son courant(suite au signal d'entrée qui entre une alternance positive qui fait augmenter Vg , donc qui fait diminuer Vgk), alors la triode du haut va recevoir sur sa grille une alternance négative qui va lui faire diminuer son courant

  4. Conséquence du point précédent , les swings de courant et de tension sont donc en opposition de phase (ou anti phase pour certains) dans les deux triodes

  5. Les deux points précédents nous amène à une impossibilité s'il n'y a pas d'autre chemin de courant que les deux triodes , le courant ne peux pas varier . C'est le cas du schéma Ongaku. Les triodes fonctionnent à courant constant et le gain est quasiment égal au "µ" des tubes.

  6. S'il y a un autre chemin de courant, comme par exemple une sortie au niveau de la cathode de la triode du haut sous le forme d'une liaison RC, alors les variations de courant deviennent possibles.

  7. Le courant qui prend le chemin de la liaison RC est alors la somme des variations de courant dans chacun des tubes, le courant qui augmente dans le tube du bas s'ajoute au courant qui ne passe plus dans le tube du haut (puisqu'il diminue dans le tube du haut) et les deux courants prennent le chemin de la liaison RC . (c'est le fonctionnement en PP du SRPP)

  8. Quand la variation de courant s'inverse, il diminue en bas alors qu'il augmente en haut, on se retrouve encore dans une nouvelle impossibilité : le tube du bas ne peut pas fournir l'augmentation de courant pour le tube du haut puisqu'il est justement en train de diminuer son propre courant , comment ça peut marcher ??

  9. C'est là qu'on s'aperçoit de l'importance que prend la capacité de la liaison RC , car seule cette capacité peut fournir le courant réclamé par le tube du haut, la qualité de cette capa et sa valeur sont primordiales car elle va fournir le courant de signal une alternance sur deux .

  10. De même , la résistance de la liaison RC n'est pas une simple résistance de fuite car elle constitue la "charge" du SRPP , et sa valeur intervient dans le calcul du gain et même dans la polarisation des deux triodes si on veut que les swings de courant soient symétriques.(voir le détail dans le lien Tubecad)

  11. C'est un circuit finalement assez compliqué tout de même.

Je trouve que le fonctionnement en liaison directe est finalement bien plus simple et largement préférable , mais on peut discuter. Je me demande si finalement ce n'est pas le seul schéma dont on ne peut pas supprimer simplement la liaison directe !!

Bon j'ai pas le temps de me relire si j'ai écrit des bétises je corrigerai plus tard ...

A+

trappeur
Membre expérimenté
Membre expérimenté

Messages : 73
Date d'inscription : 02/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  yann35 le Lun 3 Juin - 15:37

Je pense au moins commencer par mettre en place une résistance de fuite de grille sur le tube d entrée. Cela vous parait bon ? En gros, cette 100k, je la met y ou je je la met y pas...??😜

yann35
Membre
Membre

Messages : 86
Date d'inscription : 01/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  Diafan le Lun 3 Juin - 18:51

Bien-sûr, qu'il faut monter une résistance entre le curseur du potentiomètre et la masse. Tous les appareils que j'ai fabriqués depuis plus de 25 ans en sont équipés.

Si sa valeur est correcte, elle n'apporte ni retranche rien, elle est là juste pour assurer une continuité et une polarisation du tube en cas de mauvais contact interne du potentiomètre. Mais 100K me paraissent un peu faibles vis à vis de la résistance du volume et de la balance. Moi, je mettrais au moins le double.

Patrice
Diafan
Diafan
Membre expérimenté
Membre expérimenté

Messages : 4
Date d'inscription : 08/03/2019
Localisation : Rennes

http://www.diafan.com

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  yann35 le Lun 3 Juin - 19:12

Salut Patrice,

Je vais m empresser de mettre une 270 K ou une 330 K que j ai sous la main, et on verra ... Juste une question: par commodité, puis je mettre cette résistance directement sur le potar, ou dois je la poster impérativement au plus prés de la grille sur le socle noval ??

A+
Yann

yann35
Membre
Membre

Messages : 86
Date d'inscription : 01/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  yann35 le Lun 3 Juin - 20:51

Ah oui ! Par rapport au schéma, j ai bien le potar de volume, mais pas de balance...

yann35
Membre
Membre

Messages : 86
Date d'inscription : 01/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  Ecossais le Lun 3 Juin - 22:59

Merci Trappeur pour tes explications,

Effectivement c'est assez compliqué mais je comprends le sens général même si les détails m'échappent. Je vais essayer de comprendre l'article de ton lien.

@ Yann,
Si tu ouvres ton ampli pour rajouter ces résistances, profites en pour changer aussi les condensateurs de liaison Jensen papier huilé. Ils sont dangereux car pas du tout fiables et s'ils ne sont pas la cause de la panne que tu as aujourd'hui, ils seront la cause de la prochaine.

Jean-Noel
Ecossais
Ecossais
Membre expérimenté
Membre expérimenté

Messages : 160
Date d'inscription : 01/03/2019
Localisation : Bonnie Scotland

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  807se le Lun 3 Juin - 23:48

Bonsoir,

moi j’inverserais les condensateurs de liaison pour voir si il n'y en a pas un qui est défectueux, ou bouger les tubes pour voir si il y a un bon contact. J'ai eu le cas sur mon pré-phono (socle défectueux)

Franz.

807se
Membre
Membre

Messages : 14
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  yann35 le Mar 4 Juin - 8:54

Les condors de liaison ne sont pas des jensen , mais des polypro. Pas de risques je pense de ce côté là 😉. Par contre pour les résistances, j ai finalement trouvé des 270k 1/2 w au tantale que j avais en stock. Ça devrait le faire... mais puis je ou non les souder directement sur le potar? Ou absolument sur le support Noval ?

yann35
Membre
Membre

Messages : 86
Date d'inscription : 01/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  trappeur le Mar 4 Juin - 9:26

Salut à tous ,
@Yann35  :

Je pense , comme les autres je suppose , que tu vas bientôt devoir changer ton potar ...c'est pas le moment de lui souder des résistances dessus !!

Je viens de retrouver le meilleur doc que je connaise sur le SRPP : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

C'est vraiment une super doc , tout est expliqué et détaillé l'auteur a beaucoup recherché et il cite toutes ses références ...et son prénom m'enchante...(je l'ai déjà faite mais c'était sur un autre forum Cool )

A+

trappeur
Membre expérimenté
Membre expérimenté

Messages : 73
Date d'inscription : 02/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  yann35 le Mar 4 Juin - 9:43

Et m....!! Un beau potar quasi neuf 😩

yann35
Membre
Membre

Messages : 86
Date d'inscription : 01/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  tron_ic le Mar 4 Juin - 12:55

Bonjour trappeur, bonjour à tous

trappeur a écrit:...on a vite fait d'embrouiller les choses surtout pour ceux qui sont un peu"juste" sur les connaissances de base.
Tu mentionnes et écris plusieurs fois " courant constant " alors que j'aurais plutôt écris à consommation constante. Je dis ça car certains peut-être par réflexe ou raccourci pourraient penser que le courant est invariable or ce n'est pas le cas. Il varie et avec lui bien sûr la tension au point intermédiaire.

Ceci étant dit je profite de rappeler que l'on exploite en sortie une variation de tension et non de courant car c'est bien une variation de tension qui commande le deuxième étage pas autre chose !

trappeur a écrit:Mais je crois que Tony est un gars plutôt cool et qu'il est avant tout passionné . (dis moi si je me trompe Tony!!)
Oui pas faux et c'est aussi pourquoi presque tout le monde m'aime !  Very Happy

trappeur a écrit:Je trouve que le fonctionnement en liaison directe est finalement bien plus simple et largement préférable , mais on peut discuter.  
En fait il faut bien comprendre que je n'oppose pas l'un ou l'autre mode. J'ai simplement montré qu'il était possible ici de supprimer la liaison directe !

Car la supprimer permettra 1) de dissocier les étages et par conséquent de pouvoir optimiser indépendamment les points de fonctionnement des 2étages. Aussi bien celui d'entrée que celui qui viens après. Ici sur ce schéma Ongaku chaque triode du srpp vois une tension Uak d'env. 100Vdc ce qui impose un potentiel équivalent (à la polarisation) près sur la cathode du tube suivant.

Comme je l'ai dit et écris précédemment l'exploitation et les performances de ce circuit sont indissociable. Autrement dit ils sont interdépendant.

Imaginons maintenant que pour différentes raisons objectives et subjectives on utilise non pas une tension B+ de 200Vdc pour le srpp mais de 400Vdc ! Et bien cela deviendra problématique (Vfk) car le potentiel de cathode de l'étage suivant monte cette fois à 200Vdc ! Dans ce contexte il faudra donc trouver un équilibre ou un compromis pour les 2 étages ce qui est de mon point de vue est  " contraignant " et d'autant plus si on tiens compte des spécificités des tubes employés dans les 2 étages !

A contrario en supprimant la liaison directe on pourra choisir exactement (optimiser) les points de polarisations de chaque étages devenu indépendant en considérant à chaque fois leurs caractéristiques propres et en les exploitant au mieux ! Ce n'est pas le sujet mais dans ces conditions on pourrais par exemple doubler la tension du srpp ! Ce sont quelques unes des raisons qui me font ici privilégier la suppression de la liaison directe.

trappeur a écrit:
Je me demande si finalement ce n'est pas le seul schéma dont on ne peut pas supprimer simplement la liaison directe !!
De mon côté, je me demande pourquoi tu écris ça alors que tu sais bien qu'on peux exploiter les deux modes.

Encore une fois je n'oppose pas l'un à l'autre et une question reste posée : quels seraient d'après toi et les avantages de la liaison directe ici par rapport à une liaison indirecte ?

Pour complèter et rester dans le srpp et aussi dans le but d'étoffer le fil je vous propose de jeter un œil aux [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de Menno Vanderveen dans le cadre d'une réalisation :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Meilleures salutations. Tony
tron_ic
tron_ic
Membre expérimenté
Membre expérimenté

Messages : 441
Date d'inscription : 02/03/2019
Localisation : Switzerland

https://officina-tron-audio.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  trappeur le Mar 4 Juin - 18:28

Salut à tous ,
Salut Tony :
Tron_ic a écrit:Tu mentionnes et écris plusieurs fois " courant constant " alors que j'aurais plutôt écris à consommation constante. Je dis ça car certains peut-être par réflexe ou raccourci pourraient penser que le courant est invariable or ce n'est pas le cas. Il varie et avec lui bien sûr la tension au point intermédiaire.

Ben non , c'est bien courant constant que j'ai voulu dire , je parle bien sûr du cas de la liaison directe où il n'y a qu'un seul chemin de courant , et dans ce cas le courant ne peux pas varier dans les tubes .
Dès qu'un tube tend à faire varier son courant dans un sens , l'autre veut faire varier le sien dans l'autre sens , comme c'est le même courant toute variation est bloquée.Et la compensation est quasi parfaite, le tube du haut s'oppose à toute variation ni plus ni moins,  c'est comme si la droite de charge était horizontale , // à l'axe des tensions au niveau du courant de repos , le gain en tension est égal au µ du tube de commande.
C'est écrit dans toutes les docs qui parle du SRPP , Je te montre ici l'extrait de Tubecad (en bold) :
Tubecad extract a écrit:  At idle we know there is zero difference between top and bottom tube current flow, thus no current is delivered into the load resistance. But if a positive pulse is applied to the bottom tube's grid, its current conduction might increase from 10 mA to 15 mA, while the top triode's current conduction decreases from 10 mA to 5 mA because of the bottom tube's greater conduction through resistor Rak, which forces the top tube's grid negative. The difference between these two currents is 10 mA, which is delivered into the load resistance.
   What if there is no load resistor? In this case, there will be voltage amplification at the output, but no current variation between tubes, for there can be no difference in current draw between top and bottom tubes, as there is only one current path through both tubes. The load resistance defines a second current path, which is available to both tubes.

Qu'est ce qui te gênes la dedans ?? On dirait que tu n'arrives pas à le croire  ??
Et bien sûr la liaison directe transmet bien la commande en tension sur la grille de l'étage suivant.

Et bien sûr on peut supprimer la liaison directe et la remplacer par une liaison CR , mais on y perd sur tous les plans en terme de performance, et surtout il faut recalculer tout l'étage SRPP.
On perd du gain , la résistance de la liaison CR devient la "charge du SRPP" , sa valeur doit être prise en compte dans le calcul des R de polarisation du SRPP, et elle intervient dans le calcul de gain.
De plus le condensateur de liaison introduit une dissymétrie de l'impédance de sortie de l'étage car le chemin du courant (qui va circuler dans la charge et créer la tension de commande ) n'est pas le même selon que l'alternance est positive ou négative . (ça c'est valable pour toutes les liaisons RC) Et en prime c'est la capa de liaison qui devra fournir tout le courant de signal pour l'alternance positive, ce qui est somme toute assez rare dans les étages à tube.
En fait le SRPP en liaison directe est proche de l'étage théorique parfait , et une liaison CR ne fait que le dégrader. C'est exactement pour éviter ça que le SRPP Gomez a été créé. Et ce n'est pas la liaison directe dans son principe qui empêche d'optimiser les points de repos.

Alors oui je suis d'accord il faut surveiller les tensions d'isolement filament cathode , mais dès qu'on choisit de mettre en oeuvre un SRPP on sait qu'on devra le faire, et on prévoit 2 circuits de chauffage qu'on pourra polariser selon les besoins.

Tron_ic a écrit:trappeur a écrit:

Je me demande si finalement ce n'est pas le seul schéma dont on ne peut pas supprimer simplement la liaison directe !!

De mon côté, je me demande pourquoi tu écris ça alors que tu sais bien qu'on peux exploiter les deux modes.
Le mot important dans ce que j'ai écrit c'est "simplement" , parce que dans ce cas précis c'est tout de même assez compliqué à faire , surtout que tu n'es pas sûr d'avoir conserver un gain suffisant après l'opération.

Moi je conserverai cette liaison directe , je ne crois pas qu'on puisse faire mieux en liaison CR , et elle ne pose pas de problème d'emballement à cause de la valeur de la Rk dans l'étage aval.

A+

trappeur
Membre expérimenté
Membre expérimenté

Messages : 73
Date d'inscription : 02/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  yann35 le Mar 4 Juin - 20:53

Bon!!! Juste pour info... Après changement du potar et mise en place de 2 résistances de fuite de grilles de 270k, plus un bruit... ouf!!!

yann35
Membre
Membre

Messages : 86
Date d'inscription : 01/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  yann35 le Mer 5 Juin - 8:00

Et oui, le potar est effectivement mort.?Qu est ce qui a pu le détruire ?

yann35
Membre
Membre

Messages : 86
Date d'inscription : 01/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  trappeur le Mer 5 Juin - 10:16

Salut Yann,

Ben il est peut être mort de vieillesse ? Quel âge avait il donc ? Est ce qu'il fumait beaucoup ?? Shocked

A+

trappeur
Membre expérimenté
Membre expérimenté

Messages : 73
Date d'inscription : 02/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  yann35 le Mer 5 Juin - 11:55

Ben non!!! Il était tout neuf 😟

yann35
Membre
Membre

Messages : 86
Date d'inscription : 01/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  OYDES2 le Mer 5 Juin - 20:43

Parfois, si on chauffe de trop les pattes du potentiomètre avec le fer à souder il peut y avoir des dégâts.

OYDES2
Membre
Membre

Messages : 37
Date d'inscription : 04/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  yann35 le Mer 5 Juin - 21:13

Ceci explique peut-être cela. L'accessibilité à l'intérieur de l'ampli étant ce qu'elle est, j'ai du exagérer sur le fer à souder. En tout cas, je ne vois pas d'autres explications...

yann35
Membre
Membre

Messages : 86
Date d'inscription : 01/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  yann35 le Mer 5 Juin - 21:31

Pour l'instant ça fonctionne (et plutôt très bien), mais je n'exclu pas de remonter cet ampli sur un châssis beaucoup plus aéré. En effet, je pense qu'il y manque quelques éléments tels des galvanomètres . En tout cas, cet ampli a besoin que l'on puisse intervenir facilement à l'intérieur, et aujourd’hui ce n est pas le cas.

yann35
Membre
Membre

Messages : 86
Date d'inscription : 01/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Help Ongaku clone - Page 2 Empty Re: Help Ongaku clone

Message  tron_ic le Ven 7 Juin - 23:58

Bonsoir trappeur, bonsoir à tous

Dans le but d'être plus constructif j'ai commencé par me relire et il semble qu'il y ait eu différentes incompréhensions ou mauvaises interprétations dû à des écrits inexact ou mal explicité. Pour ma part je reconnais avoir écrit une bêtise quand j'ai à tort généralisé et écrit :

Tron_ic a écrit:Avec l'ajout d'un RC on ne modifie pas selon moi le fonctionnement du SRPP d'entrée. On ne fait que dissocier le SRPP & pilote ce qui me semble bénéfique.
Si on y regarde de près tu à raison. Avec l'ajout d'un RC il faut reconnaître que le nouveau srrp ainsi constitué fonctionnera différemment que le mode direct. Donc sorry trappeur sur ce point tu avais raison.

A part ça et en ce qui me concerne je continue de préférer la liaison RC ne serais-ce que pour les raisons déjà évoquées. Mais bon on pourra y revenir et si je trouve du temps j'aimerais bien faire une maquette et faire quelques mesures histoire de voir et comparer quel serait la configuration apportant les meilleures performances objectives.  

D'après moi ces mesures devraient prendre en compte l'ensemble composé puisque c'est celui qu'on exploite au final. Autrement dit un srrp direct couplé à une des triodes 5687 Vs srpp à couplage RC à la triode 5687. Les deux circuits avec bien évidemment des polarisations adaptées.

Pour l'intérêt du fil et aussi pour l'étoffer je rebondis par quelques remarques complémentaires.

trappeur a écrit: Et la compensation est quasi parfaite,
En théorie oui, dans la pratique il faut bien sur trier est apparier les triodes et avoir des Rk identiques !

trappeur a écrit: ...bien sûr on peut supprimer la liaison directe et la remplacer par une liaison CR , mais on y perd sur tous les plans en terme de performance, et surtout il faut recalculer tout l'étage SRPP.
Ici très honnêtement je suis pas convaincu. Seul un exercice pratique avec des mesures pourraient nous en dire plus. Quant à recalculer le srpp comme tu t'en doute c'est pas bien difficile.  

trappeur a écrit: On perd du gain , la résistance de la liaison CR devient la "charge du SRPP" , sa valeur doit être prise en compte dans le calcul des R de polarisation du SRPP, et elle intervient dans le calcul de gain.
Oui bien sûr, mais on peut sans autre compenser et utiliser un autre tube. La versatile 12ax7 par exemple qui sans découplage de cathode procurerai un gain d'environ 45 contre 40. Il est clair cependant qu'on ne se lance pas comme ça en voulant tout modifier. Après tout le DIYer à souhaité reproduire un Ongaku !  Very Happy  

trappeur a écrit: ..En fait le SRPP en liaison directe est proche de l'étage théorique parfait,
Dit comme ça je suis d'accord !

trappeur a écrit: ..et une liaison CR ne fait que le dégrader.
Mhm..Joker !  Very Happy En fait, je suis d'accord avec toi si on considère le circuit srpp seul. Tu as d'ailleurs évoqué les raisons les plus importantes. Mais je continue de penser qu'il faut considérer l'ensemble c'est à dire avec le couplage de la triode suivante.

trappeur a écrit: C'est exactement pour éviter ça que le SRPP Gomez a été créé. Et ce n'est pas la liaison directe dans son principe qui empêche d'optimiser les points de repos.
Oui le Gommez est un excellent circuit mais encore une fois je le considère dans son ensemble et comme tu le sais il dispose d'un RC en sortie !  Smile Quant au points de fonctionnements je pense qu'il est plus aisé des les choisir judicieusement quand les circuits sont dissocié. Mais bon tu m'à je pense compris.

Pour ceux qui ne le connaissent pas le circuit Gommez dans toute sa splendeur (tiré du site de jeanpaul.mallet.free.fr)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

trappeur a écrit: Alors oui je suis d'accord il faut surveiller les tensions d'isolement filament cathode , mais dès qu'on choisit de mettre en oeuvre un SRPP on sait qu'on devra le faire, et on prévoit 2 circuits de chauffage qu'on pourra polariser selon les besoins.
Oui bien sûr mais ici sur l'Ongaku il ne l'on pas fait. Il n'y à qu'un enroulement 12V. Le filament est donc polarisé à une valeur médiane.

Puisqu'il est question ici de l'Ongaku Kondo voici son schéma général :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour en dire quelque mots il faut dire que cet appareil à 30 ans. Les transfos de sorties sont des modèles multi couches Argent de 12K d'impédances. Note que je comprends pas pourquoi une impédance encore plus haute à été choisis. A n'en pas douter ce genre de transfos est beaucoup plus difficile à réaliser. mais bon. Audio Note Kondo mentionne bien 12K. Il faut dire également que tout les condensateurs sont réalisé artisanalement à la main. Concernant sa puissance il est annoncé pour 2 x 27W ! Ce qui es pas mal du tout, notez cependant que cette puissance ne pourra pas être qu'en poussant en A2.  

Pour ceux qui connaissent un peu l'historique d'Audio Note il y à également une autre entité en l'occurence Audio Note GB et voici leur modèle Jinro. Comme vous pouvez le voir il est relativement proche mais c'est un tout autre appareil. J'avoue que j'aime beaucoup cet appareil non seulement pour sa philosophie de conception mais aussi parce que je l'ai écouté à de nombreuses reprises et j'ai beaucoup aimé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En annexe vous trouverez le manuel

A bientôt. Salutations Tony
Fichiers joints
Help Ongaku clone - Page 2 Attachment
Manuel Jinro.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(250 Ko) Téléchargé 8 fois
tron_ic
tron_ic
Membre expérimenté
Membre expérimenté

Messages : 441
Date d'inscription : 02/03/2019
Localisation : Switzerland

https://officina-tron-audio.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum