Histoires de triodes

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Histoires de triodes - Page 5 Empty Re: Histoires de triodes

Message  guytou le Lun 14 Oct - 0:35

Got it ...

_________________
surveilles ton égo , c'est ton meilleur ennemi

" Le jazz n’est pas mort, c’est juste qu’il a une drôle d’odeur." Frank Zappa .
guytou
guytou
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 376
Date d'inscription : 01/03/2019
Localisation : Stalingrad/hô chi minh-ville

Revenir en haut Aller en bas

Histoires de triodes - Page 5 Empty La saga des tubes.

Message  MRoggero le Lun 14 Oct - 8:49

Si je ne me trompe, la déclinaison en DA30 (du PX25) était en réalité un système à 2 grilles, bien qu'il s'agisse toujours de triodes.
La 2ème grille, connectée en interne, jouait (du point de vue de la géométrie inter électrodes) un rôle d'anode fictive, déterminant les paramètres du tube.
Par contre la véritable anode, visible à travers l'ampoule, recevait la HT et assumait la dissipation dont le tube était capable (ici 30 W).
Ce procédé déjà connu avait été appliqué à d'autres triodes, par exemple la plus moderne R120 de RTC/Philips à chauffage indirect.
Cdt à tous,
Marcel.

MRoggero
Membre éminent
Membre éminent

Messages : 85
Date d'inscription : 12/04/2019
Age : 90
Localisation : Le Bar sur Loup 06620

Revenir en haut Aller en bas

Histoires de triodes - Page 5 Empty Re: Histoires de triodes

Message  Ecossais le Lun 14 Oct - 22:47

Bonjour Marcel,

Les DA30 fabriquées apres 1939, de même d'ailleurs que les PX25 et PX25A, (forme tubulaire) possèdent effectivement cette 2e grille.
Mais celles fabriquées avant (forme ballon) sont de vraies triodes avec une seule grille.

Cette 2e grille réduit les capacités parasites et permet d'éviter la chute dans l'aigu due à la capacité Miller quand le tube de puissance est drivé par une penthode.
Je préfère ne pas trop développer pour l'instant car cela fera l' objet du chapitre suivant.

Jean-Noel

_________________
My audio life is to make emotional shadows from sounds (Susumu Sakuma)
You don't stop surfing when you get old, you get old when you stop surfing (inconnu)
Ecossais
Ecossais
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 247
Date d'inscription : 01/03/2019
Localisation : Bonnie Scotland

Revenir en haut Aller en bas

Histoires de triodes - Page 5 Empty Histoires de triodes.

Message  MRoggero le Mar 15 Oct - 8:52

Bonjour J.N. et merci.

Nous dérivons, en effet, un peu du sujet souhaité par Tony : validité du schéma SE-300B à 3 étages..
Néanmoins il est intéressant de savoir comment étaient conçues certaines triodes, et les motivations de cette fameuse 2ème grille.
A ce propos j'avais lu les 2/3 pages qui y étaient consacrées dans le très remarquable ouvrage de R. Champeix (Dunod) : "Physique et technique des tubes électroniques".

Pour en revenir au schéma suggéré par Tony : un SRPP à l'entrée par 6SL7 c'est bien. Un 300B en sortie, bien réglé et chargé par un TS de qualité c'est une option de choix. Par contre un driver intermédiaire par pentode EL34 (les clones modernes sont +/- convertis en tétrodes à faisceaux dirigés), connectée en triode et sous débit réduit par une charge de 20 K me fait tiquer..
Certes une charge élevée "horizontalise" la "droite" de charge sur le réseau Ia/Va f/-Vg et l'éloigne du tassement des courbes aux -Vg les plus négatives en régime dynamique ; Certes la pseudo-triode amplifiera bien plus en tension qu'en puissance.
Per contre les data's montrent des courbes du EL34/triode déjà +/- discutables, du point de vue leur équidistance, sous débits adéquats à sa Wa de 25 W. Qu'en est-il sous débits réduits..
Les maniaques le vérifieraient sur montage provisoire au traceur de courbes :-).

Cdt,
Marcel.

MRoggero
Membre éminent
Membre éminent

Messages : 85
Date d'inscription : 12/04/2019
Age : 90
Localisation : Le Bar sur Loup 06620

Revenir en haut Aller en bas

Histoires de triodes - Page 5 Empty Re: Histoires de triodes

Message  tron_ic le Mar 15 Oct - 9:25

Bonjour Marcel,

Content de te lire...

J'étais en tain de rédiger mon message pour répondre à ton message dans le forum " Les Chroniques de Tony " ici: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ton nouveau message ici est très instructif mais il semble directement en relation avec le fil mentionné précédemment. Je me demande si tu n'aurait pas confondu les deux forums ?

Si c'est le cas, je pense qu'il te suffit simplement de recopier ta réponse ici ainsi je pourrais actualiser la mienne.

Meilleures salutations. Tony

_________________
Imagine ce que tu désires, souhaite ce que tu imagines et tu finiras par créer ce que tu veux !
tron_ic
tron_ic
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 911
Date d'inscription : 02/03/2019
Localisation : Switzerland

https://officina-tron-audio.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Histoires de triodes - Page 5 Empty Re: Histoires de triodes

Message  Jef le Mar 15 Oct - 10:07

Bonjour Jean-Noel

C'est une très belle série que tu nous offres sur les tubes.
Un plaisir à te lire

Bien à toi
Jef
Jef
Jef
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 166
Date d'inscription : 01/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Histoires de triodes - Page 5 Empty Histoires de triodes.

Message  MRoggero le Mar 15 Oct - 14:09

Re bjr Tony.

Je vais donc recopier, dans le présent fil de Jean-Noël, le passage (juste un peu plus haut) concernant le EL34 en triode, dans ton fil [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Pardon d'avoir empiété d'un forum à l'autre et réciproquement.., car nous parlons toujours de triodes;.

Cdt,
Marcel.

MRoggero
Membre éminent
Membre éminent

Messages : 85
Date d'inscription : 12/04/2019
Age : 90
Localisation : Le Bar sur Loup 06620

Revenir en haut Aller en bas

Histoires de triodes - Page 5 Empty Re: Histoires de triodes

Message  tron_ic le Mer 16 Oct - 8:15

Bonjour Marcel,

Merci pour ton propos très intéressant.
MRoggero a écrit:Je vais donc recopier, dans le présent fil de Jean-Noël, le passage (juste un peu plus haut) concernant le EL34 en triode, dans ton fil "Chroniques de Tony".
Pardon d'avoir empiété d'un forum à l'autre et réciproquement.., car nous parlons toujours de triodes;.
Oui en effet, c'est mieux je pense pour la clarté du fil de discussion ici et aussi pour en discuter là-bas car il y à pas mal à dire sur cette belle association penthode triode de puissance.

Salutations. Tony

_________________
Imagine ce que tu désires, souhaite ce que tu imagines et tu finiras par créer ce que tu veux !
tron_ic
tron_ic
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 911
Date d'inscription : 02/03/2019
Localisation : Switzerland

https://officina-tron-audio.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Histoires de triodes - Page 5 Empty Triodes.......

Message  MRoggero le Mer 16 Oct - 8:27

Bjr Tony.
Donc si tu le souhaites, RDV dans tes chroniques.
Je lis avec grand intérêt ce fil de Jean-Noël, qui m'évoque des souvenirs..
Cdt,
Marcel.

MRoggero
Membre éminent
Membre éminent

Messages : 85
Date d'inscription : 12/04/2019
Age : 90
Localisation : Le Bar sur Loup 06620

Revenir en haut Aller en bas

Histoires de triodes - Page 5 Empty Re: Histoires de triodes

Message  tron_ic le Mer 16 Oct - 8:32

Bonjour Marcel,
MRoggero a écrit:Donc si tu le souhaites, RDV dans tes chroniques.
Oui bien sûr, et je vais bien sûr y rebondir dès que j'ai un petit moment.

A tout bientôt. Salutations. Tony

_________________
Imagine ce que tu désires, souhaite ce que tu imagines et tu finiras par créer ce que tu veux !
tron_ic
tron_ic
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 911
Date d'inscription : 02/03/2019
Localisation : Switzerland

https://officina-tron-audio.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Histoires de triodes - Page 5 Empty Re: Histoires de triodes

Message  Julien591 le Lun 21 Oct - 11:08

Bonjour à tous,

Jean-Noel, saurais-tu quel était le traitement fait sur le filament des LS5 ?
J'ai découvert les AT15 Ediswan qui semblent être des équivalents, mais ces tubes ont un filament en tungsten thorié.

Merci Smile

Julien591
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 72
Date d'inscription : 02/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Histoires de triodes - Page 5 Empty Re: Histoires de triodes

Message  Ecossais le Lun 21 Oct - 12:20

Bonjour Julien,

J'ai les infos à la maison mais je n'y serai pas avant 3 semaines. De mémoire et sous réserve je pense qu'il s'agit d'un filament en tungstène thorié avec un traitement particulier (propre à Marconi-Osram) par carbonisation.

Il est possible que entre les premières séries et les dernières, le filament ait évolué pour devenir un filament a oxydes.

Jean-Noel

_________________
My audio life is to make emotional shadows from sounds (Susumu Sakuma)
You don't stop surfing when you get old, you get old when you stop surfing (inconnu)
Ecossais
Ecossais
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 247
Date d'inscription : 01/03/2019
Localisation : Bonnie Scotland

Revenir en haut Aller en bas

Histoires de triodes - Page 5 Empty Re: Histoires de triodes

Message  Julien591 le Lun 21 Oct - 14:10

Bonjour Jean-Noel,

Merci pour ta réponse.
Si ce sont bien des filaments en tungstène thorié, alors je pense qu’il doit être difficile de faire évoluer le tube afin de passer d’un filament en tungstène vers un filament à oxydes

La puissance nécessaire à la chauffe du filament doit être bien différente. Garder la même transconductance à la même distance entre les électrodes doit être difficile sans avoir de problèmes de thermo émission de la grille.

Il me semble que l’AT15 (LS5) fassent partie des rares tubes avec filament tungsten fonctionnant à 4V et consommant si peut.

Je me demande comment Elrog a réussi à reproduire la 300B avec un finalement tungsten. Cela me semble impossible de garder les mêmes caractéristiques.

Julien591
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 72
Date d'inscription : 02/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Histoires de triodes - Page 5 Empty Re: Histoires de triodes

Message  francis ibre le Lun 21 Oct - 14:35

Bonjour à tous,

à l'époque de la sortie du tube LS5 en 1923, la M-O.V avait mis au point (en 1922) un nouveau filament bien plus économe en énergie que le tungstène, thorié ou non.

Il s'agissait des "dull emitters" appelés ainsi parce que beaucoup moins brillants que les filaments de tungstène chauffés vers 2400°C pour le tungstène pur et 1700°c pour le tungstène thorié.
Ces "dull emitters" étaient chauffés seulement vers 850-900°C et paraissaient donc plutôt sombres, comparativement aux tubes des générations précédentes...
Dull = sombre...

Le filament était toujours en tungstène, certes, mais ne servait que de conducteur chauffant et de support mécanique, pour une couche émissive diffusée à sa surface, à base de barium. La méthode de fabrication avait été mise au point par l'ingénieur écossais John Mathieson Dodds, qui utilisait (chez Metropolitan Vickers) un support de poudre de nickel.

M-O.V mais aussi Philips ont repris l'idée mais avec filament de tungstène, puisque les machines et outils de fabrication existaient déjà pour produire ces filaments en grande série.
A cette époque on connaissait déjà les propriétés et avantages des oxydes de barium et calcium mais on ne maitrisait pas encore les procédés de fabrication des carbonates, ni leur enduction, ni leur cuisson.

Les tubes "dull-emitters" n'ont été produit que pendant moins de 8 ans, entre 1922 et 1930, ensuite de quoi la cathode à oxydes a définitivement remplacé les systèmes précédents, sauf pour les tubes émetteurs de grande puissance pour lesquels le tungstène thorié est resté.

Francis


francis ibre
Membre éminent
Membre éminent

Messages : 111
Date d'inscription : 07/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Histoires de triodes - Page 5 Empty Re: Histoires de triodes

Message  Julien591 le Lun 21 Oct - 15:17

Merci Francis pour ta réponse détaillée. En lisant un peu, on dirait que cette méthode alliait un peu le meilleur des deux mondes.

Très grande longévité et bonne émission à des températures relativement «basses »
Mais ces filaments sont par contre très fragiles.

Julien591
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 72
Date d'inscription : 02/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Histoires de triodes - Page 5 Empty Re: Histoires de triodes

Message  tboll le Lun 21 Oct - 19:58

Bonjour Francis, bonjour à tous,

Juste un petit mot pour saluer le passage de Francis qui se fait trop rare.

Bonsoir

Thierry


_________________
VOT-HP 416-8B GPA Altec Lansing Alnico - Pavillon Iwata-compression ALTEC 909-8A - Tweeter Fostex T925 - CD Marantz 6002 - préamplificateur 76/6SN7 (Sound Practices)- blocs mono 300B -SE 845 qui avance doucement
tboll
tboll
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 174
Date d'inscription : 01/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Histoires de triodes - Page 5 Empty Re: Histoires de triodes

Message  Ecossais le Lun 11 Nov - 12:33

Bonjour à tous,

En 1939 la MOV revoie totalement la fabrication des tubes PX25/PX25A/DA30. La forme est beaucoup plus moderne ressemblant un peu  à une KT88 rallongée.

La fabrication semble aussi avoir été justifiée par un soucis de rationalisation des coûts de production: la plaque est plus "légère" et on note l'apparition d'un mica supérieur pour le support des filaments et du haut de la plaque.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Sur cette nouvelle fabrication la M.O.V. a rajouté une deuxième grille proche de la plaque pour réduire l'émission secondaire. Les capacités parasites sont nettement réduites ce qui remédie au problème de réponse dans l'aigu de la première version de la PX25 quand le tube était piloté par une pentode. En effet dans cette configuration (pentode de type 310A ou 6SJ7 avec résistance de plaque de 100 kohms ) les anciennes PX25 ont une bande passante chutant à partir de 10kHz en l'absence de contre réaction.

Un autre point intéressant de la nouvelle version est que les PX25 et PX25A sont utilisable jusqu'à une HT de 500v ce qui permet une puissance de sortie plus élevée (8W pour la PX25). Et la PX25A devient de fait identique à la DA30 même si les deux modèles sont conservés au catalogue.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Ecossais le Lun 11 Nov - 14:30, édité 3 fois

_________________
My audio life is to make emotional shadows from sounds (Susumu Sakuma)
You don't stop surfing when you get old, you get old when you stop surfing (inconnu)
Ecossais
Ecossais
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 247
Date d'inscription : 01/03/2019
Localisation : Bonnie Scotland

Revenir en haut Aller en bas

Histoires de triodes - Page 5 Empty Re: Histoires de triodes

Message  Ecossais le Lun 11 Nov - 12:55

Qualité Subjective:

La PX25 et la DA30 sont des tubes très recherchés au Japon et considérées comme d'excellentes alternatives aux 300B.
J'ai utilisé la PX25 version ballon depuis plus de 25 ans et c'est ma préférée parmi toutes les triodes que j'ai eu la chance d'écouter. C'est une des rares (la seule?) triodes de moyenne puissance qui conserve beaucoup des qualités des petites triodes (filé des notes, respect des timbres et des nuances dynamiques) tout en permettant une puissance de sortie suffisante pour une utilisation mono amplification sur des enceintes de haut rendement.

Dans les années 90, j'ai eu souvent l'occasion de comparer la PX25 à la 300B Western Electric originale et à chaque fois mon choix s'est porté sur la PX25.
La 300B l'emporte sur la restitution du grave et possède légèrement plus d'ampleur mais donne l'impression (par rapport à la PX25) de simplifier la restitution.

Je n'ai pas eu l'occasion d'essayer la version moderne mais celle ci semble être moins recherchée au Japon. Elle est réputée avoir grâce à sa double grille une bande passante plus étendue dans l'aigu.

Jean-Noel


Dernière édition par Ecossais le Lun 11 Nov - 14:33, édité 1 fois

_________________
My audio life is to make emotional shadows from sounds (Susumu Sakuma)
You don't stop surfing when you get old, you get old when you stop surfing (inconnu)
Ecossais
Ecossais
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 247
Date d'inscription : 01/03/2019
Localisation : Bonnie Scotland

Revenir en haut Aller en bas

Histoires de triodes - Page 5 Empty Re: Histoires de triodes

Message  Ecossais le Lun 11 Nov - 13:03

Disponibilité:

Il est encore possible de trouver des PX25 en Angleterre, les grossistes en ayant de temps en temps à leur catalogue et on trouve régulièrement des offres sur ebay. Les prix sont cependant élevés et il faut compter environ £400 à £500 pour un exemplaire en version ballon NOS.

Peu de fabriquants modernes se sont lancés dans la fabrication de PX25.

Celle qui est la plus conforme à l'originale est la KR aussi bien au niveau de l 'esthétique que du respect des caractéristiques originale.
Je n'ai jamais essayé mais elle semble avoir bonne réputation pour ses caractéristiques techniques et sa longévité.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/url]

Il existe aussi une version chinoise que l'on retrouve sous diverses marques. Cette version bien que esthétique ne resemble absolument pas à l'originale mais beaucoup plus à une triode LS6.
Une coïncidence ? Dans le livre "saga of the Marconi Osram Valve.", on trouve au chapitre de la PX25 deux photos, une de la PX25 et une de la LS6, mais à cause d'une erreur d'édition les légendes ont été inversées. Cet ouvrage était il le livre de chevet des ingénieurs de Shuguang ?
Sur le forum Anglais Audio-talk, un des participants avait mesuré cette version chinoise et s'était aperçu que les caractéristiques dynamiques (notamment la pente) étaient assez loin de celle de la PX25 même si le point de fonctionnement conseillé était proche de la version originale.
Il faut donc considérer ce tube comme différent même s'il peut remplacer la PX25.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Jean-Noel

_________________
My audio life is to make emotional shadows from sounds (Susumu Sakuma)
You don't stop surfing when you get old, you get old when you stop surfing (inconnu)
Ecossais
Ecossais
Membre Bleu
Membre Bleu

Messages : 247
Date d'inscription : 01/03/2019
Localisation : Bonnie Scotland

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum